Eric Zemmour : « Nicolas Sarkozy garde-frontières »

(RTL, le 27 avril 2012)

Pendant les 5 années de sa présidence, Nicolas Sarkozy a incarné la « droite libérale », soeur presque jumelle de cette « gauche libérale » qui vote Hollande et aspire à plus d’Europe et de mondialisation ; draguant aujourd’hui les électeurs du FN, il voudrait faire croire qu’il va écouter le peuple, rétablir les frontières, les protections et l’identité de la France…

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Eric Zemmour : « Nicolas Sarkozy garde-frontières »

  1. edelslab dit :

    Ce charlatan n’a aucune conviction, c’est une évidence (et une redondance), d’ailleurs il recule déjà : après avoir dit l’autre jour que Marine le Pen était compatible avec la république il déclare maintenant que le front national n’a pas sa place dans « la grande famille de la droite » et que « le droit du sol, c’est la France ».
    Affligeant ce bonhomme, il ne doit plus savoir lui même où il en est.

  2. BA dit :

    Lundi 30 avril 2012 :

    L’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s a dégradé lundi les notes de neuf banques espagnoles, dont Santander et BBVA, ainsi que celle de la confédération des caisses d’épargne (Ceca), après avoir abaissé jeudi la note souveraine de l’Espagne de deux crans.

    Dans un communiqué, l’agence indique avoir dégradé de un à deux crans les notes de Santander, sa filiale Banesto, BBVA, Banco Sabadell, Ibercaja, Kutxabank, Banca Civica, Bankinter et Barclays, et menace de faire de même avec deux autres banques du pays, CaixaBank et Bankia. En particulier, les notes de Santander et de BBVA, les leaders du secteur, sont abaissées de deux crans, la première de A+ à A- et la deuxième de A à BBB+.

    Le secteur bancaire espagnol est l’une des grandes sources d’inquiétudes des marchés, car il est fragilisé depuis l’éclatement de la bulle immobilière en 2008. La Banque d’Espagne a d’ailleurs révélé vendredi que le secteur bancaire accumulait pour 184 milliards d’euros d’actifs immobiliers problématiques fin 2011, soit 60% de son portefeuille.

    Les banques du pays ont sur les bras des crédits risquant de ne pas être remboursés, ainsi qu’un stock d’immeubles et de terrains saisis: ces actifs considérés comme « problématiques » -car à la valeur incertaine- représentaient déjà 176 milliards d’euros en juin 2011, et ce chiffre a donc encore augmenté.

    Standard and Poor’s s’en était inquiétée jeudi soir, en abaissant de deux crans la note souveraine de l’Espagne, de A à BBB+, et indique lundi que la modification des notes des banques en est la conséquence directe. « Nous percevons une probabilité croissante que l’Etat espagnol doive fournir un soutien budgétaire supplémentaire au secteur bancaire », expliquait-elle, ce qui menacerait le devoir de réduction du déficit. Déjà mercredi le FMI avait appelé l’Espagne à aller plus loin dans l’assainissement de ses banques afin de « remédier aux faiblesses qui demeurent » malgré une grande réforme du secteur financier.

    Les autorités espagnoles ont imposé au secteur bancaire de nettoyer une fois pour toutes leur bilan face aux actifs immobiliers risqués, ce qui a conduit les banques du pays à réaliser pour 53,8 milliards d’euros de provisions.

    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/s-p-degrade-neuf-banques-espagnoles_292786.html

  3. martinpêcheur dit :

    Comme dit N Dupont Aignan « ce n’est pas parce qu’il a retiré sa Rolex que Sarkozy est le candidat du peuple »

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s