Une "englande" est plus dangereuse qu’une bulle (B. Bertez)

bilderberg-calling"Derrière une englande, il y a une volonté d’un homme ou d’un groupe d’hommes. Nous sommes dans le volontarisme, l’intentionnel, donc ce qui fait que normalement sur les marchés, on peut en étant vigilant opérer, tout cela fait défaut.

Il n’y a pas de répartition statistique. Les signaux font défaut. Les analyses techniques ou historiques ne servent à rien si ce n’est à tromper plus de gens.

Cela est particulièrement vrai de l’analyse chartiste : On déclenche les stops, on fait franchir les seuils techniques, on casse les formations et les figures à la main, à coup de pieds dans le c.l.

Cela a été fait à petite échelle dans les années 1929, il est évident que cela est fait en grand, au niveau global sous la conduite de Bernanke.

Le vrai problème c’est le relais. Il faut soit trouver des gogos relais, soit accepter la destruction, c’est à dire la ruine partielle de la masse des épargnants/classes moyennes. Dans les années 30 la solution a été trouvée par les destructions de la guerre.

La distinction entre "bulle " et "englande" est donc fondamentale dans la période présente. Nous y reviendrons.

Dans la bulle c’est la psychologie des foules, son exubérance qui est en action. Dans l’englande, c’est le cynisme des maîtres du monde.

On peut étudier la foule, les signaux de son humeur, de ses excès, mais on ne peut savoir ce qui se passe dans les réunions confidentielles des maîtres du monde.

Pourquoi ont-ils accepté par exemple le risque énorme de la dévaluation/guerre monétaire japonaise ?

Les classes moyennes et épargnants lambda n’ont qu’un atout : leur résistance, leur passivité face au chant des sirènes de la Lorelei de la hausse des marchés. Ils ne viennent pas, les complices des maîtres du monde sont entre eux, les requins dévorent les autres requins blessés, ceux qui sont"short"."

Bruno Bertez, le 22 mai 2013

About these ads

À propos de Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 49 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cette entrée, publiée dans Actualités, Economie, est taguée , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

15 réponses à Une "englande" est plus dangereuse qu’une bulle (B. Bertez)

  1. Pingback: Une "englande" est plus dangereuse qu’une bulle (B. Bertez) - gastraudiome

  2. Hat dies auf silbershark110neverdie rebloggt und kommentierte:
    Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

  3. N.O.M dit :

    " Le vrais problème c’est le relais." Pas du tout mon général ! vous allez avoir les deux. Vous n’avez pas remarquez que lorsque vous faites vos courses vous payez les produits le même prix qu’en 2008 mais à un détail près, les contenants sont plus petits de 5, 10 voir 15%. Cela s’appelle de l’inflation cachée. De moins bons remboursements de la par de la sécurité sociale, une augmentation des impôts et des taxes, etc… au fur et à mesure que la dette du pays s’alourdit par les différents plans d’aide aux pays Européens en difficulté. Ils vous crament à petit feu ! pas besoin de la bourse pour vous nettoyer et tout le monde va y avoir droit :

    " Le but ultime : le Gouvernement Mondial. Afin d’atteindre ce but, " il sera nécessaire d’établir des monopoles gigantesques, des accumulations de richesses colossales, si bien que même les plus grandes fortunes des Goyim dépendront quasiment de nous et iront à l’ abîme avec le crédit de leurs gouvernements LE JOUR QUI SUIVRA LA GRANDE BANQUEROUTE POLITIQUE." Le conférencier ( Mayer Rothschild ) ajouta alors : " Vous, Gentlemen ici présents, qui êtes des économistes, pouvez à peine faire une estimation de l’importance de ce plan." Page 116, Des Pions Sur l’Echiquier, W.G Carr.

    " Les armements. On suggéra de lancer la fabrication d’armements pour que les Goyim d’entredétruisent à une échelle colossale et que finalement " il n’y ait plus dans le monde que les masses prolétaires et quelques millionnaires tous dévoués à notre cause,… ainsi qu’une police et des soldats en nombre suffisant pour assurer la protection de nos intérêts. Le Nouvel Ordre ( du Monde ). Page 117, Des Pions Sur l’Echiquier, W.G Carr.

    Le plan US post 11/9 : envahir 7 pays, selon le général US Wesley Clark ( You Tube : 5mn16s ).

    Dépenses militaires mondiales en milliards de dollars, par régions, 2001 – 2010. ( Source : le GRIP ).
    Monde : 1039,4 ( 2001 ) à 1558,7 (2010 ) + 50%.
    Amérique : 435,4 ( 2001 ) à 767,7 ( 2010 ) + 76,3%
    Afrique : 17,4 ( 2001 ) à 28,5 ( 2010 ) + 63,9%
    Asie et Océanie : 175,6 ( 2001 ) à 287,6 ( 2010 ) + 63,8%
    Moyen Orient : 74,7 ( 2001 ) à 98,6 ( 2010 ) + 32%
    Europe : 336,3 ( 2001 ) à 376,3 ( 2010 ) + 11,9%. Quand Rothschild suggère !

    Les membres du Gouvernement Mondial seraient nommés par le Dictateur qui choisirait ces hommes parmi les scientifiques, les économistes, les financiers, les industriels et aussi parmi les millionnaires, " car en fin de compte tout sera réglé en terme de chiffres." Le plan révolutionnaire de Mayer Rothschild pour l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial. Page 117, Des Pions Sur l’Echiquier, W.G Carr.

