Tambours de guerre contre la Syrie ?

« Les tambours de guerre se font de nouveau entendre à Washington. Cette fois-ci c’est la Syrie qui est dans la ligne de mire, après qu’un massacre y a entraîné la mort de plus de cent personnes. Comme il fallait s’y attendre de la part d’une administration dont la politique vise officiellement un « changement de régime », la réaction a été de blâmer le seul gouvernement syrien pour cette tragédie, de renvoyer les diplomates syriens en poste à Washington et d’annoncer une possible intervention militaire des Etats-Unis, avec ou sans l’accord de l’ONU. Bien sûr, l’idée que l’administration américaine devrait respecter la Constitution en demandant au Congrès de déclarer la guerre semble encore plus anachronique aujourd’hui que sous l’administration précédente.

Il se peut que le gouvernement syrien soit responsable des événements de la semaine dernière, mais les récents bombardements ou attaques ont été le fait de rebelles armés notoirement liés à Al Qaïda. Avec de tels enjeux, le plus sage serait d’attendre une enquête approfondie  à moins que la vérité importe moins que la manipulation de l’opinion en faveur d’une attaque de la Syrie par les Etats-Unis.

Il y a de nombreuses raisons de se montrer sceptique face aux déclarations faites par le gouvernement américain et relayées par les médias dominants. Combien de fois, récemment, a-t-il usé de mensonges et d’exagérations afin de pousser à l’emploi de la force à l’étranger ? Il n’y a pas longtemps, on nous a dit que Kadhafi planifiait le génocide du peuple libyen et que le seul moyen de s’y opposer était que nous l’attaquions. Avant même que ces déclarations ne se soient révélées totalement fausses, les Etats-Unis et l’OTAN avaient bombardé le pays, détruit ses infrastructures, tué un nombre incalculable de civils et laissé aux affaires un gang de violents criminels.

On a également raconté de nombreuses contre-vérités au peuple américain en 2003 afin de renforcer son soutien à la guerre en Irak – notamment ces histoires fantaisistes de drones transatlantiques et d’armes de destruction massive. Les avocats de la guerre ne comprenaient pas les complexités de la société irakienne, en particulier ses différentes tribus et religions. Résultat : l’Irak n’est plus aujourd’hui que désordre et chaos, son ancienne population chrétienne a été éliminée, et son économie renvoyée plusieurs dizaines d’années en arrière. Une guerre inutile menée grâce aux mensonges et à la manipulation ne finit jamais bien.

Si l’on remonte encore un peu plus loin, on nous a menti à propos du génocide et des massacres au Kosovo, pour ouvrir la voie à la campagne de bombardement du président Clinton contre la Yougoslavie. Plus de 12 ans ont passé et cette région est toujours aussi instable et dangereuse qu’avant l’intervention des Etats-Unis – et il y a toujours sur place des troupes américaines.

Le récit qu’on nous fait du massacre syrien ne cesse de changer, ce qui devrait éveiller les soupçons. Dans un premier temps, on nous a dit qu’il avait été provoqué par un pilonnage d’artillerie du gouvernement, avant qu’on ne découvre que la plupart des victimes avaient été abattues à bout portant ou à l’aide de couteaux et objets tranchants. Personne n’a pu expliquer pourquoi les forces gouvernementales auraient pris le temps d’aller de maison en maison pour ligoter les mains de leurs victimes avant de leur tirer dessus, puis se seraient retirées pour permettre aux rebelles de constater ces détails affreux. Bien que personne ne semble vouloir poser ces questions qui dérangent ni y répondre, il serait sage que nous nous demandions à qui profitent réellement toutes ces histoires.

Ces dernières semaines, nous avons appris par les médias que l’administration Obama apportait une assistance directe « non-létale » aux rebelles syriens en facilitant le transfert d’armes depuis d’autres pays du Golfe. Cette assistance semi-secrète à des rebelles au sujet desquels nous ne savons pas grand-chose menace de se transformer en une intervention ouverte. La semaine dernière le général Martin Dempsey, chef d’état-major des Armées, a dit à propos de la Syrie : « Je pense que l’option militaire devrait être envisagée ». Et moi qui croyais que ce n’était pas aux généraux, mais au Congrès de décider la guerre…

Nous courons vers une guerre contre la Syrie. Il est temps d’appuyer sur le frein… »

Ron Paul, membre du Congrès des Etats-Unis, le 5 juin 2012

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Tambours de guerre contre la Syrie ?

