Grèce : les agences de notation ne sont pas dupes

« Pour éviter que la Grèce soit déclarée en défaut, l’idée de génie [du projet français de participation des banques] a été que toute restructuration soit « volontaire », c’est-à-dire qu’elle émane spontanément des banques – même si on leur met un petit pistolet sur la tempe. Une restructuration volontaire ne serait plus une restructuration et donc, par miracle, la Grèce ne serait plus en défaut. » Mais qu’elle soit « volontaire«  ou forcée, une restructuration est une restructuration et la Grèce serait bien en défaut. C’est ce qu’a tenu à rappeler hier Standard & Poor’s. Les agences de notation seraient-elles devenues soudain vertueuses ? En fait, il faut plutôt y voir un indice de plus du caractère extrêmement tendu de la situation, en particulier pour les banques.

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Grèce : les agences de notation ne sont pas dupes

  1. Jean LENOIR dit :

    Le bon sens. Enfin un chat est appelé un chat. Bravo encore d’avoir augmenté le niveau des créances irrécouvrables des prêteurs.
    De l’autre côté de la planète, on ne s’y est pas trompé et des mails m’ont été envoyés vilipendant les idées de notre Président.
    Il est vraiment temps qu’on cesse de vouloir nous enfoncer dans le crâne des fromages puants (oui je sais l’image est un peu surréaliste, mais enfin !) destinés à nous faire croire à vraiment n’importe quoi. Tout ceci est piteux.

    Bonnes indigestions financières en perspective et bonne soirée.

    Jean LENOIR

    PS c’est avec plaisir que j’ai écouté Marc… que j’avais perdu d’écoute, depuis que BFM radio est passé de l’information à la communication il y a de cela 2 à 3 ans

    Jean LENOIR

  2. BA dit :

    Mardi 5 juillet 2011 :

    L’agence de notation Moody’s a dégradé mardi de quatre crans la note du Portugal, de « Baa1 » à « Ba2 », et envisage de l’abaisser encore à court terme, estimant notamment que le pays pourrait avoir besoin d’un deuxième plan d’aide avant de pouvoir emprunter de nouveau sur les marchés.

    Moody’s s’inquiète également du fait que le Portugal ne parvienne pas à tenir les engagements en matière de réduction de son déficit qu’il a pris envers l’Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI).

    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=ee98b6715325c840c5ea611d178ee5a5

  3. BA dit :

    Emprunt à 3 mois :

    Quand l’Allemagne ou la France lancent un emprunt à 3 mois, elles doivent payer un taux d’intérêt d’environ 1 %.

    Et le Portugal ?
    Mercredi 6 juillet 2011, le Portugal a lancé un emprunt à 3 mois : le Portugal a dû payer un taux d’intérêt de … 4,926 % !

    Les taux sont en hausse : c’était 4,863 % lors de la précédente émission le 15 juin 2011.

    Plus les jours passent, plus le Portugal emprunte à des taux de plus en plus exorbitants.

    Plus les jours passent, plus le Portugal se rapproche du défaut de paiement.

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRWEB857620110706

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s