Copenhague, la claque !

La montagne n’a pas même accouché d’une souris. Deux ans de préparation pour aboutir à ce fiasco qui n’ose pas dire son nom. De longue date, le monde entier avait rendez-vous dans la capitale danoise pour «sauver la planète». On allait voir ce qu’on allait voir. Les scientifiques qui doutent encore de la réalité du réchauffement climatique en seraient pour leurs frais. Bien obligés de s’incliner devant le Consensus universel, cette Grande Armada réunissant les petits et les grands. Le président Sarkozy avait averti : un échec n’est pas envisageable !

Et puis on a vu. Des discussions de marchands de tapis. La Chine et les Etats-Unis, pollueurs patentés, faisant la sourde oreille aux supplications des sauveurs autoproclamés de la planète. Le président russe Medvedev quittant la conférence pour un autre rendez-vous plus important, prévu depuis longtemps lui aussi… Et Nicolas Hulot abasourdi, la mine défaite, avouant son incompréhension au journal télévisé. Les ONG désespérées. Tant de donneurs de leçons écologiques prêchant dans le désert, quelle misère !

Qu’espéraient-ils donc ? N’ont-ils pas compris qu’avant de sauver la planète, les Etats et les gouvernements chercheraient à se sauver eux-mêmes ? Que l’environnement, l’écologie, la réduction de l’effet de serre… sont des préoccupations de pays riches et bien portants ? La planète, aujourd’hui, se porte mal. Mais ce n’est pas tant de la fonte des glaces, de la déforestation, de la montée du niveau des mers… que de la faim, de la misère, du chômage, des fermetures d’usines, des guerres visant à s’approprier les ressources naturelles.

N’a-t-on pas saisi le degré de gravité de la crise économique et financière ? Une crise comme on n’en a jamais vu depuis 1929, pire même à certains égards. Tant de spéculation, de crédit facile, d’endettement vertigineux. Une économie mondiale au bord du gouffre, qui n’a rien résolu des maux qui ont failli l’engloutir il y a deux ans et qui reste sous la menace d’une deuxième vague, sans doute fatale celle-là… Comment, par ailleurs, expliquer aux pays émergents avides d’atteindre nos standards de vie qu’il faut désormais lever le pied ? Modérer sa croissance ? Commencer à penser la décroissance ? Quant au Grand Manitou, le président Obama, celui sans qui rien ne pouvait se faire, son esprit était ailleurs : des dizaines de millions d’Américains sans logement ou en état d’insécurité alimentaire, les banques qui font faillite (140 cette année), la bombe de l’immobilier commercial, la dette qui enfle, la poudrière moyen-orientale… et on lui parle de taxer les émissions de carbone, de mettre la main à la poche pour les pays pauvres !

Au-delà de ce contexte très particulier, il faut bien avouer que l’ONU a fait une nouvelle fois la preuve de son inefficacité. De son inutilité ? Il n’est pas mauvais que la communauté internationale se mette autour de la table, ne serait-ce que pour faire avancer le débat. Même si, en l’occurrence, celui-ci a plutôt régressé. Et si la claque donnée au «grand machin» dont parlait le général de Gaulle laisse le champ libre, sans doute pour longtemps, aux égoïsmes nationaux.

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Environnement, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Copenhague, la claque !

  1. lorena dit :

    A propos de Medvedev… il s’est bien moqué de Sarkozy récemment en imitant ses gesticulations… c’est sûr, Sarko est une vedette mondiale !!

    http://desourcesure.com/politiqueaffaires/2008/11/quand_medvedev_se_moque_de_sar.php

  2. Sur le débat opposant anti et pro-GIEC, un site intéressant :

    http://www.pensee-unique.fr/theses.html

  3. Mainverte dit :

    chez les Verts on dit plus Copenhague….. mais « Flopenhague »

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s