  1. Garfy dit :

    Al Qaïda, vous voulez dire Al Ciada !!!
    et concernant la Lybie, je suppose que BHL nous explique tout dans son beau film ??? et qu’il est prêt à repartir en Syrie maintenant

  2. Elzbietta dit :

    Merci. C’est triste de penser que le peuple américain ( et il n’est pas le seul…) est d’une inépuisable crédulité, malgré la mystification des armes de destruction massive en Irak… Les peuples apprennent-ils?

  3. Mario dit :

    La désinformation bat son plein sur l’Iran, la Syrie et tout le reste… honte à tous ces medias mainstream qui nous mentent sur des sujets aussi graves!

  4. Jean LENOIR dit :

    Toutes les guerres, oui toutes les guerres ont besoin de prétextes. En Syrie, le pays n’est pas libre, le népotisme de despote en tyran n’est pas joyeux. Cela ne correspond pas aux standards de la démocratie. Alors pourquoi, tout simplement, pas une attaque très préparée et très ciblée pour éliminer l’oligarchie dirigeante après des mois…
    La guerre, la nième déclarée par les « Napoléon » successifs américains, n’honore pas non plus la conscience humaine. Des peuples craignent d’être mis simplement à l’index, à l’avenir, Russie et Chine notamment, et, par conséquent, l’atmosphère se tend…
    L’idée d’un conflit généralisé se rapproche.
    S’il y avait attaque de l’Iran par Israël pour frapper ses centres nucléaires, avec sans doute plus de pertinence que jamais, alors la porte sera ouverte à un conflit généralisé avec, sans doute, l’embrasement des champs pétroliers du moyen orient.
    A méditer les conséquences de tout cela dans un monde économiquement délité et bientôt effondré.

    Jean LENOIR

  5. Alcide dit :

    …Des groupes terroristes qui s’opposent au gouvernement syrien se sont équipés d’armes chimiques en provenance de la Libye, annonce dimanche l’agence iranienne FARS se référant aux médias syriens.

    Selon l’agence, des terroristes, se trouvant actuellement sur le territoire turc, s’entraînent à manier les gaz de combat. Leur objectif est de perpétrer une attaque contre la population civile et en accuser ensuite l’armée gouvernementale de la Syrie…
    Suite:
    http://fr.rian.ru/world/20120610/195008234.html

    Le beau false flag en préparation qui « justifierait » les bombardements humanitaires massifs par les US et leur caniche Otanesque.
    Comme en Irak , pays détruit ,réserves volées , en Serbie , Libye etc…
    Les Russes et les Chinois sont conscients d’être dans le collimateur et ont compris que rien , si ce n’est la menace d’une guerre nucléaire ,ne stoppera la cupidité insensée des mondialistes qui agitent la marionnette Obama .
    Les US vont-ils comprendre et arrêter l’indispensable expansion qui nourrit leur économie ou sombrer dans la dépression et le rejet du dollar ou attaquer et prendre le risque de déclencher WW 3 ?
    Le conflit syrien risque de dégénérer en guerre mondiale
    Coups de semonce russes
    http://www.voltairenet.org/Coups-de-semonce-russes

  6. Ping : Tambours de guerre contre la Syrie ? « Poètes Indignés "P.I"

  7. lino dit :

    Tout à fait ! cela rejoint l’avis d’un site très complet sur cette question :

    http://effondrements.wordpress.com/2012/06/09/limmoralite-intolerable-de-loccident-envers-la-syrie/

  8. xavib dit :

    Il y a cet article-ci aussi qui montre sur la base d’une enquête du FAZ (quotidien allemand) que les rebelles sont les responsables du massacre de Houla :

    « le massacre de Houla a en fait été commis par des militants sunnites hostiles à Assad et la plus grande partie des victimes appartenaient aux minorités chiites et alaouites qui sont en majorité favorables à Assad. Dans son compte rendu du massacre, l’article du journal allemand cite des opposants à Assad qui ont cependant refusé que leurs noms soient publiés par crainte de représailles de la part des organisations d’opposition armées.

