Depardieu : pourquoi il faut l’aimer

Depardieu pourquoi il faut l'aimer« Les quatre vérités sur France 2 à 8h, hier, vues par la critique du Figaro.

Depardieu, l’esprit français

Il est l’esprit français car il est la vie, car Depardieu la respire et la suinte de tout son corps balzacien, énorme et grandiose et outrancier. Il a tous les défauts du monde, c’est sa principale qualité, un peu de respect pour cet acteur sublime. Il est parti, s’est fait la malle en Belgique, et alors, il n’y a guère que Libération pour le traiter, encore, – car on en est là – de « poujadiste », d’ivrogne, eux, les soixante-huitards héroïques. C’est du propre.

Depardieu a toujours été ailleurs. « Assez minable », est Jean-Marc Ayrault, premier ministre, oui, premier ministre, lorsqu’il déclare, lorsqu’il juge, fait la morale, on cite, on ne rêve pas, c’est dit, c’est inscrit : « C’est une grande star. Tout le monde l’aime (la voix se fait soudainement chevrotante, hésitante…) comme artiste. Pas payer d’impôts ou ne pas en payer assez, je pense – ah ? -, que payer un impôt, je vais vous dire, c’est un acte de solidarité, patriotique. Se mettre juste à côté de la frontière, il y a quelque chose d’assez minable, tout ça pour ne pas payer d’impôts. »

Il en rajoute, au point où il en est : « Et quand on demande aux plus riches des Français, il y en a quelques-uns ». Il continue, pilonne, il y va : « Je fais plutôt appel à l’intelligence et au coeur des gens. Je vais vous dire, ce comportement peu patriotique est très minoritaire. Il y a beaucoup de gens qui sont riches, qui ont des moyens et qui disent, moi, j’aime mon pays et moi, ça ne me gêne pas de payer des impôts, j’y vois au contraire une marque de citoyenneté (…) »

Et il conclut, magistral et sublime : « Être français, c’est aimer la France. » Alors, aimons Depardieu.

Le passage est vers la neuvième minute de la vidéo ».

(Les quatre vérités, France 2, 12 décembre 2012)

« Etre français, c’est aimer la France ». A écouter Ayrault, j’aurais plutôt conclu : « Etre français, c’est payer des impôts ». Sans broncher. Pour engraisser cette clique politico-financière qui vit de ses rentes, sur le dos des Français, et laisse couler la France depuis plus de 30 ans. Lisez ce commentaire inspiré de Discotonio, du blog Aux infos du nain, auquel j’adhère à 100% :

« C’est quand même extraordinaire d’écouter ces pillards de l’UMPS, qui ont amené la dépense publique à 56% du PIB, qui dépensent le fric public absolument n’importe comment dans une gabegie sans nom, qui se goinfrent au passage eux et toute leur clique, qui passent leur temps à nous imposer une immigration industrielle de pauvres dont la France ne veut pas, faire ensuite des procès en excommunication pour qui ne veut pas leur donner leur fric pour leur grand projet zumaniste…

C’est à peu près du même ordre que les déclarations de Duflot sur la réquisition des églises pour les SDF. Ça me fait penser d’ailleurs à Michel Godet qui explique que l’État dépense 90€ par SDF et par jour à payer tous ceux censés les aider…

Ces connards fabriquent par leur bêtise, leur cynisme, leur cupidité, leur clientélisme, leur idéologie, des pauvres en quantité industrielle, et ensuite ils viennent accuser les autres d’être une 5ème colonne pare ce qu’ils refusent de leur donner tout leur fric pour qu’ils continuent de plus belle…

Et qu’on ne vienne pas me dire que toute cette dépense publique, c’est pour la solidarité. En mode discours de gôchiste grotesque comme quoi si on refuse de se faire racketter par cette alliance de la mafia publique et bancaire, c’est qu’on est victime du syndrome du larbin.

Je bosse en SS2I pour des administrations. La gabegie, le n’importe quoi, la complexité inutile, c’est mon quotidien. Et ça atteint des niveaux que vous n’imaginez pas.

Depardieu a raison de se barrer. Il faut affamer la bête.

Au passage, oui, il est entier. Il aime picoler, bien bouffer, rire entre amis.

Et oui, les remplacistes festivistes de « gôche »… Il ne va pas faire le mondain chez Coste ou se farcir le pif de coke dans des bars à jet set cosmopolites de la Côte d’Azur pour oligarques mondialisés entre 3 putes ukrainiennes. Il ne porte pas des lunettes à 12000€ en promenant son dalmatien… Quelle faute de goût ! Quel has been ! Il sent vraiment la France rance cet homme !

