Résistance des Irlandais et choix entre la peste et le choléra pour les Français

« Le 31 mai 2012, les Irlandais se rendront aux urnes pour se pronon­cer sur le nouveau traité fiscal de l’Union européenne, le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire.

Pour le moment, une plainte constitutionnelle a été déposée par un député indépendant, Thomas Pringle, lequel conteste ce traité ainsi que le mécanisme européen de stabilité (MES). Pringle précise que dans le cadre du MES, le gouvernement irlandais pourrait être amené à lever des fonds « équivalant à environ un tiers des recettes fiscales pour 2011. Ce chiffre peut être augmenté à tout moment à la seule demande du MES et sans limite fixée dans le traité sur les sommes qu’on pourra demander aux Etats membres de fournir. Il pourra effectivement dire à l’Etat de lever de la dette souveraine, de lui remettre cet argent, puis décider où, quand et comment il sera déboursé ».

La campagne pour le « non » est menée par le Sinn Féin, le Parti socialiste et les indépendants.

L’austérité brutale, choisie ici comme partout en Europe, se traduit par un chômage et une pauvreté en constante croissance. Socialement, les familles ne parviennent plus à payer les mensualités de leur prêt de maison, les entreprises sont condamnées à fermer, le système de santé et le système scolaire sont douloureusement impactés par les mesures de rigueur.

La rigueur demandée par les Marchés, ce sont des mesures draconiennes, de l’austérité pour la population et des coupes dans l’investissement pour l’emploi et… la croissance.

Il ressort d’un récent sondage commandé par l’Irish Times que la cote d’approbation du Sinn Fein est à 21%, soit en deuxième position, et que le soutien aux indépendants et aux petits partis qui s’opposent au renflouement et à l’austérité a également augmenté. Par contre, la cote du gouvernement a baissé de 14 points depuis le précédent sondage en octobre, la ramenant à 23 %.

Maintenir le Système oligarchique et entretenir l’illusion du vote démocratique

Ce qui se passe en Irlande marque l’enjeu de toutes les élections et de la bataille engagée par les factions oligarchiques à l’œuvre pour introduire leur Nouvel Ordre Mondial. Il s’agit de barrer le pouvoir aux opposants à la mondialisation. En France, par exemple, on les neutralise par les extrêmes, on éparpille ainsi les voix entre les candidats “inférieurs” afin de placer en tête, pour le second tour, les deux représentants des partis inféodés aux puissances financières qui ont décidé de la fin de l’Etat-nation. Le choix de la présidence se limite ainsi entre deux candidats pro-Nouvel Ordre Mondial, dont les partis sont PRO EUROPEENS, pro-babéliens, favorables au programme de démantèlement de la nation.

Ces candidats du cartel des banques donnent l’impression de s’opposer, mais c’est une plaisanterie. Certains des conseillers privés des deux candidats fréquentent les mêmes cercles de pouvoir, les mêmes officines. D’aucuns peuvent chercher, à partir de quelques noms connus, ils feront de belles découvertes…

En attendant, il faut donner au brave peuple l’impression qu’il existe un choix réel : la PESTE ou le CHOLÉRA ? »

L.I.E.S.I., le 2 mai 2012

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Finances publiques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Résistance des Irlandais et choix entre la peste et le choléra pour les Français

  1. Léon dit :

    Sarkozy et Hollande sont des pantins. Je regarde actuellement sur BFMT-TV le meeting de Sarkozy aux Sables d’Olonne, il nous fait des tirades incroyables sur les racines chrétiennes de l’Europe qui ont été oubliées par le traité constituionnel, sur Schengen et l’Europe passoire, sur la concurrence déloyale et le dumping social, sur la nécessaire relocalisation des emplois, etc.

    HALLUCINANT. IL EST LE PRESIDENT EN TITRE OU LE CHEF DE L’OPPOSITION ?

    QUEL COMEDIEN !

  2. catena dit :

    Bienvenu en EURSS !!!

  3. Garfy dit :

    j’écoute François ASSELINEAU – je n’irai pas voter – ABSTENTION

  4. zorba44 dit :

    Voter pour sa propre mort…
    Qui ferait cela. La résurgence du Sinn Fein n’est que la traduction du refus de décisions incompréhensibles.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s