Soros et l’or : « Faites ce que je dis, pas ce que je fais »

Rappelez-vous, c’était fin janvier, en marge du sommet de Davos. George Soros, l’un des financiers – pour ne pas dire gourous – les plus écoutés de la planète, s’attaquait à la politique monétaire expansionniste des Etats-Unis : « Les taux d’intérêt bas créent un climat dans lequel des classes d’actifs peuvent se transformer en bulles. Le phénomène est en cours. Prenez l’exemple de l’or, c’est la bulle ultime »… « The ultimate asset bubble », qu’on peut entendre aussi comme « la bulle d’actifs sur le point d’éclater ».

Or on vient d’apprendre, chez Bloomberg comme dans le Telegraph, que le milliardaire d’origine hongroise a doublé fin 2009 son investissement dans le premier fonds or de la planète, le SPDR Gold Trust.

Le Soros Fund Management, doté de 8,8 milliards de dollars, a fait passer son total dans cet ETF or de 3,7 à 6,2 millions d’actions au cours du dernier trimestre 2009. Il possède de surcroît 11000 options qui lui permettront d’acheter 1,1 million d’actions supplémentaires si le prix de l’or venait à monter.

Par ailleurs, Soros a augmenté ses parts dans une mine d’or canadienne, Yamana Gold, y portant la valeur totale de ses actions à environ un million de dollars au 31 décembre.

George Soros, ainsi que de nombreux fonds de pension ou de fonds souverains (par exemple le chinois CIC, qui a lui aussi accru sa position dans le SPDR Gold Trust), ont commencé à être très actifs sur le marché de l’or en 2009. Ils continueront très probablement à l’être cette année, car ils savent que le métal jaune est un placement sûr à moyen et long terme. Alors pourquoi se priver de déclarer que l’or est une bulle si cela peut servir à l’acheter moins cher ? « Faites ce que je dis, pas ce que je fais »…

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Matières premières, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Soros et l’or : « Faites ce que je dis, pas ce que je fais »

  1. Jean LENOIR dit :

    Si les grands financiers de ce monde disaient les évolutions de leurs arbitrages et de leurs investissements, croyez moi cela perdrait tout intérêt pour leurs reclassements d’actifs car tout le monde s’engouffrerait dans la brèche.
    Lorsqu’en 2007 j’ai littéralement, à la hussarde, violé les administrateurs de conseils que je préside afin d’acheter de l’or, je n’avais pas d’opposition déclarée mais un aval du bout des lèvres… Au cours de l’année 2009, j’ai du revendre ces actifs, sous la pression des mêmes conseils, que je me suis empressé d’acheter pour le compte de mes holdings pour renforcer mes positions aurifères… et sans avoir de frais de transaction.
    J’ai passé, depuis 2006, mon temps à écrire à nos associés pour leur dessiner tous les désordres financiers et sociaux à venir. Croyez-vous que j’ai été suivi : non les trains sont passés et on m’en veut presque de les avoir annoncé.
    Si on analyse bien, ce que fait Soros se passe tous les jours avec des tas d’agences de notation, d’experts dit économiques, de banquiers etc
    Toute la différence entre l’information et la communication : à qui profite le crime de la communication… en principe à son auteur.
    Il faut apprendre à prendre la position contrarienne, la position contraire à celle entretenue par la communication en s’aidant des informations vérifiées.
    Le vrai problème est que la plupart des investisseurs aiment le consensus général… et donc se tromper comme les moutons, avec au bout le précipice.
    A méditer alors que se profilent des monceaux de mauvaises nouvelles.

    Jean LENOIR

  2. SilverBoy dit :

    investir dans les pièces d’or et d’argent !

  3. Harper dit :

    « Buy farmland and gold ».
    Marc Faber, autre célèbre oracle (« Dr Doom »), a lancé un cri d’alarme à Tokyo devant un parterre de gérants de fonds : l’effondrement économique et social est imminent !

