Gerald Celente : « Le syndicat du crime financier est au pouvoir »

« C’est unique dans l’Histoire. Regardez le scandale du Libor, on n’en parle déjà plus dans les journaux… Tout le monde sait ce qui se passe. Il n’y a que les gosses qui croient encore dans leurs dirigeants et dans leur gouvernement. Et au passage il n’y a pas de collusion entre le gouvernement et les banques, ce sont tous les mêmes, il n’y a pas de différence entre eux… c’est un seul et même gang, une mafia, la mafia financière ».                 

(Entretien réalisé le 6 juillet 2012 avec Eric King, fondateur du site King World News ; version française : fortune.fdesouche.com)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Gerald Celente : « Le syndicat du crime financier est au pouvoir »

  1. vrille dit :

    Merci pour cet interview, ce qu’il dit me semble très juste mais pourquoi le DAX ?? je ne comprends pas..

  2. Auguste dit :

    Le syndicat du crime organisé, très bien organisé…

  3. Jean LENOIR dit :

    Les financiers et les politiques c’est très clair. Mais lorsqu’on arrive à un point de dépression et de manipulations fantastiques des chiffres (la croissance à 0% en France : une plaisanterie !… Les hôtels ne sont pas complets en août, à part les ice cream à 2€50 dans les rues commerçantes, les magasins sont en sous activité. Les voitures ne se vendent plus, elles se bradent.) A chaque fois que l’on prend un euro de plus aux contribuables, c’est au moins deux euros de baisse d’activité en route.
    Le moment de déclencher un conflit mondial est idéal. L’effort de guerre, les pertes humaines…
    Voyons, voyons comment on va financer tout cela et si la planète ne s’en relève pas l’immoralité universelle aura transféré la responsabilité des banquiers et des politiques sur le compte de la folie des hommes et du terrorisme.

    Et on aura oublié, au passage, comment le cassage financier des sociétés humaines et les effectifs pyramidaux de fonctionnaires ont largement contribué au démontage de ladite société par les troubles, le sang et les guerres.

    Jean LENOIR

  4. Gillian dit :

    « Et on aura oublié, au passage, comment le cassage financier des sociétés humaines et les effectifs pyramidaux de fonctionnaires ont largement contribué au démontage de ladite société par les troubles, le sang et les guerres. »
    Mouais. Et comme disait Churchill : « words, words, words !!! ».

Répondre à Gillian Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s