Jérôme Cazes : « Démanteler d’urgence les grandes banques françaises »

L’avis d’un spécialiste qui, ayant quitté le sérail, a retrouvé sa liberté de parole. Jérôme Cazes a choisi la forme du roman (« 555 jeudi rouge », téléchargeable gratuitement) pour s’indigner qu’on laisse les « banques-casinos » nous entraîner dans une spirale de risques extrêmes. Nous en avons même oublié qu’elles sont à l’origine de la crise…

(Xerfi Canal, le 6 mars 2012)

« Le danger est dans la finance de marché » plus que dans les dettes souveraines. La Grèce est le symptôme de quelque chose de beaucoup plus grave. Il faut en effet bien comprendre que la volatilité (c’est-à-dire les turbulences, l’instabilité) est ce qui fait gagner de l’argent aux grandes banques. Celles-ci agissent donc contre l’économie réelle, l’intérêt général. Il devient impératif de mettre fin à leur pouvoir de nuisance en les contrôlant mieux, en les simplifiant :

1. en démantelant et en interdisant les banques universelles (l’alliance au sein d’une même structure d’une banque de réseau et d’une banque de marché)

2. en limitant la taille des banques (plus l’animal financier est gros, plus il est dangereux… c’est le too big to fail)

3. en instaurant un contrôle préalable sur les nouveaux produits financiers – comme on contrôle les effets secondaires des nouveaux médicaments avant d’autoriser leur mise sur le marché.

Autant de propositions excellentes et pleines de bon sens mais qui, à mon avis, devront s’accompagner d’une réforme des mécanismes de la création monétaire et de la place du système bancaire au sein de l’économie et de la société… Car aujourd’hui les banques françaises ne sont plus seulement des banques-casinos, ce sont des banques-zombies !

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 56 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Jérôme Cazes : « Démanteler d’urgence les grandes banques françaises »

  1. njaisson dit :

    Cinquante millions de Japonais ont été gazés au plutonium/uranium/strontium;
    Dix millions de libyens et autant d’afghans et de pakistanais ont été ramenés à l’âge de pierre;
    Des peuples entiers passent sous la férule islamique qui se fait fort de les faire remonter dans le temps, afin de goûter une pureté doctrinales dont ils avaient perdu la mémoire;
    Des mers de déchets radioactifs grandes comme plusieurs fois la France parcourent les océans dont elles contaminent la chaîne alimentaire pour des millions d’années;
    Des centaines de tonnes de barium, aluminium et particules chargées en métaux lourds sont déchargés dans nos cieux au titre de l’ingénierie climatique;
    Alors faut-il parler de banques zombies ou d’humanité zombie???

    • La terme de zombie est emprunté au vaudou, il convient donc de l’utiliser avec précaution… Que l’humanité soit ou non en voie de zombification, je ne sais pas, c’est possible mais c’est un débat d’ordre philosophique, voire spirituel.
      Pour ma part, je voulais seulement dire que les banques ont l’air bien vivantes mais qu’elles sont en réalité en faillite, pour ainsi dire mortes.

  2. Jean LENOIR dit :

    Bonjour,

    Rien à ajouter : cela fait longtemps que les banques de dépôts et de prêts, dites banques commerciales, devraient être interdites d’opérations à levier et/ou à terme, comme ces râteaux dont le manche vous arrive en pleine poire.

    Depuis LEHMAN rien n’a été fait, tout a été oublié. Nous leur filons l’oxygène, pardon le blé, qui leur permet de mieux nous anéantir.

    Jean LENOIR

  3. BA dit :

    Mercredi 14 mars 2012 :

    La dette des banques espagnoles envers la Banque centrale européenne a bondi en février pour atteindre son maximum historique, à 152,4 milliards d’euros nets, dopée notamment par la récente injection de liquidités par la BCE.

    Le montant est dopé par l’injection de liquidités par la BCE, qui a réalisé en décembre et février deux opérations de prêt sur trois ans, à des taux avantageux, aux banques de la zone euro. La première a attiré plus de 500 banques pour un montant de 489 milliards d’euros, la deuxième a attiré 800 banques pour 530 milliards euros.

