« Que fait Mario ? »

Ton faussement étonné d’Olivier Delamarche… L’arrivée de « Super Mario » à la tête de la BCE n’a rien changé, la tension sur les taux obligataires européens reste extrême. C’était prévisible : Monétiser la dette ne change rien, c’est un pis-aller qui n’efface pas la dette et ne ramène pas non plus la croissance. C’est bien là tout le drame, le système entier repose sur l’endettement : Il faudra donc fatalement que les créanciers renoncent à une partie au moins de leur créance, dans la douleur.

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour « Que fait Mario ? »

  1. Olivier dit :

    Je le trouve en petite forme Olivier ce mardi !

  2. Oui, un peu moins en verve que d’habitude. Un peu fatigué peut-être, ou désabusé…

  3. BA dit :

    Mardi 15 novembre 2011 :

    Espagne : taux des obligations à 10 ans : 6,336 %. Record historique battu.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPG10YR:IND

    Italie : taux des obligations à 10 ans : 7,068 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s