Franck Lepage – La langue de bois

Symptôme d’un mal bien français : l’incapacité à dire le réel autrement que par des mots qui ne froissent personne et ne remettent rien en question. Il ne faut surtout rien changer à l’ordre établi, on pourrait y perdre…

(extrait d’Inculture(s), « conférence gesticulée »)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Franck Lepage – La langue de bois

  1. Jean LENOIR dit :

    L’art de la langue de bois épaisse comme du béton, la couardise suprême de l’animal politique…
    Voilà où on en est (vraiment excellent ce numéro, au demeurant)

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s