L’or, statue du commandeur (B. Bertez)

Un article magistral. En le lisant, on saisit mieux la nature profondément politique de l’or, aujourd’hui comme hier monnaie des rois et monnaie de la liberté. Seul bémol,  je ne suis pas certain que son cours actuel reflète la quantité de monnaie présente dans le système. La future hausse des prix, à mon avis, n’est pas encore totalement intégrée, en raison des manipulations de l’or papier auxquelles se livrent les autorités monétaires et les bullion banks… Et du shadow banking.

« L’or est une assurance. Une assurance contre la démagogie, contre l’incapacité des responsables de la gestion des affaires mondiales, contre la création indisciplinée de signes monétaires. Pas contre les impôts excessifs. Vous verrez pourquoi ci-dessous.

Si vous pensez que les risques énumérés n’ont pas besoin d’être assurés, vous ne devez pas acheter de l’or.

Si vous avez la conviction que ces risques se concrétiseront un jour ou l’autre, alors vous devez acheter de l’or.

L’or n’est ni un placement, ni une spéculation, c’est une garantie pour le cas où des scénarios extrêmes se réaliseraient.

La hausse de l’or est contraire aux intérêts des gouvernements, des banquiers centraux, des banques en général et, bien sûr, des socialistes et des fausses droites. Pourquoi ? L’or est un ennemi, un instrument de liberté, de résistance.

Ceci, pour deux raisons :

La hausse de l’or

1) marque la défiance à leur égard, la perte de confiance, fixe des limites à l’émission de monnaies et quasi monnaies, empêche d’émettre trop de papiers, de faire trop de promesses,

2) déclenche des anticipations inflationnistes, des corrélations avec le pétrole, les matières premières, qui gênent les pouvoirs dans leur politique de gestion des taux d’intérêt, de confiscation, de répression financière.

L’achat d’or, dans notre conception, n’est pas un acte financier, c’est un acte politique qui vise à réinstaurer la discipline dans la gestion des affaires mondiales, l’honnêteté dans l’administration de la monnaie, la démocratie en chassant la démagogie. L’or est une statue du commandeur.

Dans de nombreux scénarios, le prix nominal de l’or montera fortement, exemple: hyperinflation, certaines formes de déflation, crise sur les marchés des assets papiers, guerre, déstabilisation sociale, déstabilisation géopolitique, etc.

Mais, dans des scénarios tout aussi nombreux, les gouvernements tenteront de mettre la main sur l’or des citoyens au prétexte de l’enrichissement tombé du ciel, donc injuste. Notez que ce sera une confiscation pure et simple, atteinte à feu le droit de propriété, puisque les plus-values ne seront que nominales. Avec l’or, nous ne sommes pas dans l’enrichissement en dormant comme dans la finance klepto, nous sommes dans la défense du fruit de son travail, de ses efforts,  de son ingéniosité.

La confiscation, soit de l’or, soit de la plus-value apparente monétaire sur l’or, est quasi garantie. Elle a été réalisée dans le passé, elle est prévue, planifiée. Les Etats-Unis, par exemple, se sont donnés en 2011 les moyens règlementaires et les possibilités de contrôle en prévision de cette éventualité/certitude.

En cas de crise aigüe, crise de confiance dans l’émetteur de la monnaie mondiale, considérez que les Etats-Unis décrèteront le moratoire de leurs dettes, la conversion spoliatrice obligatoire, la réintroduction de l’or dans le système monétaire , la confiscation de l’or des particuliers et de l’or que les pays imprudents détiennent aux USA.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Les adversaires de l’or soutiennent que les investisseurs ont perdu plus d’argent durant le siècle dernier dans les valeurs or que dans toute autre industrie, y compris les sociétés de chemin de fer et d’aviation. Ils oublient toutefois de dire que de 1935 à 1970, le gouvernement américain avait la main haute sur le cours de l’or, fixé par décret à 35 $ US l’once sous la présidence de Franklin D. Roosevelt.

Interdiction de détenir de l’or

Qui se souvient qu’en 1933, ce président américain prohiba les exportations d’or, stoppa la convertibilité du dollar et interdit aux particuliers de posséder de l’or à des fins d’investissement ? Tous les contrats gouvernementaux et privés fondés sur l’or furent abrogés, et la seule réponse que les Américains obtenaient de leur gouvernement pour comprendre son attitude se résumait à ceci: “C’est pour votre bien”. Le pays soi-disant le plus libéral de la planète se comportait à l’égard de l’or et de ses détenteurs comme un État totalitaire digne des beaux jours de l’Union soviétique.

