François Asselineau : D’où vient l’Europe et qui la contrôle

Intervention de François Asselineau, président de l’UPR, lors de la conférence organisée le 8 octobre par le Forum démocratique sur le thème : « Le nouveau traité européen TSCG, la crise de l’euro, la démocratie ».

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour François Asselineau : D’où vient l’Europe et qui la contrôle

  1. zorba44 dit :

    Olivier,

    Apparemment l’intervention de François Asselineau est zappée sur environ les 9 dernières minutes…
    Bien sûr que l’hégémonie américaine est sur toute l’Europe, asservie à leur impérialisme de grandeur et d’égoïsme. Les américains ont tout fait pour nous séduire (et il y avait de quoi : les GI qui sont morts dans la libération de la France, sacrifiés pour un but ultime, à savoir la conquête du monde et des esprits).
    Il est à donner crédit à cet homme de la parfaite connaissance des mécanismes et de l’intelligence des interprétations qu’il en tire – les indices convergeant toujours à l’Ouest.

    Pourquoi faut-il que la vérité éclate toujours seulement lorsque le système est complètement gangrené ,

    Bon dimanche quand-même (ici c’est la tempête)

    Jean LENOIR

    • Jean,

      Le système est gangrené ? Eh bien nous en changerons. Avec d’autant moins de regrets qu’il n’y a plus rien à en espérer.

      Concernant François Asselineau, il est heureux qu’un responsable politique dise enfin les choses clairement. Telles qu’elles sont.

      A bientôt.

  2. EVHEE dit :

    Bonjour !
    À L’OCCASION DE L’ATTRIBUTION DU PRIX NOBEL DE LA PAIX
    À L’UNION EUROPÉENNE,
    FRANÇOIS ASSELINEAU VIENT DE PUBLIER SUR AGORAVOX :
    «L’UNION EUROPÉENNE, C’EST LA GUERRE !»
    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-union-europeenne-c-est-la-guerre-124187

  3. nervall dit :

    pas grand monde ne comprend qu’avec l’euro les européens sont devenus les esclaves de la zone dollar et du reste du monde , un continent economique avec une monnaie non devaluable et soumis a l’appreciation des puissances exportatrices mondiales, dans le genre lobotomisation de masse , c’est le gag du siecle , plutot tragique

  4. Notre préoccupation aujourd’hui ce n’est pas les avantages et les inconvénients de l’U.E mais le déficit public.L budget rectificatif de 2012 avait prévu 7à8 hausses dont nous avons constaté il y a 2à3 mois!août Gaz + 2 %-GDF: 1 er juillet:+2,9 % TVA 1 er octobre!+1,6(21,20 %° BIERE:20 %?TABAC:6,9 % ,en attendant 2013 et la hausse de la CSG et rehausse du gaz et de l’électricité.But trouver 40 milliards d’euros pour ramenet le déficit à 3 % du PIB.Aucun des nos voisins européens n’accepte de ses comptes un tel déficit déficit social sauf Grèce et Espagne.L e trou de « sécu » continue de se creuserIl faut absolument maîtriser les dépenses et supprimer les niches fiscales..Comment peut-on se permettre à la CAF des erreurs de gestion évaluées à 1,6 milliards d’euros -les trop-percus par les allocataires- en raison d’erreurs de versements. On peut rajouter les allocations versées aux migrants(gens du voyage,gitans,roms et chômeurs de l’espace de Chengen en quête de travail)eEn Europe le sanctuaire c’est la France et pourquoi l’Itallie n’a pas contrôlé efficacement ses frontières.Plus personne ne sait quoi faire de ces 20.000 tunisiens.La PAC,cotisation de la France:20 milliard,retours 13 milliards.subvention pour une S.A productrice de riz en Camargues 800.000 euros autre éleveur français de bovins,400.000 euros tout à l’avenant. La Sécu est submergée par le côut des frais de transports sanitaires.Mr Hollande trouvera ses 40 milliards d’euros mais il les reperdra aussi vite car compte tenu de toutes les hausses énumérées ,les consommateurs seront obligés de réduire leurs achats dans tous les domaines d’ou diminution des rentrées de TVA, de TIPPE En outre il devra faire face au déficit de la Cnav qui augmente parce que les cotisations salariales ne suffisent plus(allongement de la durée de vie,augmentation du nombre de retraités. Alors faire comme nos aieux:manger du pain et des oignons.des fèves, des lentilles et quand c’était possible un bout de cochon le dimanche.Mais au fait c’était la nourriture des soldats romains! probus

