L’économie australienne : « la plus grande bulle économique de l’histoire récente » selon Albert Edwards

« La bonne tenue de l’économie australienne serait « la plus grande bulle économique de l’histoire récente », selon Albert Edwards, économiste de la Société Générale. L’économie se dirige vers « une chute brutale », écrit-il dans un rapport.

L’économiste affirme que la dépendance du pays des kangourous envers le géant chinois explique la création de cette bulle. Le secteur des ressources naturelles, qui pèse lourd dans l’économie, est grandement influencé par l’appétit chinois.

L’économiste n’y va pas avec le dos de la cuillère. « Tout ce que nous avons en Australie, c’est une bulle de l’endettement permise par un boom dans les ressources naturelles, boom qui dépend, pour sa part, d’une encore plus grande bulle du crédit en Chine », déclare-t-il.

Edwards ajoute que l’économie australienne n’a pas connu de récession depuis 1991, ce qui donne un faux sentiment de sécurité aux investisseurs. Il ajoute que l’immobilier est hors de prix dans les grandes villes du pays : Sydney, Melbourne et Brisbane.

Même si l’économie canadienne est elle aussi portée par l’appétit des Chinois pour leurs ressources, l’impact qu’elle pourrait ressentir d’un ralentissement chinois serait moins important. Par exemple, le taux directeur de la Banque du Canada se situe à 1%, le deuxième plus élevé des pays membres du G7. En Australie, le taux directeur se situe à 3,75%, signe d’une surchauffe de l’économie ».


Financial Post/Press Affaires, mai 2012 via Le Blog à Lupus

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Matières premières, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour L’économie australienne : « la plus grande bulle économique de l’histoire récente » selon Albert Edwards

  1. Ping : L’économie australienne : “la plus grande bulle économique de l’histoire récente” selon Albert Edwards « Poètes Indignés "P.I"

  2. zorba44 dit :

    La bulle des bulbes (de tulipe)? Celle de l’immobilier australien… en interdépendance avec les appétits de ressources des chinois ?
    Possible : à documenter…
    En tout état de cause l’hémisphère austral commence à souffrir de la cherté de ses dollars, à l’instar de la Suisse.

    Jean LENOIR

  3. Guillaume Hoopper dit :

    Mouais…le soit disant effondrement de la croissance eco chinoise correspond exactement a ce qui est prévu dans le plan quinquennal chinois.
    Mieux vaux une bonne croissance a 7% qu’une croissance insoutenable a 11%.
    Et pour finir, 50% des chinois ont un niveau de vie et d’equipement correspondant a la France des annees 40. Meme si ils devaient ne s’equipper que avec l’equivalent du confort des annees 60, cela assurerait une croissance des exportations minieres de 10% l’an pendant 30 ans. Tout ces economistes sont des crevards de jaloux : ici a Perth on vient de feter notre nouveau taux de chomage, le plus bas depuis longtemps, 3,8% !! Et le soleil genereux et pas de violences « pasd’amalgames » alors meme si on paie une maison le meme prix qu’a Paris, les salaires sont eleves : salaire moyen d’un prof de college AUD$90.000…Bref, on est bien, nos filles sont en minijupes et on est pas oblige d’appeler un violeur un exclu….alors surtout, ne venez pas, laissez nous dans notre bulle immobiliere et on vous laisse dans votre bulle diversifiée.

    • insider2 dit :

      La croissance chinoise à 7% c’est loin d’être garanti sur long terme. Pour le moment on y est mais ça peut descendre encore pas mal ; peut etre même un krach puisque il y a bulle de crédit. Bref les kangourous vont faire moins de bonds.

    • philippe redreau dit :

      salut
      interresse par ton constat je voudrai travaille en australie dans la restauration traditionnel ou de collectivite (secteur minier) a 48 ans penses tu que l’age soit un handicap dans la societe australienne .j’ai aussi deux filles et l’avenir en france est tres incertain pour ne pas dire completement brise .
      si tu as 4 infos sur le futur de l’austalie dans les trentes prochaines annees tu pourrais sauve une famille francaise de la faillite .
      merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    • philippe dit :

      Excellent!
      Votre intervention m’aura vraiment fait rire. Pas de probleme je ne reviendrais pas.
      J’ai vecu 3 ans a Perth (Mt Lawley) … C’est vraiment le trou du cul du monde.

