Le programme économique de Nicolas Dupont-Aignan

(BFM Business, « Face aux entrepreneurs », le 8 février 2012)

Il me plaît bien, ce programme, car il est très proche de ce que je préconise dans ce blog. Avec de telles mesures on irait enfin dans la bonne direction, en cessant d’ajouter toujours plus de dette à la dette, et d’austérité à l’austérité – pour le plus grand profit de l’oligarchie financière, et le malheur des classes moyennes et populaires…

NDA explique dans l’émission ci-dessus qu’il faudrait :

  • Sortir de l’euro surévalué qui asphyxie nos entreprises industrielles en revenant à une monnaie nationale, tout en conservant à côté une monnaie commune, de réserve (l’ex- ECU) ;
  • Installer un protectionnisme intelligent – c’est-à-dire ciblé, avec « écluses douanières » – pour combattre le dumping social, fiscal, monétaire
  • Relocaliser le travail en France, en baissant notamment l’IS et les charges pour les entreprises qui créent des emplois sur le territoire
  • Rendre à la Banque de France le pouvoir de faire des avances au Trésor afin de se passer des marchés financiers, et d’alléger considérablement le fardeau de la dette (abrogation de la loi de janvier 1973 pérennisée par les traités européens)
  • Séparer les activités de banque d’investissement et de banque de détail
  • Financer la recherche et l’innovation à travers des programmes de coopération européenne, « à la carte ».

Dit plus brièvement encore, Nicolas Dupont-Aignan est un candidat gaulliste.

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Le programme économique de Nicolas Dupont-Aignan

  1. Elzbietta dit :

    Et le programme économique de Marine Le Pen vous en pensez quoi? C’est le même!

    • C’est vrai, les programmes de MLP et de NDA sont très proches sur le plan économique.

      Nicolas Dupont-Aignan l’a d’ailleurs reconnu mercredi lors de la présentation de ses propositions :

      « En quoi votre programme économique est-il différent de celui de Marine Le Pen ?

      N.D-A:Il y a en effets des points communs que je ne renie pas. Cette liberté retrouvée (la sortie de l’euro), je la partage avec elle, ainsi que le recours à la Banque de France. La différence intervient dans la manière dont sera dépensé l’argent public. Je pense que si vous distribuez de l’argent dans une économie faible, comme le FN le propose en augmentant le Smic, c’est une mauvaise solution. Je propose de mon côté un gros effort sur l’investissement pour une solution durable. En contrepartie, il ne faut pas mentir aux Français et dire qu’il n’y aura pas une hausse du pouvoir d’achat immédiate. »

      http://lexpansion.lexpress.fr/election-presidentielle-2012/dupont-aignan-il-y-a-en-effet-des-points-communs-avec-marine-le-pen_282975.html

      Personnellement je trouve cela positif et même rassurant qu’ils soient au moins deux à pencher pour des solutions qui me paraissent frappées au coin du bon sens…

      • Elzbietta dit :

        Je vous remercie de cette réponse. La bonne foi est exceptionnelle chez les journaliste, quand il s’agit du FN. Personne ne dit à NDA qu’il est nul en économie et que son programme est absurde. Pour Marine Le Pen je pense que l’agressivité à son égard est encore renforcée par le fait qu’elle est une femme. Pour les medias, les femmes ne sont pas censées accéder à l’expertise, spécialement en économie. On l’a vu avec Ségolène Royal en 2007, et Dieu sait qu’elle n’était pas plus nulle en économie que Sarkozy qui n’y comprend rien, spécialement aux phénomènes monétaires .

      • Je vous laisse la paternité de vos propos, je ne les partage évidemment pas. Vous devriez nous dire quelles sont vos solutions.

  2. Eric dit :

    La monétisation partielle de la dette par la Banque de France est préférable aux eurobonds via la BCE, ça c’est sûr.
    Fin de la loi Pompidou-Rothschild, il est temps de revenir à la souveraineté et la cohérence monétaires…

    • Joseph dit :

      C’est intéressant de voir que cette idée fait son chemin.
      IL y a quelques mois les rares hommes politiques qui l’évoquaient (MLP, NDA) s’attiraient des quolibets.
      Le seul argument valable de la « loi Pompidou Rotschild », qui était la prétendue maîtrise de l’expansion de la masse monétaire, ne tient plus me semble-t-il face au gonflement hors de contrôle de M3 qui résulte de la politique des banques centrales depuis la crise sous l’impulsion d’ « Helicopter Ben ». Les banques seront donc punies par là où elles ont péché.

