Pour Ben Bernanke, les banques centrales possèdent de l’or par tradition…

Passe d’armes très intéressante ce matin entre Ron Paul et Ben Bernanke, lors de la présentation au Congrès du rapport de politique monétaire de la Fed. Où l’on voit bien ce qui oppose les défenseurs de la fiat money, pour qui le métal jaune n’est qu’une « relique barbare », et les partisans de l’or comme monnaie stable et légitime (« Gold is Money ») :

– Ron Paul : L’once d’or vaut aujourd’hui 1580 dollars. Le dollar, ces trois dernières années, a été dévalué de près de 50%… Quand vous vous réveillez le matin, vous préoccupez-vous du prix de l’or ?

– Ben Bernanke : J’y suis attentif, oui. Mais je pense que le prix de l’or reflète beaucoup de choses. Il reflète l’incertitude générale. Les gens raisonnables possèdent de l’or pour se protéger contre le risque […]

– Ron Paul : Pour vous, l’or est-il une monnaie ?

– Ben Bernanke (après quelques secondes) : Non. C’est un métal précieux…

[Ron Paul l’interrompant pour lui rappeler la longue histoire de l’or comme monnaie]

– Ben Bernanke : C’est un actif. Diriez-vous que les bons du Trésor sont une monnaie ? Je ne crois pas qu’aucun des deux soit une monnaie, ils sont un actif financier.

– Ron Paul : Pourquoi les banques centrales en possèdent-elles ?

– Ben Bernanke : C’est une forme de réserves…

– Ron Paul : Pourquoi pas des diamants ?

– Ben Bernanke : Par tradition. Une tradition de longue date.

– Ron Paul (riant) : Non, un certain nombre de gens pensent encore que c’est une monnaie.

Lire aussi :

End the Fed !

L’or, gage de liberté et d’efficacité économiques

Jacques Rueff et le « néant habillé en monnaie »

L’or ultime protection face à l’hyper-bulle monétaire

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Pour Ben Bernanke, les banques centrales possèdent de l’or par tradition…

  1. Jean LENOIR dit :

    Chers amis,

    Franchement je préfère les canaris aux bons du Trésor… ou les limites de la mauvaise foi d’Oncle Ben …ne à ordures.

    Jean LENOIR

  2. Oui Jean, on sent bien l’embarras et la mauvaise foi de Bernanke, qui est obligé de mentir pour sauver les apparences.

    Cela fait maintenant 2 ans que les Etats-Unis connaissent selon lui une reprise (il nous a affirmé en juin 2009 que la récession était terminée !) et pourtant il doit bien reconnaître, à chacune de ses interventions, que la croissance et l’emploi ne sont pas franchement au rendez-vous, c’est le moins qu’on puisse dire…

    D’où l’annonce hier d’un nouveau cycle d’assouplissement quantitatif (le QE3), qui a provoqué l’envolée des cours des métaux précieux et un nouvel accès de faiblesse du dollar.

    Il n’y a pas de meilleur avocat de l’or – ni de plus grande menace pour le dollar – que Ben Bernanke !

  3. Ping : Pour Ben Bernanke, les banques centrales possèdent de l’or par tradition… « le blog a lupus…un regard hagard sur l'écocomics et ses finances….

  4. Geraldine dit :

    « Ben Bernanke prouve une fois de plus qu’il est soit un bouffon, soit un menteur »

    de Peter Schiff

    « In one of his most transparent performances to date, Fed Chairman Ben Bernanke proves once again that he is either a buffoon or a liar. In addition to claiming that his money-printing has helped the U.S. economy, he told Congress that gold is not money, that people buying gold are not concerned about inflation, and that the external value of the dollar has no influence on its domestic purchasing power. – in AdvisorOne

  5. Alcide dit :

    Le minable Secret des étatistes contre l’Or
    Publié le 01 janvier 1965

    »En l’absence d’un étalon-or, il n’existe aucun moyen de protéger l’épargne contre la confiscation par l’inflation. Il n’existe aucune réserve de valeur fiable.

    S’il y en avait une, il faudrait que les hommes de l’Etat déclarent sa détention illégale, comme ils l’ont fait dans le cas de l’or. Si tout le monde décidait, par exemple de convertir tous ses dépôts bancaires en argent, ou en cuivre ou dans toute autre marchandise, et refusait ensuite d’accepter des chèques en paiement d’autres produits, les dépôts bancaires perdraient leur pouvoir d’achat et le crédit bancaire créé par les hommes de l’État deviendrait sans valeur comme moyen d’obtenir des biens. La politique financière de l’Etat-providence nécessite par conséquent qu’il n’existe aucun moyen de se protéger pour les détenteurs de richesses.

    Voilà donc le minable secret de ces tirades étatistes contre l’or.

    http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?contributor=Alan+Greenspan.&article=753881548G10020&redirect=False

    Le déficit budgétaire n’est rien d’autre qu’une combine pour confisquer la richesse sans en avoir l’air. L’or apparaît comme le gêneur dans cet insidieux processus. Comme le protecteur des Droits de propriété. Si on saisit cela, on n’a aucune peine à comprendre la haine des étatistes à l’encontre de l’étalon-or. »

    Alan Greenspan
    Président du système de la Réserve Fédérale de 1987 à 2006
    Extrait de : L’or et la Liberté Economique, 1966

    Il convient certainement de rajouter que désormais la confiscation de richesses se fait donc au bénéfice exclusif de l’émetteur de papier-monnaie donc de … la banque.

    Le système bancaire à réserve fractionnaire ,sans aucun contrôle populaire, s’est substitué à l’État pour capter les richesses produites.

