Le piège de la dette s’est refermé sur les Grecs

(4 P.I.G.S. et une place, documentaire du centre média de la Place Syntagma)

Le drame est que le peuple grec n’a rien vu venir. Il se rend compte aujourd’hui qu’il a été dupé par des politiciens corrompus, des banquiers avides, des institutions comme la BCE et le FMI qui veulent le dépouiller de l’ensemble de ses actifs en feignant de découvrir les dégâts. « Nous savons que tous savaient ». On a fait croire aux Grecs que l’Europe allait leur apporter la prospérité sur un plateau. Leur erreur, et même leur faute (car ils ne sont pas tout blancs, loin de là), est d’avoir gobé ce « demain, on rase gratis ». Est-il trop tard ? Il ne leur reste plus que les révoltes pour refuser de se soumettre à cette strangulation qui sert les intérêts de la seule caste politico-financière. Dénoncer cette dette odieuse (qui ne pourra jamais être remboursée, il faut le redire encore une fois) et sortir enfin de l’euro, quitte à passer quelques années très difficiles. Mais entre ça et une mort lente…

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le piège de la dette s’est refermé sur les Grecs

  1. Jean LENOIR dit :

    Un raccourci saisissant, un vrai coup dans l’estomac. Bien sûr nous savons tous à quel état on conduit de criminelles dérives, assimilables à la délinquance financière et politique organisée.
    Tout s’accélère maintenant.
    Au final ceux qui prédisent la fin du monde pour décembre 2012 n’ont peut-être pas tort. Ce sera la fin du monde économique et l’entrée dans une période à la fois d’enfer social et l’entrée dans une ère de glaciation financière sans égale avec ce que l’humanité a connu.
    Tout a été tracé il y a un demi-siècle par des hommes lucides, les experts du club de Rome : ils ont balisé l’avenir de l’humanité de leur expertise et de la lucidité qu’ils avaient de l’ordre du monde… Figurez-vous que cela a marché : les technocrates, les politiques (même de Gaulle) et les financiers ont nié ces vues, les ont qualifiées d’impensables.
    Pourtant ce sont le comportement et l’éthique de ce qu’il ne fallait pas faire qu’ils ont enfourchés.

    Et ça a marché !

    Maintenant ils prennent tous peur car ils sont au pilori de l’opinion publique : ils prennent conscience que les moutons vont devenir des loups. Tant pis pour eux, mais au prix de quelles souffrances pour leurs ..(compatriotes, administrés ?.. non on ne peut plus dire cela !) martyrisés, indignados, seulement coupables de s’être laissés embrigader dans un système de promesses intenables et d’avoir cautionné la montée des déficits.

    Jean LENOIR

  2. BA dit :

    Mardi 4 octobre 2011, vers 23 heures :

    Un événement d’une importance historique :

    Moody’s downgrades Italian govt bond rating to A2, with negative outlook.

    http://www.romandie.com/news/n/_Moody_s_downgrades_Italian_govt_bond_rating_to_A2_with_negative_outlook041020112210.asp

  3. Geraldine dit :

    Moody’s dégrade la dette Italienne de 3 crans !!!

    Boursier.com) — Moody’s Investors Service a dégradé de « Aa2 » à « A2 » sa notation long terme de la dette souveraine italienne ce soir, avec une perspective négative signalant de possibles nouvelles sanctions. La décision est motivée par une « augmentation matérielle » des risques de financement à long terme concernant les nations de la Zone Euro aux hauts niveaux de dette publique. Moody’s avait débuté en juin sa revue de la note de l’Italie.

    Il s’agit là d’une dégradation particulièrement brutale de trois crans. Moody’s met l’accent sur la crise de confiance dans les dettes souveraines européennes et les risques accrus sur la croissance économique, du fait des faiblesses structurelles et de l’affaiblissement des perspectives globales. L’agence cite par ailleurs les risques d’implémentation et le besoin de temps pour atteindre les objectifs gouvernementaux de consolidation fiscale, et renverser ainsi la tendance de la dette publique.

    http://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/economie-moody-s-degrade-l-italie-de-trois-crans-452911.html?sitemap

  4. BA dit :

    Grèce : situation « assez désespérée » (selon le ministre grec de l’Economie).

    Le ministre grec de l’Economie Michalis Chryssohoïdis estime dans une interview à paraître jeudi en Allemagne que la situation de son pays « est assez désespérée ».

    « Notre situation est assez désespérée. Car nous réduisons de manière toujours plus drastique le revenu des gens. Les Grecs vivent la situation présente de manière très douloureuse », a-t-il dit à l’hebdomadaire Die Zeit qui a diffusé l’entretien à l’avance.

    « Quand verrons-nous la lumière au bout du tunnel ? Nous ne pouvons pas le dire », a ajouté M. Chryssohoïdis dans cette interview.

    « Le gouvernement grec est totalement isolé avec cette politique de réforme. L’opposition assure qu’elle pourrait renégocier nos conditions de crédit. Et la gauche radicale veut quitter l’UE. Nous sommes seuls », affirme-t-il.

    Selon le ministre, « notre principal problème est celui de l’insécurité » alimentée par les spéculations incessantes dans le monde entier sur une faillite imminente du pays.

    « Une faillite d’un pays de la zone euro serait une catastrophe car elle aurait un effet domino. Ne serait-ce que pour cette raison, nous ne pouvons décider seuls d’un défaut de paiement », a dit M. Chryssohoïdis.

    Le ministre allemand de l’Economie Philipp Rösler se rend cette semaine en Grèce, avec pour objectif de développer les investissements allemands dans le pays et de proposer l’aide de l’Allemagne pour la réforme de l’économie grecque.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/10/05/97002-20111005FILWWW00437-grece-situation-assez-desesperee.php

  5. horresco referens dit :

    Vous savez à quoi est dépensé (entre autre)l’argent que nous donnons… pardon! prêtons à la Grèce ? A acheter aux Américains des chars Abrams. !

    http://www.defencegreece.com/index.php/2011/10/the-u-s-approved-to-grant-400-m1a1-abrams-to-greece/

  6. papiche dit :

    Bof, les grecs sont responsables de leur dette…. Ils veulent peu bosser, être bien soignés, la même culture du 100% gratuité que chez nous, mais en plus en grugeant le fisc…..
    Je ne vois pas pkoi ils cherchent à s’éxonérer dans ce reportage : il y a des banquiers qui font leur métier en prétant, et des mecs qui font grêve dès que l’on remet en cause leur droit » à « .

Répondre à BA Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s