Chute des Bourses, crise de rire

(I>TELE, 12 septembre 2011)

Advertisements

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Chute des Bourses, crise de rire

  1. Jean LENOIR dit :

    A mon avis, cette jeune femme associait la chute de la bourse à une péripétie beaucoup plus personnelle récente …comme quoi penser à sa vie personnelle quand on présente un journal peut comporter des risques.
    Pas sûr que ceux qui voyaient fondre certaines des lignes de leur portefeuille aient apprécié.

    Amitiés

    Jean LENOIR

  2. BA dit :

    Mardi 13 septembre 2011 : l’Italie a lancé un emprunt à 5 ans. L’Italie a dû payer un taux d’intérêt de 5,60 %. Les taux sont en hausse : c’était 4,93 % lors de la précédente émission.

    En outre, l’Italie a lancé un emprunt à 7 ans. L’Italie a dû payer un taux d’intérêt de 5,59 %. Les taux sont en hausse : c’était 4,95 % lors de la précédente émission.

    Enfin, l’Italie a lancé un emprunt à 9 ans. L’Italie a dû payer un taux d’intérêt de 5,49 %. Les taux sont en hausse : c’était 3,58 % lors de la précédente émission.

    Grèce : taux des obligations à un an : 134,585 %. Record historique battu.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB1YR:IND

    Grèce : taux des obligations à 2 ans : 76,734 %. Record historique battu.

    Grèce : taux des obligations à 10 ans : 24,478 %. Record historique battu.

  3. BA dit :

    Mercredi 14 septembre 2011 :

    L’agence d’évaluation financière Moody’s a abaissé d’un cran la note des banques Société Générale et Crédit Agricole mais n’a pas touché à celle de BNP Paribas, selon un communiqué publié mercredi, confirmant une rumeur qui circulait depuis dimanche.

    Dans le cas de Crédit Agricole SA, dont la note passe de « Aa1 » à « Aa2 », la décision est liée à l’exposition à la Grèce, tandis que dans celui de Société Générale, dont la note est rétrogradée de « Aa2 » à « Aa3 », la révision tient à la réévaluation de l’aide que pourraient fournir les pouvoirs publics en cas de crise grave.

    En revanche, elle a maintenu la note de BNP Paribas, qui est toutefois toujours placée « sous surveillance négative », ce qui signifie qu’elle n’est pas à l’abri d’une dégradation.

    L’agence avait annoncé mi-juin qu’elle pourrait abaisser la note de ces trois banques du fait de leur exposition à la Grèce.

    Dans le cas du Crédit Agricole, Moody’s juge que si le groupe affiche des ressources en fonds propres « considérables » pour absorber des pertes potentielles liées à la Grèce, son exposition elle-même « est trop importante pour correspondre aux notes actuelles » de la banque.

  4. MAM dit :

    Trop drôle la Brigitte ! Merci pour ce bon moment de rigolade. En plus c’est au moment où elle parle de la faillite de la Grèce qu’elle explose de rire; comme quoi il ne faut pas tout prendre au tragique quand il s’agit de la Grèce….

  5. tariq dit :

    elle est revenue 1 heure plus tard Brigitte faire un nouveau point Bourses? ça m’étonnerait

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s