La bulle immobilière française se dégonfle

Il était temps ! L’immobilier est enfin rattrapé par la crise… C’était déjà le cas dans les zones et les régions les moins recherchées, reste à savoir à quelle vitesse et jusqu’où le reflux va se faire dans l’ensemble du pays. Actuellement les ventes sont en chute libre et les acheteurs pourraient revenir si les prix continuent à baisser… Sauf si les banques (en faillite, rappelons-le) continuent à restreindre l’accès au crédit ! Et puis la super-taxation, directe ou indirecte des contribuables/épargnants/consommateurs va bientôt commencer.

(Christian Menanteau, RTL, le 28 août 2012)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La bulle immobilière française se dégonfle

  1. Jean LENOIR dit :

    Et ça ne fait commencer : un, pour raison de matraquage fiscal, deux, pour abandon de financement par les banques. Pas d’embellie à l’horizon…

    Jean LENOIR

  2. swiff dit :

    Quel dommage de se réjouir d’une crise.. C’est comme si l’ont disait « enfin, PSA supprime des postes ».

    • Vous voyez bien que cela n’a rien à voir. La crise, c’est la bulle immobilière, qui empêche des millions de gens de se loger convenablement, voire de se loger tout court. On ne peut que se réjouir de voir disparaître cette aberration du marché. L’écart entre les prix de vente de l’immobilier et le pouvoir d’achat moyen des Français va peu à peu se résorber.

  3. Geraldine dit :

    Ils nous refont le coup de Dexia. Le CIF selon eux est un cas isolé qui ne remet pas en cause la solidité du système financier français…

    « Le naufrage du Crédit immobilier de France, sauvé ce week-end par l’Etat, ne remet pas en cause la solidité du système financier français, assurent les experts interrogés par l’AFP, qui pointent du doigt le modèle économique du CIF pour expliquer ses difficultés.

    En annonçant samedi soir qu’il accordait sa garantie financière au CIF, l’Etat est intervenu in extremis pour éviter la faillite de cet établissement spécialisé dans les prêts immobiliers aux particuliers et lié au mouvement HLM.

    Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s’est voulu rassurant dimanche en affirmant que le système financier français était « globalement solide ». Mais il a également parlé d' »un certain nombre de banques ou d’établissements qui posent problème », sans préciser s’il faisait allusion à d’autres cas hormis ceux du CIF et de Dexia, la banque franco-belge secourue fin 2011.

    Un cas « isolé »

    Interrogé par l’AFP, un analyste du secteur bancaire ayant requis l’anonymat a abondé dans son sens, en affirmant que le système bancaire française était plus solide que celui de ses voisins et qu’il présentait moins de risques.

    Il a souligné que les crédits immobiliers contractés en France étaient majoritairement à taux fixe, ce qui protège les ménages de fluctuations importantes, et que des vérifications étaient faites pour s’assurer de la solvabilité des emprunteurs, ce qui est censé limiter le risque d’impayés.

    Le cas du Crédit immobilier de France reste « isolé », a fait valoir à l’AFP une source bancaire. Cet établissement présente la particularité de se financer uniquement sur les marchés puisqu’il ne collecte pas de dépôts. »

    http://www.boursorama.com/actualites/le-naufrage-du-credit-immobilier-de-france-ne-remet-pas-en-cause-la-solidite-du-systeme-b3451239411ee5946a8b0438670ec815

  4. Ping : [video] La bulle immobilière française se dégonfle | Marché Immobilier | Scoop.it

  5. Ping : [video] La bulle immobilière française se dégonfle | Immobilier de bureaux : communication et marketing. | Scoop.it

  6. Mona dit :

    Immobilier: les riches propriétaires vendent pour partir

    Le marché de l’immobilier de luxe connait une véritable agitation. Il voit affluer nombre de nouveaux biens dont les riches propriétaires veulent se défaire avant de partir à l’étranger pour échapper au durcissement de la fiscalité en France.

    « C’est un peu l’affolement général. De 400 à 500 habitations de plus d’un million d’euros sont venus s’ajouter (récemment) au marché parisien », expliquent à l’AFP les dirigeants de Daniel Féau, un cabinet immobilier spécialisé dans l’immobilier de luxe….

    http://www.bfmtv.com/economie/immobilier-riches-proprietaires-vendent-partir-350976.html

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s