    Selon les sources de l’article, le massacre est intervenu après l’attaque par des rebelles de trois barrages routiers contrôlés par l’armée à l’extérieur de Houla. Les barrages avaient été mis en place pour protéger les villages majoritairement alaouites des alentours contre les attaques de milices sunnites. Les attaques rebelles ont été suivies d’appels à des renforts par les unités de l’armée encerclées. L’armée syrienne et les rebelles se seraient alors engagés dans une bataille d’environ 90 minutes au cours de laquelle des «dizaines de soldats et de rebelles» ont été tués.

    «Selon des témoins oculaires,» poursuit la FAZ, le massacre a eu lieu à ce moment. Ceux qui ont été tués appartiennent presque tous à des familles des minorités alaouite et chiite de Houla. Plus de 90 % de la population de Houla est sunnite. Plusieurs dizaines de membres d’une même famille ont été massacrés étaient des convertis du sunnisme à l’Islam chiite. Des membres de la famille Shomaliya, une famille alaouite, ont aussi été assassinés comme l’a été la famille d’un membre sunnite du parlement syrien qui est considéré comme un collaborateur. On suppose que les auteurs ont filmé leurs victimes tout de suite après le massacre et les ont présentées comme des victimes sunnites dans des vidéos postées sur internet. »

    http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31348

  9. Geraldine dit :

    La Russie accuse Washington d’armer les rebelles syriens

    TEHERAN – Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé les Etats-Unis de livrer des armes aux rebelles syriens, lors d’une conférence de presse mercredi à Téhéran.

    Les Etats-Unis fournissent à l’opposition des armes qui sont utilisées dans les combats contre le gouvernement syrien, a-t-il affirmé, en justifiant par opposition les ventes d’armement russe à la Syrie qui ne violent aucune loi internationale et portent sur des équipement défensifs.

    C’est la première fois qu’un responsable russe accuse aussi ouvertement Washington d’armer les rebelles, Moscou s’étant contenté jusqu’à présent de dénoncer des puissances étrangères non identifiées qui apportent un soutien militaire à l’opposition.

    M. Lavrov a fait ces déclarations, traduites en anglais et en persan par des interprètes officiels, à l’issue d’un entretien avec son homologue iranien Ali Akbar Salehi portant notamment sur la crise syrienne et les prochaines négociations de Moscou entre l’Iran et les grandes puissances sur le dossier du nucléaire iranien controversé.

    M. Salehi a accusé lui aussi, lors de cette conférence de presse, les Occidentaux et certains pays arabes d’envoyer des armes et des forces en Syrie pour empêcher que les réformes promises par le président syrien soient appliquées.

    Il n’a pas nommé de pays, mais les médias iraniens citent régulièrement les Etats-Unis, l’Arabie saoudite et le Qatar.

    Les deux ministres ont également estimé d’une même voix que les positions de la Russie et de l’Iran sur la Syrie étaient très proches, notamment concernant la nécessité de faire appliquer le plan de l’émissaire international Kofi Annan pour un retour au calme et de résoudre la crise par des négociations entre le régime et l’opposition sans intervention extérieure.

    http://www.romandie.com/news/n/_La_Russie_accuse_Washington_d_armer_les_rebelles_syriens_RP_130620121651-19-195214.asp

  10. bruit-de-fond dit :

    Je viens d’apprendre que Gilles Jacquier, en fait a été tué par un tir d’obus des « rebelles » syriens ??

    On nous avait bien baladés encore avec l’odieux régime d’Assad… la vérité 6 mois après !

    http://www.france24.com/fr/20120718-syrie-asl-rebelles-journalistes-medias-figaro-gilles-jacquier-homs-bavure

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s