Olivier Delamarche le 25 août 2011

De retour de vacances et en grande forme… les politiques et les banquiers en prennent pour leur grade ! Ses clients « vont très bien », ils n’ont pas perdu 30% pendant l’été sur le CAC 40 (prochain objectif : 2600 points selon lui). Ils ont notamment de l’or… et ce n’est pas la baisse momentanée des cours provoquée par l’augmentation des appels de marge (on change les règles pour tenter de casser le thermomètre de la crise) qui modifiera quoi que soit à moyen terme…

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Olivier Delamarche le 25 août 2011

  1. Jean LENOIR dit :

    Taxer les sodas des jeunes et ils n’auront plus que le krak à 2 balles… J’en voyais des jeunes (avant les vacances quand je faisais mes courses au LIDL voisin d’un lycée professionnel à Molsheim). Certains, Messieurs, Mesdames les sinistres et autres des putes eh !… allez les voir les jeunes qui sortent de leur lycée professionnel de Molsheim à midi et qui s’achètent un sous-coca.
    J’ai honte pour mon pays dont j’étais résident et je suis très en colère, car j’ai pitié de la génération qui devrait monter et je suis très en colère – la colère d’un adolescent de 67 ans.
    Je suis également très en colère contre cette profession où on cravate des cons, les banquiers, qu’on prend à 20 ans, très serviles, avec costume cravate et à qui on fait croire que tout argent est bon à gagner (pardon, j’allais oublier les bustiers pigeonnants et autres battements de cils)

    Oui Monsieur Olivier Delamarche, c’est bien la connerie qu’il faut taxer : 30% d’effectifs de l »état inefficace en moins et au moins 30% de traitements en moins à commencer par le niveau 1 de l’état. Scandaleux états, scandaleux édiles – il faut un Cicéron et son courage à nos temps décadents. Vous en êtes un.

    Bonne soirée

    Jean LENOIR

    PS Olivier, pardon pour cette virulence qui vient droit d’un punch, avec un rhum blanc à deux balles (de LIDL) aussi et traité avec les UVA de notre procédé INVINO et devenu un grand rhum blanc débarrassé de ses saloperies de fabrique et vieilli en 3 minutes d’au moins 10 ans et si subtil. Mes amis du club de tir étaient époustouflés vendredi dernier à mon repas d’adieu, nous venions d’être autorisés par le ministre de la défense à divulguer (on ne sait jamais, les fonctionnaires du ministère auraient pu nous bloquer au bénéfice des bibines servies dans les mess LOL)

  2. BA dit :

    « En Europe, les Etats doivent régler le problème de leur dette et les banques ont besoin d’une recapitalisation urgente. »

    (Christine Lagarde, samedi 27 août 2011)

    http://www.romandie.com/news/n/_L_economie_mondiale_fait_face_a_des_risques_croissants_270820111908.asp

  3. BA dit :

    Samedi 27 août 2011, à Jackson Hole, Christine Lagarde a parlé de la situation économique et financière. Surtout, elle a prononcé une phrase très importante en ce qui concerne l’Europe.

    Elle a dit ce qu’elle pensait de la situation financière en Europe : « banks need urgent recapitalization. »

    « En Europe, les banques ont besoin d’une recapitalisation urgente. »

    http://www.imf.org/external/np/speeches/2011/082711.htm

    En clair : les banques européennes sont sous-capitalisées. Le ralentissement de la croissance dans tous les pays d’Europe va avoir des conséquences dévastatrices sur les banques. Si par malheur il n’y avait pas de recapitalisation, les banques européennes feraient faillite.

    Problème : où trouver l’argent pour cette « recapitalisation urgente » des banques européennes ?

    Je sens que les contribuables vont encore morfler.

  4. BA dit :

    Lundi 29 août 2011, vers 13h30 :
    La Mer Méditerranée est-elle calme ?
    D’habitude, oui.
    Mais dans les mois qui viennent, la Mer Méditerranée va connaître des raz-de-marée.
    Les investisseurs internationaux pensent que la Grèce va se déclarer en défaut de paiement avant un an.

    Grèce : taux des obligations à 1 an : 60,206 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB1YR:IND

    Grèce : taux des obligations à 2 ans : 45,674 %.

    Grèce : taux des obligations à 10 ans : 18,041 %.

  5. BA dit :

    Mardi 30 août 2011 :

    Zone euro : la confiance économique baisse encore, fortement, en août.

    L’indice de confiance des chefs d’entreprises et des consommateurs de la zone euro a fortement chuté en août, enregistrant un sixième mois consécutif de repli et alimentant les craintes d’un ralentissement de la croissance.

    L’indice de confiance économique, publié mardi 30 août par la Commission européenne, est tombé à 98,3 points, contre 103 points en juillet, soit un repli de 4,7 points.

    Dans l’ensemble de l’Union européenne, la confiance des chefs d’entreprises et des consommateurs a baissé encore plus nettement, de 5 points à 97,3 points, contre 102,3 points en juillet.

    Le repli observé en août résulte d’une baisse de confiance dans tous les secteurs, en particulier dans les services et le commerce de détail.

    L’indice du moral des entrepreneurs en zone euro, publié séparément par Bruxelles, a également baissé pour le sixième mois de suite, s’établissant à 0,07 point contre 0,44 au mois de juillet.

    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=a77d3b0e0b87d62b8fbb7b47e4a18bdf

  6. BA dit :

    Exposition de BNP Paribas à la Grèce : 8,499 milliards d’euros.

    Exposition du Crédit Agricole à la Grèce : 27,096 milliards d’euros.

    Exposition de BPCE à la Grèce : 1,720 milliard d’euros.

    Exposition de la Société Générale à la Grèce : 6,592 milliards d’euros.

    Total : les quatre banques françaises sont exposées à la Grèce pour 43,907 milliards d’euros.
    Autrement dit : les quatre banques françaises sont exposées à la Grèce pour 63,422 milliards de dollars.

    En ce qui concerne La Banque Postale :

    La Poste a vu son bénéfice net reculer de 21,2 % à 377 millions d’euros au deuxième trimestre en raison d’une provision de 158 millions d’euros liée à la dépréciation des titres grecs détenus par La Banque Postale, sa filiale bancaire.

    Conclusion :

    La Banque des Règlements Internationaux, BRI, (en anglais : Bank for International Settlements, BIS) donne les détails dans la table 9E, page 102 :

    http://www.bis.org/publ/qtrpdf/r_qa1106.pdf

    Grèce :
    Prêts des banques françaises au secteur public grec, aux banques grecques, au secteur privé non-financier : 56,740 milliards de dollars.
    « Other potential exposures » ( = dérivés, garanties étendues, engagements de crédits) : 8,307 milliards de dollars.
    Total : 65,047 milliards de dollars.

Répondre à BA Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s