    Cette injection de liquidités visait à aider les banques, qui ont du mal à se financer sur les marchés, dans un climat général de défiance.

    http://www.boursorama.com/actualites/espagne-nouveau-record-historique-pour-la-dette-des-banques-envers-la-bce-bbda53af2723c8f77acf39ebc7e22363

    La BCE a prêté 1118,273 milliards d’euros aux banques de la zone euro.

    En décembre 2014, les banques de la zone euro seront obligées de rembourser la BCE.

    Si les banques de la zone euro sont incapables de rembourser la BCE, la BCE leur prêtera de nouvelles centaines de milliards d’euros supplémentaires.

    Et ça repartira pour trois ans.

    En décembre 2017, les banques de la zone euro seront obligées de rembourser la BCE.

    Si les banques de la zone euro sont incapables de rembourser la BCE, la BCE leur prêtera de nouvelles centaines de milliards d’euros supplémentaires.

    Et ça repartira pour trois ans.

    En décembre 2020, les banques de la zone euro seront obligées de rembourser la BCE.

    Si les banques de la zone euro sont incapables de rembourser la BCE, la BCE leur prêtera de nouvelles centaines de milliards d’euros supplémentaires.

    Et ça repartira pour trois ans.

    Et à la fin, ça finira bien.

  4. Jean LENOIR dit :

    BA,

    J’apprécie votre humour, mais je terminerai ainsi : « Et à la fin, ça finira très mal » (afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté pour le lecteur – vous savez les gens sont tellement … optimistes)

    Jean LENOIR

  5. BA dit :

    Mercredi 14 mars 2012 :

    Le budget de l’Union Européenne au bord du défaut, selon le Parlement européen

    Le budget de l’Union européenne est « au bord du défaut », les grands contributeurs – fortement mis à contribution pour sauver l’euro – rechignant à augmenter leur participation, a averti mercredi Alain Lamassoure, président de la commission des Budgets du Parlement européen.

    La Commission européenne doit présenter le 26 avril sa proposition pour le budget 2013, mais il est « peu probable » que les Etats acceptent une augmentation, a estimé M. Lamassoure au cours d’un point de presse au Parlement européen à Strasbourg avec le commissaire au Budget Janusz Lewandowski.

    Les Etats ont imposé un budget d’austérité pour 2012 avec des dépenses limitées à 129,1 milliards d’euros, loin des 133,1 milliards demandés par le Parlement.

    Le commissaire au Budget Janusz Lewandoswki a confirmé avoir des difficultés pour trouver 11 milliards d’euros afin de rembourser aux Etats les factures présentées fin 2011, et il a annoncé travailler à un projet rectificatif nécessaire pour au moins la moitié de cette somme.

    « Le budget européen n’a pas un euro de déficit, mais il est au bord du défaut », a lancé Alain Lamassoure.

    « Nous sommes face à un problème politique. La France, l’Allemagne, les Pays Bas, la Finlande, l’Autriche, qui sont les pays contributeurs nets, refusent toute augmentation de leur contribution nationale, car ils sont les principaux supports du fonds de sauvetage de l’euro et ils ne veulent pas payer deux fois », a-t-il expliqué.

    http://www.boursorama.com/actualites/le-budget-de-l-ue-au-bord-du-defaut-selon-le-parlement-europeen-50ed664755db6a518316dffc504af25a

  6. Ping : Jérôme Cazes : “Démanteler d’urgence les grandes banques françaises” | fin de l'euro et économie | Scoop.it

  7. michigan dit :

    A propos de zombies…. l’université du Michigan propose des cours de survie pour se préparer à une invasion de zombies et à toutes sortes de catastrophes. Il y a une grosse demande.

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/03/12/01008-20120312ARTFIG00741-survivre-aux-zombies-des-cours-de-plus-en-plus-prises.php

    Cliquer pour accéder à Summer2012OnlineCoursesFeb26.pdf

  8. Ping : Activistes | Pearltrees

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s