  5. Bisbille dit :

    DÉPÊCHE AFP / 15 octobre 2012 16h44 (sur le blog de F. Asselineau)
    ———————————————
    LES BAILLEURS DE FONDS DE LA GRÈCE SE SONT TROMPÉS SUR SA RÉCESSION

    ATHÈNES – Le ministre adjoint grec aux Finances, Christos Staikouras, a affirmé lundi que les prêteurs du pays, et en particulier le Fonds monétaire international (FMI), se sont trompés en matière d’impact de la rigueur sur la récession.

    Alors que les Grecs ont subi des sacrifices énormes de quelque 49 milliards d’euros depuis 2010 en échange de deux prêts internationaux successifs, les résultats budgétaires n’ont pas été à la hauteur, car l’impact de la récession a été beaucoup plus important que prévu, a souligné M. Staikouras lors d’une conférence organisée par l’International Herald Tribune à Athènes.

    Depuis 2009, le coefficient multiplicateur des mesures de rigueur sur le recul de croissance a été d’environ 1, au lieu de 0,5 qui avait été retenu pour la mise au point par l’UE et le FMI des plans de redressement dictés à la Grèce en contrepartie de son sauvetage financier, a détaillé le ministre, soulignant que même le FMI le reconnaît désormais.

    Les médias grecs soulignaient également lundi que le cas de la Grèce, qui table pour 2013 sur une sixième année de récession consécutive, avait mis à mal les modèles mathématiques jusque là retenus pour doser les recettes de redressement des pays empruntant auprès du FMI.

    Pour sortir du cercle vicieux rigueur-récession-plus de rigueur, une attention particulière doit être apportée au dosage des mesures, a souligné M. Staikouras, dont le gouvernement tente de conclure de difficiles tractations avec la troïka représentant ses créanciers sur un nouveau train d’économies conditionnant le maintien du pays sous perfusion internationale.

    Du fait de cette récession sans précédent, les écarts budgétaires sont également permanents, tandis que les mêmes erreurs pèsent sur l’estimation du chômage, qui vient de franchir, en juillet, la barre fatidique des 25%, a ajouté le ministre.

    Parmi les difficultés actuelles du pays, il a également invoqué les estimations contradictoires des gestionnaires du problème grec, en allusion aux divergences entre FMI et UE sur la solvabilité à terme du pays et les moyens de la garantir. Le FMI semble plaider pour un nouveau soutien financier, ce qu’exclut en l’état l’UE.

    Le problème maintenant est celui de la dette, où l’on constate une approche différente entre le FMI, l’UE et la Banque centrale européenne (BCE), a renchéri le porte-parole du gouvernement, Simos Kedikoglou, dans un entretien à la chaîne de télévision privée grecque Méga. Il a toutefois exprimé l’espoir que ces divergences seront résolues avant le sommet européen du 18 octobre.

    Le ministre des Finances, Yannis Stournaras, n’a pour sa part pas exclu que les négociations entre Athènes et ses prêteurs se poursuivent après le sommet européen.

    Nous essayons de finaliser les décisions pour le sommet mais je ne crois pas que cela sera possible, a-t-il dit en sortant d’un entretien avec le Premier ministre, Antonis Samaras.

    Il a évoqué dans le cas d’un renvoi à après le sommet, la possible tenue d’une réunion exceptionnelle des ministre des Finances de la zone euro (Eurogroupe) pour avaliser le programme grec, sans fournir de date.

    Mais il a relevé que le pays attendait toujours pour courant novembre le versement d’une tranche cruciale de 31,5 milliards d’euros des prêts UE-FMI, sinon ses caisses seront vides à la fin novembre.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s