À la défense des États-Unis, il faut dire qu’à peu près tous les gouvernements occidentaux et même asiatiques interdisaient à leurs citoyens de détenir de l’or à titre d’actif financier. C’est en Europe, au milieu des années 1960, que commença la déréglementation de l’or, qui atteignit ensuite l’Amérique au début des années 1970, le Japon à la fin des années 1970, l’Inde au début des années 1980 et la Chine il y a 13 ans.

Évidemment, à 35 $ l’once dans les années 1930 à 1960, aucune société minière n’était encouragée à faire de la prospection.et personne encouragé à investir dans l’or d’où sa défection !!!

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Ce n’est pas un hasard si on note un courant de rapatriement de l’or des pays souverains; ni les USA, ni Londres ne sont considérés comme sûrs. Ce n’est pas un hasard si la Chine a fait de Hong Kong récemment une place forte de l’or. Dubaï aussi s’équipe. Les Etats-Unis ont fait plus pour la chute finale du dollar en décrétant l’embargo financier iranien que toutes les crises réunies. Les USA ont prouvé au monde, aux Chinois, aux Russes, que le système international bancaire et le système de clearing était à leur botte et, dans le climat actuel de reconstruction de la guerre froide, il est évident que cela n’est pas passé inaperçu.

Les Russes, les Chinois développent des systèmes alternatifs de paiements, de réserve de leurs richesses afin de se mettre à l’abri d’un système monétaire et financier et dissymétrique. L’or y occupe une place centrale.

Les plans d’action américains et européens sont prêts, les textes aussi.

L’or n’est donc une protection que s’il est physique et détenu hors de portée de tout pouvoir.

Les avoirs en or doivent être à la fois sécurisés et fractionnés.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

De plus en plus de pays renoncent à utiliser le dollar pour leurs échanges commerciaux. Dernier en date, le Chili, qui vient de conclure un accord avec la Chine pour doubler les échanges commerciaux mutuels sur les 3 prochaines années. Le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, a indiqué que les transactions entre les deux pays seraient payées en renminbi.

La Chine et le Japon, respectivement seconde et troisième économie mondiale, ont convenu d’utiliser leurs propres monnaies plutôt que le dollar pour leurs échanges commerciaux et les factures seront désormais réglées en yen ou en yuan, dans le but de développer les échanges commerciaux entre les deux pays; l’Inde, la Russie, le Brésil et l’Iran ont aussi commencé à se passer du dollar pour leurs échanges commerciaux ou financiers. L’abandon du dollar, qui avait débuté par des puissances, puis gagné les BRICS, est en train de s’étendre aux pays émergents.

Depuis plus d’un an, la Russie et la Chine utilisent leurs propres monnaies lors de leurs échanges commerciaux. Les deux pays réclament le remplacement du dollar par une nouvelle devise depuis des années. La Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de l’Afrique en 2009, et elle veille à développer l’usage de sa monnaie sur ce continent. 70.000 sociétés chinoises emploient déjà le renminbi pour leurs transactions internationales. La Chine et les Emirats arabes unis ont convenu de ne plus utiliser le dollar et d’utiliser leur propre monnaie pour leurs transactions pétrolières. Les Émirats arabes unis sont un petit pays, mais cet accord lézarde l’empire du pétrodollar, et d’autres pays du Moyen-Orient pourraient adopter la même mesure

Combien de temps faudra-t-il pour que la Chine propose de porter secours à un pays de l’Europe en réclamant en remboursement en renminbis, se demande le blog financier Zero Hedge ?

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Rappel : l’or papier n’est pas de l’or, mais un instrument de spéculation pour les acheteurs et un instrument de manipulation des cours pour les vendeurs. L’or papier est un avatar de la financiarisation, laquelle est la cause de la crise actuelle et des crises à venir.

Etre un vrai acheteur d’or, c’est être conscient de tout cela, nous dirions être acheteur d’or, cela se mérite. Nous n’irons pas jusqu’à dire que l’or est réservé à une élite, car cela serait mal pris, mais nous répétons que l’or est la monnaie des rois.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////

Entre le plancher d’août 1976 et le pic de janvier 1980, le cours de l’or connaissait une hausse spectaculaire de plus de 92% par an en à peine trois ans et quatre mois. Le rallye actuel a commencé en avril 2001 et a atteint son dernier sommet en septembre 2011, soit une période bien plus longue de dix ans et demi avec une hausse bien moins spectaculaire de 20,5% par an.

