L’image du jour

Ce dessin est paru en septembre 2008 mais il reste plus que jamais d’actualité…

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’image du jour

  1. Jean LENOIR dit :

    Plus que réel Olivier…
    Malheureusement je perds jour après jour mes facultés de sourire avec l’actualité financière. Il me prend même des idées malsaines alors même que je ne me suis jamais battu physiquement de ma vie.
    C’est pour cela sans doute que je vous ai souvent écrit que je ne verserai pas une larme quand je verrai des banquiers ou autres décideurs politiques ou financiers gigoter sous des réverbères…

    Heureusement j’écoute à la FM (oui en NZ) Birkin et Gainsbourg pour le fameux duo que vous connaissez sans doute… tellement rafraîchissant pour un homme amoureux !

    Jean LENOIR

  2. BA dit :

    Jeudi 5 janvier 2012 :

    La Bourse de Madrid chute de 2,94 %, emportée par les banques.

    La Bourse de Madrid a terminé jeudi sur une chute de 2,94 % à 8.329,6 points, emportée par la débâcle des valeurs bancaires, dans un climat d’inquiétudes des marchés envers le secteur en Europe et en Espagne.

    La banque Santander, numéro un dans la zone euro par la capitalisation, a cédé 4,51 % à 5,529 euros, tandis que BBVA, deuxième banque espagnole, a plongé de 5,03 % à 6,3 euros.

    Le numéro trois Caixabank a lui perdu 3,13 % à 3,749 euros, et la quatrième banque du pays Bankia a reculé de 1,98 % à 3,511 euros.

    Les marchés demeurent inquiets face à la santé du secteur bancaire européen, tandis qu’en Espagne, le ministre de l’Economie Luis de Guindos a chiffré à 50 milliards d’euros le besoin de provisions supplémentaires des banques.

    Italie : la Bourse de Milan lâche 3,65 %, la banque UniCredit dévisse encore de 17 %.

    La Bourse de Milan a terminé la séance jeudi sur une chute de 3,65 % à 14.767 points, plombée par les craintes des investisseurs au sujet des banques, et en particulier d’UniCredit qui a dévissé de 17,27 % à 4,48 euros, après s’être effondrée de plus de 14 % mercredi.

    UniCredit a entraîné dans sa chute les autres valeurs bancaires. Banca Popolare di Milano a ainsi abandonné 10,74 % à 0,2735 euro, UBI Banca a chuté de 8,90 % à 2,928 euros, et Intesa Sanpaolo 7,33 % à 1,189 euro.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___La_Bourse_de_Milan_lache_365_UniCredit_devisse_encore_de_17050120121701.asp

  3. BA dit :

    Vendredi 6 janvier 2012 :

    Un record chasse l’autre pour les dépôts des banques auprès de la BCE.

    Les banques de la zone euro ont déposé 455 milliards d’euros entre jeudi et vendredi auprès de la Banque centrale européenne (BCE), un nouveau record, qui montre que la situation est loin d’être normalisée en pleine crise de la dette.
    Mercredi, les banques de la zone euro avaient déposé un montant de 453 milliards d’euros à Francfort, qui établissait déjà un plus haut historique.
    Ces dépôts sont rémunérés à hauteur de 0,25 % par la BCE, un montant bien plus faible que ce que les banques pourraient en tirer si elles voulaient ou parvenaient à les placer sur le marché.
    Les dépôts auprès de la BCE connaissent des niveaux élevés lors de chaque regain de tension sur les marchés depuis la crise financière de 2008, puis celle de la dette en zone euro.
    En effet, les banques de la région ne se font plus suffisamment confiance entre elles pour se prêter l’argent dont elles ont besoin pour boucler chaque jour leurs opérations, comme elles le font en temps normal, et elles préfèrent ne pas prendre de risque en plaçant leurs excédents auprès de la BCE.
    A ce facteur s’est ajoutée fin décembre une importante injection de liquidités par la BCE, qui a inondé les banques de la zone euro d’argent frais, qu’elles n’ont pas encore vraiment commencé à investir sur les marchés, d’autant que certaines ont gardé leurs liquidités pour faire face à des impératifs comptables de fin d’année.

    http://www.boursorama.com/actualites/un-record-chasse-l-autre-pour-les-depots-des-banques-aupres-de-la-bce-0b1bd4c88930261620be3edd86c531e1

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s