Les marchés attendent François Hollande l’arme au pied

(Co-production Là-bas si j’y suis, Fakir et les Mutins de Pangée)

« C’est une note de neuf pages, en anglais, rédigée par le « premier broker indépendant en actions européennes ». Dans ce document, que l’on retrouve dans l’intégralité sur le site de Reporterre, on découvre « le plan de bataille des marchés » si François Hollande l’emportait. En voici une traduction…

Cheuvreux, c’est le « premier broker indépendant en actions européennes ».

Avec des bureaux dans quatorze pays, à Tokyo, San Francisco, Amsterdam, Boston, cette filiale du Crédit Agricole conseille 1200 investisseurs institutionnels, notamment anglo-saxons – notamment des fonds de pension et des banques.

À ces 1200 clients « corporate », cette société a adressé une note brève, en anglais, de seulement neuf pages. Qui n’était pas destinée au grand public, donc – seulement aux opérateurs de marché. Mais quand on est tombés sur ce document, grâce au site www.reporterre.net, on a eu l’impression de découvrir le plan de bataille des financiers.

Car eux préparent déjà l’après élection.
 Et ils comptent bien en tirer une victoire, quel que soit le vainqueur : la fin du CDI.

Un peuple averti en vaut deux.

Ci-dessous, notre reporter Adrien propose une traduction de cette note rédigée par le « chief economist » de Cheuvreux, Nicolas Doisy ».

Lire la suite sur le site de Fakir

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Les marchés attendent François Hollande l’arme au pied

  1. Geraldine dit :

    Comme toujours c’est la gauche qui va servir le mieux la casse sociale… jusqu’au retour de la « droite »…. laquelle va encore décevoir….etc. etc.
    Cette parodie de démocratie durera-t-elle encore longtemps ?

  2. zorba44 dit :

    Rien à dire d’autre que le cynisme des marchands du temple… Pour une fois je suis optimiste car je pense qu’ils vont perdre de leur superbe, asphyxiés par l’argent, les monceaux d’argent qu’ils ont contribué à créer, les tombereaux d’intérêts à leur servir lesquels seront leurs cercueils.

    Jean LENOIR

  3. DrStefool dit :

    Quelle drole d’idee: ce n’est pas la fin du CDI: « contrat a duree inderterminee » qui existe partout meme dans les pays anglo-saxons les plus liberaux. C’est la fin du CDI « emploi a vie », des autorisations de licenciements (si elle existent encore) toutes bizarreries bien francaises, sachant qu’on ne peut garantir l’emploi a vie dans le secteur marchand prive, soumis a concurrence et aux cycles economiques. A part bien sur dans les ex republiques de l’est. Avec le resultat heureux que l’on a vu.

    • syrtakis dit :

      Le « CDI-emploi à vie » je ne sais pas où vous avez vu ça mais certainement pas en France; les plans sociaux et restructurations peut être en avez vous entendu parler…
      Et quand à l’autorisation administrative de licenciement c’était au moins il y a 30 ans !

  4. Grosse chute du Cac ce matin.
    Comment se fera la recomposition pour le second tour, pour les législatives et après ? beaucoup d’interrogations qui font douter l’étranger.

    Si vous souhaitez voir des présentations des résultats différentes.
    – Avec votes Blancs et nuls
    – Avec abstentions

    Blog : http://www.credohumanisme.com

  5. njaisson dit :

    Le problème n’est pas tellement le CDI qui peut-être rompu à tout moment, quoi qu’en dise le code du travail (le mien l’a été quatre ou cinq fois en quelques années passées dans des boites de conseil), mais l’assouplissement des règles d’embauche et de licenciement qui doit aller de pair avec la libéralisation/privatisation de l’économie. Car il est bien évident que le démantèlement de l’appareil bureaucratique d’Etat que les banques ne peuvent plus financer faute d’opportunités de profit suffisantes depuis la crise immobilière doit s’accompagner de mesures fortes capables de revitaliser l’économie privée, afin de compenser la disparition des plans de relance par l’offre monétaire. On est donc face à un basculement de modèle économique nécessité par l’urgence qu’il y a à désendetter l’Etat – comme les banques se désendettent elles-mêmes en épurant leurs bilans des « actifs toxiques » – et non face à un complot des marchés pour faire chuter un candidat dont le programme leur déplairait. Il est par ailleurs évident que depuis Maastricht et Lisbonne, la France n’est plus gouvernée à l’Elysée mais à Bruxelles, ce qui rend la fonction présidentielle quelque peu dénuée de contenu, faute de compétences suffisantes pour justifier la fonction de l’exécutif. Dans ces conditions, le maire du palais peut difficilement imposer ses conditions à l’Empereur ne résidant plus à Aix-la-Chapelle, mais dans ses terres de Belgique ou du Luxembourg. Le discours des candidats est donc particulièrement dénué de sens, dans la mesure où ils ne peuvent s’embarrasser de propositions précises qui risqueraient d’offusquer les technocrates de Bruxelles, en contrevenant par leur indépendance à l’abandon de souveraineté ratifié par le peuple français en la personne de ses représentants technocratiques. Contrairement à ce qui est raconté sur ce blog, la note de Chevreux n’a rien de confidentiel ou de secret, mais son contenu est au contraire largement partagé dans toutes les banques d’investissement dont les départements de recherche en macro économie reprennent tous les mêmes idées, au sujet de la politique économique qui doit être celle de la France du fait de ses engagements européens qui ne sauraient être remise en question à chaque élection présidentielle. Cf. http://economic-research.bnpparibas.com/applis/WWW/RechEco.nsf/navigation/EcotvInterHebdoEN?OpenDocument&Lang=EN
    Qu’on se le dise, le processus de construction de l’Europe fédérale et monétaire a été conçu pour être irréversible, quels que soient par ailleurs les accidents de parcours traversés par les états membres. A moins que les catastrophes environnementales en cours n’en décident autrement en compromettant le diagnostic vital de l’humanité toute entière, Cf. http://www.zengardner.com/false-flag-earth-the-planned-decimation-of-a-planet/

    Mais ceci est un autre sujet.

    • matbee dit :

      @njaisson

      Je ne pense pas que le problème « final » viendra de paramètres écologiques ou environnementaux, mais plutôt de l’ effondrement monétaire et financier dû à l’excès de crédit et de dettes accumulés en réponse à l’anémique croissance de l’Occident, celui-ci ayant été complètement dépassé sur le plan de la production économique mais ayant refusé de l’admettre et de réduire son train de vie…

  6. fraise des bois dit :

    Flanby vient d’être élu mais il n’a pas l’air pressé, il est déjà en retard à Paris… les marchés risquent de l’attendre ! 🙂

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s