De plus, d’un point de vue technique, le cours de l’or dépasse actuellement de 16% sa moyenne mobile sur 30 mois. Ce chiffre était de 48% en septembre 2011 et d’un énorme 230% lors du pic de la bulle en janvier 1980. Donc, si une bulle était réellement en formation actuellement, elle gonflerait plutôt lentement par rapport à celle de la fin des années 1970.

L’or pourrait également être soutenu par le risque de contagion de la crise sociale que traverse l’industrie minière du platine en Afrique du Sud ; certaines mines de GoldFields ont déjà signalé le début de grèves… Même si la production d’or Sud-africaine décline depuis déjà plusieurs années, elle représente tout de même près de 15% du total mondial.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Si vous nous avez suivi jusqu’ici, vous avez compris qu’acheter de l’or, en fait, c’est livrer un combat. Les partisans des thèses conspirationnistes en sont convaincus depuis longtemps, mais il n’y a pas besoin de se rallier à leurs thèses pour y croire. Il suffit d’analyser objectivement les intérêts et positions de chacun.

Ils, le grand ILS, veulent pouvoir émettre le plus de papier, de monnaie, de dettes, possible, pour financer leurs dépenses et vos déficits, car les dépenses sont les leurs, mais les déficits sont les vôtres n’est-ce pas, donc il faut qu’ils maintiennent une demande forte, colossale même, de cette monnaie et de ces dettes.

Vous, quand vous faites monter le prix de l’or, c’est le baromètre de la confiance en eux qui devient rouge, vous émettez un message. Ce message c’est : méfiez-vous, ce sont des inflationnistes, des confiscateurs, etc. Quel est donc leur intérêt ? C’est d’empêcher qu’un momentum, qu’une boule de neige d’achats, ne se déclenche sur le métal.

N’oubliez jamais, nous sommes en guerre, pas seulement contre la crise, c’est plus complexe, et la guerre autorise tout. Nous vous rappelons, source Levy Institute de décembre 2011, que la somme totale engagée pour le bail-out global par la Fed ressort à… 29 trillions. Le GAO, Government Accountability Office, chiffre le bail-out à 16 trillions, Bloomberg donne 7,7 trillions et Bernanke Pinocchio veut nous faire croire que l’on s’est limité à 1,2 trillion. A titre de comparaison, le GDP américain est de 16 trillions environ! Nous sommes en à la fois en guerre pour lutter contre la crise, mais aussi et surtout pour savoir qui va payer les pots cassés. Quels pays, quelles couches sociales.

Donc, parce que c’est leur rôle, les tenants du Pouvoir empêchent cette boule de neige de se développer. Ils gèrent les anticipations, font casser de temps à autre le cours par les complices, entretiennent la volatilité, c’est à dire le risque de perte sur les achats de métal.

Mais il y a des limites à leur action. Si les cours sont bon marché, les acheteurs de long terme réapparaissent, les Chinois, les Russes, les émergents, le smart money leur prend leur offre, fait la contrepartie.

Le processus est dialectique, le fait de tenter de décourager la demande et de faire peur, produit, au contraire, des achats d’or de meilleure qualité, par des mains plus solides, c’est à dire crée les conditions de la hausse future.

Vous comprenez maintenant pourquoi, inversement, ils font en sorte que le marché des assets papiers soit peu risqué, pourquoi le VIX est dans les plus bas et, en sens inverse, pourquoi le métal, et le pétrole, ont de sautes, des écarts, inquiétants. C’est le sens profond de ce que l’on appelle le Put des Banques Centrales.

En tant qu’acheteur non spéculateur, vous avez intérêt à n’acheter que dans ces phases de matraquage de l’or, comme les vrais acheteurs de long terme.

Ceux qui vous disent qu’il faut acheter de l’or à cause de l’inflation monétaire et des QE vous induisent en erreur. Quand ILS, le grand ils, font du printing, ils veulent que leur monnaie, ou leur papier, soit accepté. Donc, ils sont prêts à casser le métal pour prouver cette confiance dont ils ont besoin.

