L’or et le dollar : De Gaulle avait tout compris

Il y a 40 ans, jour pour jour, disparaissait le général De Gaulle, le 9 novembre 1970. En ces temps de dévaluation du dollar et de « guerre des changes », il est bon de revoir un extrait de la fameuse conférence de presse du 4 février 1965, où le Général s’élevait contre le fait que les Etats-Unis « s’endettent gratuitement » grâce au statut de leur monnaie. Avec cette phrase sur l’indispensable refonte du système monétaire international qu’on croirait faite pour aujourd’hui :

« Nous estimons  nécessaire que les échanges internationaux soient établis, comme c’était le cas avant les grands malheurs du monde, sur une base monétaire indiscutable et qui ne porte la marque d’aucun pays en particulier. Quelle base ? En vérité, on ne voit pas qu’il puisse y avoir, réellement, de critère, d’étalon autre que l’or ».

Lire aussi :

La Banque mondiale prône le retour à l’étalon-or

L’or, gage de liberté et d’efficacité économiques

L’or, une relique barbare ?

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s