  3. Jean LENOIR dit :

    Cher Olivier,

    J’avoue n’avoir le temps que de lire votre résumé que je sais être fidèle.
    Tout cela est bon : par contre il y a-t-il là-dedans une faillite étatique à la mesure de la faillite civile ? Si tel n’est pas le cas, j’ai bien peur que la machine économique ne puisse repartir car nous sommes déjà écrasés par les termes de la dette. Dévaluations compétitives (la bataille risque de faire rage entre les nations : il suffit de voir les escarmouches entre l’administration Obama et la Chine pour s’en faire une première idée).
    Toute question qu’on ne résout pas fait échouer un projet… Or rien dans votre résumé pour répondre à cette cruciale question;

    Bon week-end

    Jean LENOIR

    • Jean,

      Je ne suis pas sûr d’avoir saisi le sens de votre question…

      Voulez-vous dire qu’il faudrait que la France fasse préalablement défaut sur sa dette pour qu’un programme de redressement économique ait une chance de réussir ?

      • Elzbietta dit :

        « Je vous laisse la paternité de vos propos, je ne les partage évidemment pas. Vous devriez nous dire quelles sont vos solutions. »

        Je ne comprends pas ce post (sous lequel l’option réponse a de plus été supprimée…) . Qu’ai je dit d’ « évidemment » scandaleux? Quels propos? Ceux sur l’agressivité envers le FN? Ceux sur les préjugés envers l’expertise des femmes? Ou ceux sur les solutions préconisées par NDA (que je partage à 90 %). Je vous fais des compliments sur votre honnêteté intellectuelle et cela déclenche votre agressivité, étrange…Sans doute un malentendu.

      • Désolé, j’ai dû vous lire trop vite… j’ai cru que vous disiez que tous, NDA compris, étaient nuls en économie. Mea culpa donc et merci pour votre commentaire.

      • Jean LENOIR dit :

        yes Olivier, pls read me below

        Jean

  4. Jean LENOIR dit :

    Bonjour Olivier,

    Oui je reconnais que ma formulation était elliptique. Je pense que la France fera défaut et fera faillite : à quel terme ? au plus court …en effet plus d’expédients auront été utilisés, plus la faillite sera grande.
    La faillite civile à l’échelle d’une nation c’est ce que je vois venir. La chance de la faillite civile c’est qu’elle vous donne la possibilité de repartir de l’avant.
    Il n’y aura sans doute que peu de pays à y échapper à terme. Avez-vous vu comme la grande trouille du défaut d’un pays (La Grèce) peut déclencher de comportements financiers totalement irrationnels ?
    Je voudrais être la Grèce pour qu’un quarteron de crétins viennent me prêter 130 billions que, bien entendu, ni moi, ni ma descendance ne rembourseront jamais.
    A ceux qui ont la mémoire des poissons rouges, qu’ils réveillent leur parenté de la tombe afin de leur demander ce qu’il est advenu des emprunts russes (j’en ai vu des épaisseurs dans les tiroirs familiaux) et pourquoi le signataire de ce commentaire adore les canaris et les gris du Gabon !

    Tout cela sera mieux que les conflits guerriers plus ou moins généralisés qui se profilent à court terme ou le chaos de révolutions à l’heure où les challenges sociaux et vitaux sont plus nombreux que jamais et convergents dans les calendriers des court, moyen et long termes.

    Dites moi si, à votre avis, il n’y a pas un soupçon de vraisemblance dans ce que j’écris ce soir (aux Antipodes) ?

    Bien à vous

    Jean LENOIR

  5. Brueghel dit :

    Monsieur Demeulenaere,
    concernant le programme de MLP sur les investissements, vous oubliez le fond de Réserve de Réindustrialisation, qui sera prélevé sur les 50 plus grosses capitalisations boursières et représentera 15 % de leur résultat que celles-ci prêteront, j’insiste sur ce mot, pour financer le développement des PME-PMI en matière d’investissement et d’inovation. Cela représente 14 milliards d’€uros par an. A comparer à ce que Sarkozy a fait sur le sujet…
    Bien à vous.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s