Nous avons expliqué, en son temps, cette manipulation des perceptions, des corrélations, cette volonté de créer un homme nouveau qui n’en croit pas ses yeux mais croit ce que les Pouvoirs disent.

Les Pouvoirs jouent sur la rupture temporaire du lien entre l’inflation des signes monétaires et l’inflation des prix. Sur l’inflation potentielle et l’inflation à venir. Sur l’inflation embedded sans le système, réprimée, et que l’on ne voit pas, et l’inflation manifeste.

Au cours actuel, l’or n’est pas forcement intéressant sous l’aspect inflation potentielle, c’est à dire acquise, mais non concrétisée.

En effet, la monnaie qui est créée est une monnaie stockée, elle ne circule pas, ou peu. Tout se passe comme si elle était neutralisée et mise dans un coffre-fort. Cette monnaie, pour parler simplement, n’a pas de pouvoir inflationniste immédiat.

C’est plus tard, quand les raisons de stocker tout ce cash auront disparu, que cet argent se mettra au travail et qu’il précipitera la hausse des prix de tout. On aura envie de s’en servir et on le mettra dans le circuit et il provoquera la hausse des prix des biens, des services, des salaires, etc.

Ne croyez pas ce que dit Bernanke quand il dit : nous serons capables de retirer cet argent de la circulation. C’est un mensonge. Il faudra, soit accepter de faire monter les taux et de faire rechuter les banques, les gouvernements et les marchés, soit accepter que l’argent parte à la recherche de sa valeur et donc produise de l’inflation. Bernanke avait tenté dans le plus grand secret de persuader certains membres du Congrès d’accepter que la Fed émette ses propres obligations pour faciliter la gestion de son bilan catastrophique et le futur déferlement de monnaie, le Congrès a vu le piège et il a envoyé Bernanke promener.

La Fed est un gigantesque hedge fund à la merci des rédemptions, voilà la réalité que tous les gros, les Etats, les Banques Centrales, les très-ultra-riches connaissent. La demande de Bernanke de pouvoir émettre des obligations est une colossale erreur, cette erreur fait toucher du doigt une évidence que l’on ne voit pas, à savoir que la Fed est une banque comme les autres et qu’elle est insolvable, déjà, maintenant, sur la base d’une comptabilité truquée. La Fed vit déjà d’expédients comme la non-distribution de ses profits au Trésor.

Est-ce que le prix de l’or actuel anticipe correctement cette future hausse des prix qui se manifestera? Nul ne le sait. Nul ne le sait car on ne connait pas la quantité de monnaie qu’il aura fallu créer entretemps. Entre 2102 et 2105 ou 2016.

Sur ce que l’on sait, à notre avis, l’or anticipe la future hausse des prix déjà enracinée dans le système, hausse des prix enracinée, mais qui ne se manifeste pas. L’or, selon nous, ratifie la quantité de monnaie actuelle, potentiellement présente dans le système.

Notre idée est que l’on va encore créer 4 trillions au moins de monnaie, de monnaie de base, d’ici 2014 ou 2015. Sur cette approximation, le prix de l’or anticipe peut-être la hausse des prix, la dévalorisation acquise, mais non manifeste, de la monnaie, mais pas encore celle qui reste à venir d’ici 2015.Nos estimations ne tiennent pas compte de ce qu’il faudrait créer en cas d’implosion éventuelle du shadow banking system, ne n’oubliez pas.

L’or sera toujours l’or, tel qu’en lui-même, mais sa valeur d’échange contre des monnaies et quasi monnaies est destinée à progresser fortement.

1- parce que les monnaies sont émises inconsidérément

2- parce que la géopolitique et les erreurs impériales américaines jouent contre le dollar

3- parce que les gouvernements irresponsables et à courte vue, en pratiquant la confiscation et les contrôles, en renforcent l’attrait ».

Bruno Bertez, le 30 septembre 2012

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Matières premières, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour L’or, statue du commandeur (B. Bertez)

  1. xavib dit :

    George Soros a revendu plus d’un million d’actions bancaires et financières, dont Citigroup, JP Morgan et Goldman Sachs et a acheté pour 130 millions de dollars d’or…

    http://www.shtfplan.com/headline-news/report-soros-unloads-all-investments-in-major-financial-stocks-invests-over-100-million-in-gold_08162012

  2. Nox dit :

    Mettre fin à l’étatisme de toute urgence !!!