    Il a préconisé d’acheter de l’or, des diamants et des terres agricoles et leur a dit que la prochaine guerre (quand ? il ne dit pas) serait « une sale guerre ». Pour lui il vaut mieux s’éloigner des villes qui seront le théâtre de violences et d’attaques majeures, notamment biologiques.

    http://business.timesonline.co.uk/tol/business/industry_sectors/banking_and_finance/article7035913.ece

    Sur son blog : « I’m a believer that the next war will be a dirty war, using strategies such as poisoned water supplies and mobile-phone sabotage. If you want to prepare for war times, you have to own physical commodities, such as precious metals, diamonds and houses in the countryside, away from dangerous urban areas. »

  4. Doom dit :

    Faber voit juste en général, ses pronostics se réalisent souvent … même si le timing est difficile dans ce domaine. Sa méfiance par rapport à la Fed et à la politique monétaire complètement délirante des pays industrialisés est le bon sens même. Imprimer de l’argent comme on le fait ne mène qu’à la banqueroute et à l’effondrement des devises : « Je pense que par la suite il y aura une grande débâcle économique et alors l’expansion du crédit dans son ensemble touchera à sa fin. Avant que cela n’arrive, les gouvernements continueront à imprimer de l’argent qui en temps donné conduira à un taux d’inflation très élevé, et l’économie ne répondra plus à aucun stimulus ».

  5. John-John dit :

    j’aime beaucoup sa lucidité et son humour…. il dit que si les USA étaient une entreprise ils mériteraient la notation « junk bond »…. lol

  6. Jean LENOIR dit :

    Bonsoir,

    Je n’avais pas été jusqu’à dire le fonds de ma pensée mais il y a un peu plus d’un an, j’ai annoncé à un ami notaire que la troisième guerre mondiale n’était pas loin en lui situant sur la mappemonde les environs du golfe avec des noms en « an ».
    Il y a trois ans je me suis rendu en NZ où j’investis… pour ces raisons (entre autres)

    Voir 30 à 60 ans en avance pour se dégager de l’immédiateté de la communication moutonnière

  7. darius dit :

    Harper, connaissez-vous une guerre qui ne soit pas « une sale guerre » ?

  8. GOLD dit :

    Soros a raison d’investir dans l’or, il sait très bien que si bulle il y a elle n’en est qu’à ses tout débuts ; pour le moment c’est une petite bulle de rien du tout qui risque bien de gonfler, gonfler… jusqu’où ? nul ne peut savoir… mais certainement beaucoup plus haut qu’actuellement….

    Pour info : l’or vient de battre mardi son record historique EN EUROS : 836 euros l’once.

  9. jeffrey dit :

    Les signaux se multiplient pour une hausse très prochaine de l’or :
    « L’encours du SPDR Gold Shares, le principal ETF aurifère au monde, a augmenté pour le deuxième jour de suite à 1.115,51 tonnes hier, soit une hausse de 3,95 tonnes faisant suite à celle de 4,57 tonnes de la veille. Ce produit financier permettant de jouer l’or depuis la Bourse américaine est utilisé comme une jauge de l’appétit pour l’or des investisseurs ‘longs’. L’encours du SPDR Gold Shares est ainsi revenu à une quinzaine de tonnes de son niveau de fin décembre. » (Cerclefinance.com)

  10. faillite ! dit :

    lu dans la Tribune : la Banque de France aurait vendu 56 tonnes d’or la semaine dernière… ils sont fous ces Gaulois !!

    ou alors les caisses du pays sont vides à ce point …. ? Pauvre France !!

    • andré dit :

      il serait intéressant de savoir à qui cet or a été vendu, à d’autres banques centrales par exemple ?
      car on se débarrasse des bijoux de famille, c’est une chose (scandaleuse à mon avis quand on sait que l’or est LA MONNAIE ULTIME comme l’expliqua un jour Christian Noyer ) mais une autre chose serait de savoir A QUI PROFITE LE CRIME si je puis dire…..
      Petits arrangements entre amis ? échanges de bons procédés entre Etats ? magouilles comptables ?

  11. vraimechant dit :

    Effectivement c’est M.Sarkozy qui a vendu ces 56 tonnes d’or, pour se « désendetter », mais on ne sait pas envers « quel » créancier….

    Alors, vous avez dit vendu ? M.Sarkozy n’est ni gaulois ni français, ni franc pour tout vous dire…

  12. personne dit :

    N’oubliez pas que Sarkozy est également à l’origine de la vente de 300 tonnes d’or au début de la décennie.

    A mon sens invoquer le désendettement de l’Etat pour vendre de l’or est une imposture, autant vider l’océan à la petite cuillère.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s