    Vous avez vu, ce sera réglé en terme de chiffres !

    • nick tesla dit :

      En plus de l’inflation cachée "quantitative", on se prend aussi l’inflation "qualitative", pour la même somme, on mange de plus en plus de cochonnerie…

  4. THEOPT NEWZE dit :

    Perfide "englande" ! Silence et malédiction…

  5. Pingback: PART 01 | MAI 2013 | Business BANKS | Pearltrees

  6. brunoarf dit :

    Vendredi 24 mai 2013 :

    Jens Weidmann souhaite qu’un pays de la zone euro puisse faire défaut à l’avenir.

    Le président de la Bundesbank (Buba), Jens Weidmann, a plaidé vendredi pour qu’un pays de la zone euro puisse à l’avenir faire défaut, une option que les Européens ont à tout prix cherché à empêcher pendant la crise.

    "Avec la crise, nous avons fait très attention à éviter les risques de défaut, par crainte d’un effet de contagion", a expliqué M. Weidmann, réputé pour sa défense stricte de l’orthodoxie monétaire et budgétaire, lors d’une conférence organisée par la Banque de France et la banque centrale d’Allemagne.

    Il a, en revanche, laissé ouverte une telle possibilité à l’avenir.

    "A long terme, nous devons faire en sorte qu’un Etat puisse, en dernier ressort, faire faillite", a relevé le patron de la Buba, ajoutant que cette possibilité était un élément clé pour permettre de discipliner les marchés.

    "C’est pour cela que nous travaillons au fait de découpler les Etats et les systèmes bancaires", a-t-il par exemple fait valoir.

    1- Médaille d’or : la Grèce. Dette publique de 303,918 milliards d’euros, soit 156,9 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : l’Italie. Dette publique de 1988,658 milliards d’euros, soit 127 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : le Portugal. Dette publique de 204,485 milliards d’euros, soit 123,6 % du PIB.

    4- Irlande : dette publique de 192,461 milliards d’euros, soit 117,6 % du PIB.

    5- Belgique : dette publique de 375,389 milliards d’euros, soit 99,6 % du PIB.

    6- France : dette publique de 1833,810 milliards d’euros, soit 90,2 % du PIB.

    7- Royaume-Uni : dette publique de 1387,436 milliards de livres sterling, soit 90 % du PIB.

    8- Chypre : dette publique de 15,350 milliards d’euros, soit 85,8 % du PIB.

    9- Espagne : dette publique de 883,873 milliards d’euros, soit 84,2 % du PIB.

    10- Allemagne : dette publique de 2166,278 milliards d’euros, soit 81,9 % du PIB.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22042013-AP/FR/2-22042013-AP-FR.PDF

  7. zorba44 dit :

    Olivier bonjour,

    Oui, mais la Grèce a été un débiteur renfloué …jusqu’à la prochaine faillite. Ce que pourrait vouloir dire Jens Weidman est qu’il n’y aura plus de bailout à l’avenir.

    Jean LENOIR

    • En effet Jean, car en ce qui concerne le défaut, il a bien eu lieu, bailout ou pas. A partir du moment où un "haircut" est décidé, c’est qu’il y a défaut de paiement, au moins partiel.

  8. brunoarf dit :

    A propos de la Grèce :

    La Grèce a effacé en mars 2012 presque un tiers de sa dette souveraine, soit plus de 100 milliards d’euros, détenus par ses créanciers privés, au prix d’importantes pertes pour ces derniers, banques et caisses de retraites. Athènes a ensuite en décembre 2012 racheté près de 30 milliards de ses obligations à ses créanciers privés.

    Ces deux opérations ont réduit la dette à 156,9% du Produit intérieur brut (PIB) en 2012, contre un pic de 170,3% en 2011. Mais en 2013 et en 2014, la dette pourrait s’envoler à 175,2% et 175% respectivement, selon les estimations de l’UE.

    http://www.romandie.com/news/n/Grece_Dijsselbloem_evoque_un_nouvel_allegement_de_la_dette94230520131109.asp

    C’est l’heure de jouer au quinté.

    Quels sont les cinq premiers pays européens qui vont se déclarer en défaut de paiement, et dans quel ordre ?

    Je joue le quinté suivant :

    1- Grèce.

    2- Italie.

    3- Portugal.

    4- Irlande.

    5- Belgique.

  9. zorba44 dit :

    @ Brunoarf

    Sauf erreur, vous aviez fait un autre pronostic commençant par la Slovénie (il manque une fonctionnalité à l’excellent blog d’Olivier, celle de faire apparaître l’ensemble des posts de tel ou tel signataire, rappelant la date et le titre de l’article…
    Vous rencontrer à Mangawhai serait un plaisir mais à partir de la prévision initiale… sinon ce n’est plus un jeu mais une certitude !

    Bon dimanche

    Jean LENOIR

  10. brunoarf dit :

    Non, la dernière fois, je parlais des pays européens qui feront appel à l’aide de la Troïka (après la Grèce, après l’Irlande, après le Portugal, après l’Espagne, après Chypre).

    Maintenant, nous parlons d’autre chose. Maintenant, nous parlons des pays européens qui vont carrément faire défaut.

    Et je parierais même ceci : ce sera un défaut désordonné.

    Je joue le quinté suivant :

    1- Grèce.

    2- Italie.

    3- Portugal.

    4- Irlande.

    5- Belgique.

  11. zorba44 dit :

    @ Brunoarf
    Merci pour la précision. Bailout …défaut …deux notions qui deviennent dangereusement proches LOL

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s