    Acheter de l’or est une des voies pour y parvenir… ..comme d’ailleurs acheter de l’argent métal; Les monnaies historiques en s’imposant obligeront les politiciens à revenir au bon sens à la raison et à la discipline.

    Sinon le trou noir de la création monétaire illimitée nous engloutira. Dieu sait comment ça finira.

  3. Jean LENOIR dit :

    Soros a acheté de l’or …tiens, tiens. Allez donc rechercher dans les récentes archives. Il n’y a pas si longtemps il avait stigmatisé l’achat d’or et le signataire de la présente y avait vu le signe de ce qu’il allait faire ou faisait.
    Soros est sans doute un des rares ultra-riches qui ne sombrera pas car il est loin d’être idiot au sens de doctriconnard. C’est un grand requin qui a l’intuition du grand coup de dent prédateur au bon moment.

    Il ne sombre pas dans les divagations de l’esprit et des théories, leurs aberrations absolument au comble du grotesque de la malhonnêteté intégrale.

    Continuez à faire le contraire de ce que dit Soros, tant qu’il vivra, et vous vous porterez bien.

    Les monnaies sont mortes et les détenteurs raisonnés d’or, ceux qui ont souscrit, à temps, à cette assurance vie, doivent absolument le dissoudre aux regards des appétits prédateurs et autres tentations de faire accroire à une sordide théorie de la spéculation honteuse pour le confisquer au profit de tous. La communication sera à hauteur de la manoeuvre écoeurante qui pourrait se tramer.

    Ce qui fera, sans doute, échouer ces manoeuvres, se trouve dans internet, le contre pouvoir absolu de la communication, laquelle n’est qu’une science au service de la manipulation de la pensée.

    Jean LENOIR

    • Alcide dit :

      Bien d’accord avec vous Jean.
      Je me permets d’ajouter à votre bon billet que la possession d’or était aussi interdite pendant la seconde guerre mondiale .
      Néanmoins , le cours au marché noir était bien supérieur de plusieurs multiples au cours officiel et a permis à de nombreuses familles de survivre.

      Nous avons des gouvernements traitres à la nation depuis les lois infâmes de Pompidou/Giscard en 1973 ,son apothéose actuelle avec le MES de droit privé qui lèvera toute sommes hors budget en toute nations pour renflouer les conséquences de la fraude institutionnalisée des réserves fractionnaires bancaires .

      La mise en servitude , simplement par la dette odieuse.
      C’est une dictature financière qui se met en place .
      Soyons des résistants .

    • Rend dit :

      Même le le plus grand des bateaux de son époque qui pourtant était réputé insubmersible, à coulé ne l’oublions pas !!!

  4. matbee dit :

    Aux deux bouts de la chaîne…

    – Karl Marx : « La monnaie est par nature l’or et l’argent »

    – John P. Morgan : « La monnaie c’est l’or, et rien d’autre »

  5. Jean LENOIR dit :

    @Alcide,

    Vous me faites trop d’honneurs.
    Bien d’accord avec vous… sauf quand un infâme docteur Petiot délestait les détenteurs d’or après les avoir gentiment gazés…. C’est le seul point où les détenteurs doivent être extrêmement précautionneux (même chose pour ceux qui ont un matelas de billets, mais ils auraient largement intérêt à le convertir en canaris et gris du Gabon.

    Maintenant pour les lois Pompidou/Giscard : elles doivent être stigmatisées et leurs auteurs frappés d’indignité nationale et privés de leurs décorations, retraites – leurs biens confisqués…

    Je me prends à rêver !

    Jean LENOIR

  6. gold-wave dit :

    Je ne crois pas du tout au risque de confiscation développé dans l’article. On n’est plus dans les années 30 ou 40… Trop cher pour l’Etat, trop compliqué; et il existerait toutes sortes de moyens pour les particuliers d’y échapper.

    N’oublions pas que les frontières sont ouvertes ! Et que l’or est facilement transportable, dissimulable, etc.

    Par contre un rachat avec forte incitation financière ou fiscale par l’Etat , ce serait tout à fait envisageable.

    Un lien vers un article qui traite ce sujet :

    http://www.challenges.fr/patrimoine/20120917.CHA0874/l-etat-pourrait-il-confisquer-votre-or.html

  7. Wow, marvelous blog layout! How long have you been blogging for? you make blogging look easy. The overall look of your site is magnificent, let alone the content!. Thanks For Your article about L’or, statue du commandeur (B. Bertez) | Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie .

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s