Les classes moyennes, principales victimes de la crise

Chômage, déflation salariale, hausse des prix de base et de l’immobilier, augmentation continue de la pression fiscale… Les victimes de la crise économique – et du système mis en place depuis une vingtaine d’années – sont avant tout les classes moyennes. Entretenus dans l’idée de continuer à consommer à tout prix, les « Français moyens » sont de plus en plus nombreux à se retrouver dans une situation de surendettement.

Ces ménages vivent d’autant plus mal la baisse de leur pouvoir d’achat qu’un de leurs principaux moteurs, historiquement, est l’ascension sociale ; or, pour la première fois depuis longtemps, ils ont le sentiment qu’ils ne feront pas mieux que la génération précédente – celle de leurs parents.

Pire encore, ils se sentent oubliés par rapport aux autres catégories sociales et se voient descendre chaque jour un peu plus. N’y aura-t-il bientôt plus, en France, que des riches et des pauvres ? Des rentiers protégés et des (in)actifs qui s’appauvrissent ? Il est trop tôt pour le dire. Mais, selon l’INSEE, en 10 ans le revenu mensuel des 3% de Français les plus aisés a progressé de 65%, soit davantage que celui des smicards et, surtout, que celui du Français moyen (hausse de 21%).

L’un des slogans de Nicolas Sarkozy était « travailler plus pour gagner plus ». Pour le moment, les classes moyennes ont plutôt l’impression de travailler moins pour gagner moins. Comme elles sont le ciment de notre société et le fondement de sa prospérité, nos dirigeants seraient bien inspirés de prêter attention à leurs frustrations. D’autant que la Grande Crise ne fait que commencer…

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Matières premières, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Les classes moyennes, principales victimes de la crise

  1. Joanne Rondes dit :

    Bien sympa. Je pense n’avoir rien lu de pareil ces derniers temps. C’est décidément chouette de découvrir quelqu’un avec des points de vues originaux sur ce sujet. Je voulais remercier d’alimenter ce blog. C’est absolument nécessaire que ce type de blog soit proposé avec un peu d’ originalité. Ce site est utile à la blogosphère!

  2. Virgile dit :

    Les classes populaires seront aussi dramatiquement atteintes quand le Système va s’effondrer.

    L’état-providence, c’est bientôt fini 😦 il va falloir réagir et s’adapter pour ne pas déprimer grave.

    Dépression économique et financière oui, dépression morale et nationale non !

    • catena dit :

      de toutes les façons moi meme j’ai déja changer de mode de pensée depuis 3 ans…
      etre moins matérialiste et vivre simplement sans portables ni autres choses » futiles ».
      la véritable évolution doit se faire dans les consciences ,changer le systeme j’y crois pas trop …
      les classes moyennes doivent déja s’entrainer au choc qui se produira dans peut de temps !!

  3. JsMIn dit :

    alors là oui c’est maintenant que la tonte fiscale.. la vraie tonte des classes moyennes va commencer !!!!

  4. Ping : Le gouvernement envisage de taxer le livret A ? | Realinfos

Répondre à catena Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s