    Vous conviendrez aisément que tant qu’on aura pas cloué les banquiers sur les portes des granges et pendu avec ses tripes le dernier politicien souteneur des loi du 3 janvier 1973 dans son article 25 et de son corollaire en l’article 123 du traité de Lisbonne, ce système de spoliation sophistiquée ne cessera pas.

    Il est évident que ces systèmes de captation mènent tout droit à la fin des classes moyennes et populaires , donc de la société telle que nous la connaissons, qui sont mises en esclavage par la dette au profit d’une ultra minorité.

    Et la plupart du populaire de ne rien comprendre et de continuer à bêler en se dirigeant tout droit vers l’abattoir.
    Et la plupart des bourgeois de ne pas imaginer qu’ils ne pourront jamais survivre dans une société Somalisée
    C’est certes une crise monétaire et économique mais aussi une crise de l’intellect.

  6. BA dit :

    L’or poursuit son envolée et dépasse 1610 dollars l’once.

    Le métal jaune est tiré vers de nouvelles cimes par une série de facteurs qui incitent les investisseurs à la prudence en matière de placements et les poussent à se précipiter vers les actifs jugés les plus sûrs, comme les métaux précieux.

    Leurs nerfs sont mis à rude épreuve en ce moment par la crise des dettes souveraines en zone euro, les négociations toujours infructueuses sur le plafond de la dette publique aux Etats-Unis, mais aussi les tests de résistance bancaires européens qui ont peiné à rassurer les épargnants sur la santé du secteur.

    http://www.romandie.com/news/n/L_or_poursuit_son_envolee_et_depasse_1610_dollars_l_once190720111007.asp

  7. Jean LENOIR dit :

    Bonjour,

    Je pense que nous sommes tous sur la même longueur d’onde en exprimant l’état du monde avec des mots certes différents mais qui concordent, quant au constat
    Toutefois, je reste dans un abîme de perplexité quand je lis ce matin que notre nouveau ministre des finances va nous rassurer par une déclaration forte vendredi…
    Rien de bon ne sortira sans doute que de nouvelles dettes empilées sur les dettes anciennes…

    Fondamentalement, je suis ébahi de la passivité (ou alors la résignation: mais jusqu’à quand ?) de 99% de la population pourtant intégralement impactée.

    Jean LENOIR

  8. enzov12 dit :

    Super intéressant. Je n’ai rien contre Alcide mais tout de même confondre l’étalon or et le guichet ouvert auprès de la banque centrale (avant la fameuse loi du 3 janvier 1973), ça ne manque pas de sel ! Surtout quand notre cher ami apprendra que c’est sa très chère assurance vie dont l’épargne aura été constituée à la sueur de son front qui est responsable de l’intérêt que le citoyen doit payer… Olivier, merci d’éclaircir ce point pour tout le monde…

  9. Alcide dit :

    @ enzov12
    Soyez rassurés Cher ami, ce ne sont que les crétins qui font encore confiance aux banques , y laissent dépôts et placements en assurance-vie.

  10. Alcide dit :

    Cher enzov12
    Non seulement je ne confonds rien, mais au contraire de vous je ne cherche pas à apporter la confusion.
    Vous aurez la bonté de nous expliquer comment faire cohabiter un étalon métallique avec la pratique des réserves fractionnaires qui est de la pure création monétaire privée sans pratiquer l’or fractionnaire, l’arnaque historique des orfèvres, ancêtres des banquiers qui profitant lâchement de la confiance des déposants, prenaient possession de leurs dépôts et de le prêter contre intérêts.
    L’escroquerie actuelle du banquier qui prête l’argent qu’il n’a pas, qu’il invente est historiquement fondée sur la pratique naturelle …d’un vol.
    Et ceci est l’histoire bancaire qui doit être arrêtée afin que cesse le parasitisme et que puisse se développer l’économie réelle .
    Les renflouements actuels qui dans la langue de bois des médias aux ordres sont destinés à la Grèce au Portugal ou à l’Irlande sont en réalité un détournement d’argent au profit des banques qui ont prêté à ces états.
    Les états cautionnent désormais la création monétaire privée et l’escroquerie des réserves fractionnaires pour des centaines de milliards.
    In fine c’est par l’impôt que l’on va créer la servitude au système bancaire.
    Les gouvernements dociles à leurs maîtres les banques, appliquent la puissance de la loi à la piétaille pour servir l’intérêt de la dette.
    C’est un scandale !

  11. xavib dit :

    De John Mauldin (éditeur de la newsletter la plus diffusée au monde, Thoughts from the Frontline…) :
    “I think gold is a stupid investment, Gold, however, as insurance is brilliant… I buy the gold because I don’t trust the bastards.”

  12. xavib dit :

    Les achats d’or et d’argent en liquide interdits dès le 1er septembre 2011 (demain!)

    A partir du 01 septembre 2011, tous les achats de métaux (or, argent), dès le premier euro ne seront plus acceptés en espèces.

    Initialement, il était question d’appliquer une loi contre le trafic des métaux (rail de chemin de fer, câble électrique etc…). Celle- ci devait être appliquée en juin 2012. Il est très intéressant de constater qu’elle semble précipitamment avancée au 01 septembre 2011.

    « Toute transaction relative à l’achat au détail de métaux ferreux et non ferreux est effectuée par chèque barré, virement bancaire ou postal ou par carte de paiement , sans que le montant total de cette transaction puisse excéder un plafond fixé par décret. Le non-respect de cette obligation est puni par une contravention de cinquième classe. »

    Dorénavant ça va être direction la Belgique, la Suisse ou l’Allemagne !!!

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000020861826&cidTexte=LEGITEXT000006072026

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s