Les finances de la France vues par Jacques Attali

« Comment réagirait un investisseur privé à qui l’on demanderait d’investir dans une entreprise dont la dette représenterait plus de cinq années du chiffre d’affaires, dont les pertes annuelles seraient supérieures à la moitié du chiffre d’affaires, et dont les emprunts annuels dépasseraient le chiffre d’affaires ? Il fuirait. Telles sont pourtant les caractéristiques de la France d’aujourd’hui ».

Jacques Attali, in Tous ruinés dans dix ans ? (Fayard, 2010)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les finances de la France vues par Jacques Attali

  1. wallibi dit :

    Et que pense Attali des plans de sauvetage de l’euro ?

    De ce que nous coûtent ces plans ?

    Si je me souviens bien il avance comme solution un grand emprunt européen ? avec l’argent de qui sinon le nôtre, donc en creusant encore la dette ?

  2. révolté dit :

    oui tout ça tout cet endettement c’est le résultat de la merveilleuse mondialisation dont seuls les gros profitent en se faisant voter les lois adequates… ou dé-tricoter celles qui les gênent (comme le Glass steagal Act sous Clinton le Démocrate)

    l’alliance des gros bonnets de la politique et du cartel de la grande finance : monsieur Attali pourrait accuser l’OLIGARCHIE politico-financière mais il préfère que les peuples se serrent la ceinture

  3. Jean LENOIR dit :

    De l’hémisphère austral. Nous sommes tous ruinés, nous le savons. L’hyperinflation est beaucoup plus proche que nous le pensons.
    Cordialement

    Jean LENOIR

  4. Nouriel Roubini sur CNBC : France pas mieux que Grèce ou Irlande

    « L’économiste américain Nouriel Roubini a estimé vendredi lors d’un entretien télévisé que les finances publiques de la France n’étaient pas « en bien meilleur état » que celles de pays surendettés de la zone euro comme la Grèce ou l’Irlande.

    « La France, par certains aspects essentiels, n’a pas l’air en bien meilleur état que la périphérie » de la zone.

    « Ils n’ont rien fait d’un point de vue structurel, leur déficit budgétaire est élevé, politiquement ils sont limités dans leur capacité à faire des réformes. C’est juste que comparé aux autres ils n’en sont pas encore au même point » que les pays ayant des difficultés à se refinancer sur les marchés de la dette, a-t-il poursuivi.

    Interrogé sur la loi de réforme des retraites promulguée au début du mois, l’économiste a dressé un tableau peu engageant de la situation politique française.

    « C’est le début d’une politique d’austérité qu’il va falloir mener au fil du temps. Pour un petit changement comme celui-ci, on a une forte résistance politique. Qu’est-ce que ça va donner quand on verra des réformes radicales ? C’est une question qui reste posée dans le cas de la France », a-t-il indiqué.

    Le président Nicolas « Sarkozy est arrivé au pouvoir en disant: ‘je vais faire beaucoup de réformes’. Il ne l’a pas fait. Maintenant il est affaibli, il pourrait perdre les élections, et par conséquent il retarde la rigueur et les réformes », a commenté M. Roubini.

    M. Roubini s’est prononcé pour une restructuration des dettes publiques européennes. Il a expliqué que les sauvetages par la zone euro ou le Fonds monétaire international ne s’attaquaient pas à la racine du problème, l’excès d’endettement du secteur privé, mais le reportaient d’une entité à une autre.

    « Personne ne va venir de Mars ou de la Lune pour sauver le FMI ou la zone euro », a-t-il prévenu.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/11/19/97002-20101119FILWWW00501-france-pas-mieux-que-grece-ou-irlande.php

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s