Zone euro : l’union monétaire est rompue (Jean-Luc Gréau)

(XerfiCanal, 25 septembre 2012)

Au spread sur les taux se sont ajoutés 3 éléments : la renationalisation des dettes publiques (les banques ne souscrivent plus qu’aux emprunts de leur propre pays) ; la migration de l’épargne du Sud vers le Nord ; le retrait des banques françaises et allemandes des économies du Sud. Conclusion : « L’union monétaire en tant que telle est rompue, nonobstant la survivance de l’instrument de transaction qui s’appelle l’euro. Le problème qui se pose à nous est que les dirigeants politiques ne veulent pas reconnaître cette situation tout à fait bouleversante et qu’ils s’accrochent à l’hypothèse d’une survie prolongée de l’euro. Ce sera l’enjeu des mois à venir de voir si leur pari est justifié ».

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Zone euro : l’union monétaire est rompue (Jean-Luc Gréau)

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s