Banques : capitaux propres et capitalisation boursière

« Un petit exercice très instructif consiste à comparer la capitalisation boursière de grandes banques américaines et françaises par rapport à leurs capitaux propres…

(sommes en milliards de dollars ou d’euros)

Wells Fargo est manifestement la banque préférée des investisseurs avertis : sa capitalisation boursière est supérieure d’un tiers au montant de ses capitaux propres et il en est presque de même pour State Street.

Parmi les big banks américaines présentant un risque systémique d’après la BRI, ce sont les deux seules qui ont une capitalisation boursière supérieure au montant de leurs capitaux propres.

La capitalisation boursière du Crédit Agricole, même après les hausses vertigineuses de ces derniers jours, ne représente que 21 % du montant de ses capitaux propres, ce qui signifie que peu d’investisseurs osent mettre des capitaux dans cette bad bank ! … et il en est presque de même pour les mécanos de la Générale (31 %).

Bien entendu, c’est pire pour les banques grecques et espagnoles.

Les banques de la zone euro sont largement sous-capitalisées. La solution n’est pas de leur apporter des capitaux empruntés par des Etats déjà surendettés, mais de laisser faire les marchés : les investisseurs avisés, bons spéculateurs, n’apporteraient logiquement leurs capitaux qu’aux banques viables, bien gérées, laissant disparaitre (ou reprendre) les bad banks comme l’ont fait les Américains.

Une fois de plus, il ne faut pas brider le capitalisme libéral en augmentant le rôle de l’Etat, mais il faut plus de libéralisme pour créer davantage de richesse, comme le font ces maudits petits Suisses qui réussissent (presque) tout !

Une remarque : ces big banks américaines sont largement sous-capitalisées car les marchés craignent toujours de mauvaises surprises à cause de certains de leurs investissements risqués qui peuvent leur faire perdre facilement quelques milliards comme l’ont encore montré certaines affaires récentes.

Les problèmes dus à cette monnaie unique contre nature qu’est l’euro sont considérablement aggravés par la sous-capitalisation des banques qui laissent planer des risques systémiques létaux.

Pour l’instant, un tsunami bancaire ne s’est pas produit en Europe ».

Jean-Pierre Chevallier, le 3 juillet 2012

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Banques : capitaux propres et capitalisation boursière

  1. Ping : FINANCE | JUILLET 2012 | Pearltrees

  2. Jean LENOIR dit :

    Qui cela peut-il étonner ? Dans leur immense majorité les banques devraient plutôt afficher une capitalisation boursière négative…
    Ce serait le reflet de la réalité, même si ça reste une vue de l’esprit.
    Disons un dollar d’equity à partager entre les millions d’actionnaires pour quelques billions de déficit.

    Jean LENOIR

  3. Lionel dit :

    Oui il faut plus de libéralisme pour sortir d’une crise créée par… un excés de libéralisme. C’est parfaitement logique…

    Le libéralisme crée des cycles économiques brutaux, ou des phases de prises de risques précédent des phases de deleveraging et de marasme économique. Résultat: ce sont les contribuables qui paient…

    N’aurait il pas fallu mieux réguler le marché pour éviter ce desastre ?

    • xavib dit :

      Vous confondez libéralisme et financiarisme. Contrairement à ce que vous croyez ce n’est pas le libéralisme qui a créé la crise, c’est la concentration du pouvoir et des richesses entre les mains d’un petit nombre de privilégiés. Certains appellent ça l’oligarchisme…

      Le libéralisme c’est tout à fait autre chose, c’est même le contraire : les mêmes règles et la même liberté pour tous.

      • hazère-tyuillope dit :

        On est toujours surpris par le nombre de gens qui pensent qu’ on est dans un système libéral, le bourrage de crâne a bien fonctionné…

      • Cyrus dit :

        oui hazère l’inculture économique est effarante…..et de ce fait l’épouvantail « libéral » fonctionne à merveille.

  4. manu dit :

    Il faudrait détailler les fonds. S’il s’agit de monnaie provenant de la FED via une planche à billet, on peut monter à 1000% si on en a envie.

Répondre à xavib Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s