L’euro ou le mythe du Veau d’or

« Les gens qui ont construit l’euro sont des gens qui sont à peine compétents en économie, et pas du tout en histoire, en sociologie et en anthropologie, donc ils ont pensé qu’on pouvait faire une monnaie unique qui couvrait des populations de structure familiale, d’anthropologie, de moeurs, complètement différentes. Si vous voulez, entre la France et l’Allemagne, pour un anthropologue comme moi, il y a autant de différence, de façons d’être, qu’entre la France et le Japon. Donc si vous voulez, les gens qui ont construit l’euro auraient pu aussi bien nous proposer une monnaie unique mêlant le franc au yen et là on ne serait pas surpris que ça ne marche pas. Mais c’est ça, c’est pour ça que je vois ces types se débattre contre une réalité historique et familiale, de moeurs… Les gens ne font pas le même nombre d’enfants, les gens ne travaillent pas de la même manière… »

Et on ne peut pas dépasser ça pour faire une monnaie commune ?

« Peut-être qu’on peut dépasser ça. Mais c’est sûr qu’on ne le fera pas par l’argent. Si vous voulez, des gens qui pensent qu’on peut transformer le monde par la monnaie, par l’argent, sont quelque part totalement pervers, ou inconscients ! C’est le mythe du Veau d’or ! L’argent n’est pas fait pour transformer le monde ! »

Emmanuel Todd sur France Info, le 20 septembre 2011.

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Monnaies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’euro ou le mythe du Veau d’or

  1. BA dit :

    Mercredi 21 septembre 2011 :

    La Grèce fera défaut mais ne quittera pas la zone euro (agence de notation Fitch).

    La Grèce, embourbée dans la crise de la dette, va se retrouver en défaut de paiement mais ne quittera pas la zone euro, car les coûts d’une telle décision seraient trop élevés non seulement pour Athènes mais pour l’ensemble de l’Europe, a indiqué mercredi Fitch.

    « Fitch s’attend à ce que la Grèce se retrouve en défaut de paiement, mais le pays ne va pas quitter la zone euro », a indiqué l’agence de notation dans une étude.

    « Si la Grèce quittait la zone euro, cela établirait un précédent qui pourrait mortellement déstabiliser l’ensemble de la zone euro », a ajouté l’agence, qui a attribué une note de dette à long terme « CCC » à la Grèce, soit un émetteur présentant un véritable risque de non-remboursement.

    « L’implication du secteur privé qui a été convenue en juillet signifie qu’il y aura un échange de titres de dettes par les grandes banques détentrices de dette grecque. Nous estimons que cela équivaut à un défaut de paiement », a expliqué à l’AFP Douglas Renwick, analyste à Fitch.

    En juillet, des banques et assureurs créanciers de la Grèce, membres de l’Institut de la finance internationale (IIF), ont offert à Athènes de réduire volontairement leurs prétentions afin d’aider le pays à sortir de la crise économique, une mesure qui les obligerait à renoncer à 20% des montants prêtés, selon les analystes.

    Même avec une implication du secteur privé, prévue par le nouveau plan de soutien à la Grèce, le niveau d’endettement d’Athènes sera encore « extrêmement élevé », a prévenu M. Renwick.

    Le Fonds monétaire international (FMI) a en effet fortement relevé mardi le pic de la dette publique de la Grèce à 189 % du produit intérieur brut (PIB) en 2012, contre 172 % auparavant.

    La projection de déficit a aussi été révisée à 8 % du PIB, contre 7,6 % auparavant.

  2. Jean LENOIR dit :

    Bonjour,

    Oui et non… Ces gens se sont uniquement préoccupés d’eux. Voilà le plus grave : faire de la finance et de la politique à sens unique. Croyez-moi cette fois : je pense qu’il n’y aura pas grand monde pour vouloir voter aux prochaines élections.
    Ce ne sera pas un recul de la démocratie. Bien au contraire, le non vote sera l’expression la plus absolue de ce que les peuples ont été menés à l’abattoir depuis 40 ans par une petite oligarchie qui habillait une pseudo dictature habillée en démocratie, et, qu’ils ne veulent plus de ces petites castes de droite, du centre ou de gauche mais de réels talents et personnalités défrayés à des hauteurs raisonnables et ne percevant d’indemnités post électives qu’à la production d’un bilan positif de leur action par rapport à leur mandat et programme.
    Vous verrez que ce qui paraît utopique maintenant, ne le sera pas …dans la mesure où nous survivrons à la grande catastrophe que nous subissons plus que vivons, bien sûr (mais …pas certain).

    Jean LENOIR

  3. BA dit :

    Jeudi 22 septembre 2011 :

    Le fonds américain Pimco pense que les banques françaises menacent l’Europe.

    Les banques françaises, attaquées sur les marchés, menacent de faire basculer toute l’Europe dans la récession, estime jeudi l’un des deux cogérants du très influent fonds américain Pimco.

    « Il y a tous les signes d’une panique des investisseurs institutionnels envers les banques françaises », écrit le directeur général du fonds obligataire, Mohamed El-Erian, sur le site du Financial Times.

    « Si cela dure, les banques n’auront d’autre choix » que de rétablir leurs équilibres financiers « d’une manière drastique et désordonnée », juge M. El-Erian, ajoutant que les particuliers pourraient alors être tentés de suivre les investisseurs institutionnels. « L’Europe serait alors précipitée dans une crise bancaire ouverte, provoquant de manière certaine une autre récession », selon lui.

    Les banques françaises sont attaquées depuis plusieurs jours sur les marchés, certains investisseurs estimant qu’elles sont fragiles face à la crise de la dette souveraine et qu’elles devraient être recapitalisées.

    http://www.boursorama.com/actualites/le-fonds-americain-pimco-pense-que-les-banques-francaises-menacent-l-europe-9ff355f3c9243217677d5f8f0f0577e9

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s