      No worries mate. On vous laisse dans votre bulle immobiliere:
      Three homes are repossessed in WA every day, according to Supreme Court documents

      « Affordability crisis hits home for Perth families  » http://www.watoday.com.au/wa-news/affordability-crisis-hits-home-for-perth-families-20120830-253dk.html

      Gros rigolo

  4. zorba44 dit :

    Bonjour,

    Il vaut mieux venir en Australie (ou en Nouvelle-Zélande) avec des économies (et un bon niveau d’anglais). Il faut avoir un projet car les deux pays ne sont pas philanthropiques. Exemple : si on n’a pas d’argent, on n’est pas soigné. Passé l’investissement de base, il faut du cash flow car le Français, même crédité d’une image favorable, celui qui s’installe va se faire gentiment traiter comme une vache à traire…
    Quant au futur à trente ans, c’est devenu une totale utopie. Ancien conseil indépendant en patrimoine et investisseur en immobilier commercial, je me refuse à donner le moindre conseil même à mes amis les plus chers (qui me sollicitent parfois car j’ai acquis une certaine aisance à contre-courant).
    Donc Philippe, désolé, mais ce sera à vous à évaluer et à faire vos décisions – comprenant fort bien que la situation soit angoissante mais garder les yeux ouverts et l’esprit contrarien est la seule façon de se préserver.

    Cordialement

    Jean LENOIR

  5. Panama dit :

    L’économiste affirme que la dépendance du pays des kangourous envers le géant chinois explique la création de cete bulle. Le secteur des ressources naturelles, qui pèse lourd dans l’économie, est grandement influencé par l’appétit chinois.

  6. Delarue dit :

    De retour d’1 périple d’1 an dans le secteur : AUSTRALIE , N-ZEALAND, ce ne sont plus 2 pays qui me font rêver , surtout l’AUSTRALIE……..il est vrai que le pays est en plein boum économique et il vaut mieux arriver armé d’1 grosse poignée de dollars pour survivre.
    Facile d’employer des voyageurs (backpackers) de tous pays et continents pour faire tourner l’économie, hotellerie, restauration etc…….
    D’autre part, j’aimerai être encore de ce monde pour voir les têtes des habitants dans 30 ans, nous ne sommes plus bien éloigné d’1 colonnie asiatique , les australiens seront à mon humble avis les nouveaux backpackers ou travailleurs pauvres du continent après épuisement des ressources minières. Pour les malheureux aborigènes, ils auront très certainement disparus . Ne me parler pas de racisme , nos amis australiens ne sont pas mal par ailleurs. Culture 0 pointé, restauration 0 pointé, bière 20/20 pointé, racisme ?? pas tout le monde dans le même sac !
    Quant au soins ,mieux vaut rester en bonne santé. Bonne année à tous et bon voyage en AUSTRALIE pour les jeunes qui aime la culture gustative américaine, à chaque coin de rue c’est
    disponible,attention quand même : dîner 17/18h pour les couche- tard .Fermeture des magasins de ville 17/17h30, le samedi la bière coule à flot. Mieux vaut être non fumeur pour éviter la faillite et la mort, 1 paquet du fameux cow boy américain est à +- 20 dollars et ne compté pas trouver 1 camembert français à moins de 19/20 dollars
    PS: pour les jeunes facilité d’emploi dans tous les petits métiers, salaire souvent correct mais vu le coup de la vie: 1 nuit en dortoir type YHA dans les grandes villes, compter 40§, autre part 30§,
    pdj 10/15§ , Dîner: 1 plat dans restaurant 22/35§ etc etc… il reste le fameux clown pour se nourrir.
    Je conseille quand même pour l’expérience mais pas de rêve australien

  7. zorba44 dit :

    @Delarue

    Vous ne dites rien sur la NZ et, en fait, votre post est totalement consacré à l’Australie. A part un cousinage de proximité et de langue les deux pays n’ont rien à voir.

    Le $ NZ est cher, tout simplement parce que la politique des taux est élevée. Le pays est devenu cher pour le touriste par voie de conséquence – un dollar à valeur basse compensait la cherté du voyage pour les européens.
    Bien entendu, lorsque le signataire résident doit changer des euros, il a un gros tiers de pouvoir d’achat en moins qu’il y a un peu plus de deux ans et demie.
    Mais à tout prendre, pourquoi ne pas préférer un pays dont la dette est, en proportion un niveau trois fois moins élevée que la dette française et qui a un potentiel agricole si grand par tête d’habitant, et, un premier ministre Monsieur John Key qui reverse l’intégralité de son traitement à des oeuvres caritatives.
    Ce fait n’est connu que des kiwis, globalement, car l’homme n’en fait pas un plat. Et ne croyez pas qu’il soit multimilliardaire (il n’y en a pas en NZ) …sans doute une fortune de 20 à 30 millions d’euros gagnés par son mérite. Sa préoccupation réelle est le bien-être du pays qui passe par la réduction de la dette – dont il est sûr qu’il ait compris le piège mortel.

    Voter pour la NZ, mis à part quelques petits agacements quant au professionnalisme de certains acteurs économiques mais à tout prendre moins démoralisant que la bureaucratie envahissante de la vieille fêlée d’Europe, cela détend et fait vivre bien et sans névrose.

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s