C’est vrai quoi… Excusez le d’être français…

Mais bon, des comme ça, ils ne devraient plus vous emmerder très longtemps. Les vieux se barrent. Et Canal + et toute la clique festiviste se chargent de nous remplacer tout ça par des « artistes » plus conformes à leur nouvelle « France » de gôche, blougui boulguifiée, putassière, margouline et jetsetifiée… »

Aux infos du nain, le 13 décembre 2012

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Depardieu : pourquoi il faut l’aimer

  1. Ping : PART 02 | DEC 2012 | LES BANKSTERS DE LA FINANCE | Pearltrees

    • Il fut un temps où le politique me passionnait, à défaut de la politique. Récemment, la poésie et la rhétorique me comblent davantage. Néanmoins, notre bon Depardieu n’est ni plus ni moins qu’un personnage qu’il excelle à représenter, avec autant de plaisir, à n’en point douter, que les millions de gaulois qui l’admirent…
      Mais il a autant de facettes que de richesses… Au fait, où était la Belgique autrefois?
      Trêve de plaisanterie. Quel est l’abruti qui accepterait que l’on lui pique ses sous ?? Et pourquoi pas commencer par là où il y a des milliards, avant les millions qui ont un nom? Tous ces groupes pharmaceutiques qui se sucrent sans honte sur le dos de la sécu. Quelle honte pour une France des libertés de s’attaquer aux syndromes de la réussite et de privilégier les syndromes de l’échec… pour le bien de tous, jusqu’aux enfers, pour les siècles des siècles…

  2. Jean LENOIR dit :

    Pardonnez au signataire d’être un peu perso. Mais J-M Ayrault est le dernier produit de la lignée d’incapables, de cupides et de jouisseurs qui ont démoli la France pierre à pierre, usine par usine et qui ne rêvent que de continuer ainsi, l’alternance justifiant, à chaque fois, de rejeter toutes les fautes vénielles ou mortelles sur les équipes précédentes. Soit dit en passant il devient un devoir civique de ne plus voter pour assécher les flux de dettes, la Belgique n’ayant jamais mieux fonctionné que lorsqu’elle était privée de gouvernement…
    En 1966, j’avais un professeur qui nous enseignait, l’économie politique d’une part et la fiscalité de l’autre. Il s’appelait Camus (Jacques ou Philippe, je ne sais plus) et était inspecteur des impôts au Havre. Dans son introduction à la fiscalité il nous vantait tous les équipements et les sociétés d’état et la progression SANS FIN des infrastructures (après une petit historique sur plusieurs millénaires d’histoires d’impôts, sel, gabelle où j’avais somnolé tout en écoutant d’une oreille). C’est alors qu’une question me titilla l’esprit (car j’étais féru des prédictions du Club de Rome) et de demander la parole : « Monsieur, pouvez-vous me dire comment on fera pour entretenir tout cela, le réparer, le faire fonctionner… » La réponse fusa après une toute petite seconde « Eh bien messieurs, c’est très simple, on lèvera de nouveaux impôts ».
    Cela m’édifia si bien qu’à cette seconde, je décidais de faire en sorte de ne pas, légalement, payer d’impôt afin de ne pas faciliter la gabegie.

    Là j’étais bien naïf car je ne connaissais bien sûr pas toutes ces techniques aberrantes que l’esprit a pu inventer pour développer la dette à l’infini.

    En 2006 j’ai décidé de préparer mon installation en Nouvelle-Zélande, car j’avais compris déjà que la confiscation allait être terrible.

    Mais moi monsieur Ayrault je suis prévoyant et je crois assez bon gestionnaire, alors arrêtez de stipendier les gens qui ne présentent pas leur gorge à votre couteau fiscal car leur argent (les entrepreneurs) ils l’ont gagné, ils ont pris des risques et, vous qui détruisez sans arrêt de la valeur, vous voudriez que vos gabegies développent vos cercles d’intérêts qui ne sont pas ceux de la collectivité.

    Monsieur Hollande et vous et quelques autres ministres je vous le déclare tout haut, vous êtes la honte de l’entendement, de la probité, de la notion de serviteur de l’état.

    Monsieur Gérard Depardieu, je ne vous connais pas, mais vous pouvez sortir du territoire la TÊTE HAUTE, puisqu’on y accueille bien, à vos frais, toutes les perversions économiques de l’assistanat en tentant de mettre la main sur votre patrimoine et le mien.

    Ni vous, ni moi ne reviendrons (nous ne sommes plus assez jeunes pour cela) mais si la France survit à l’effondrement cataclysmique qui s’annonce, peut-être nos descendants pourront revenir investir leurs talents, leurs initiatives et les capitaux que nous leur auront laissés.

    Jean LENOIR

  3. brunoarf dit :

    Jeudi 13 décembre 2012 :
    Grèce : la zone euro débloque l’aide à Athènes, satisfaction générale en Europe.

    Au final, la zone euro va débloquer 49,1 milliards d’euros en faveur de la Grèce d’ici fin mars, dont 34,3 milliards qui seront versés « dès la semaine prochaine », a indiqué le chef de file de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker.

    http://www.romandie.com/news/n/Grece_la_zone_euro_debloque_l_aide_a_Athenes_satisfaction_generale_en_Europe82131220121840.asp

    Les contribuables européens : – Dis donc, la Grèce, tu vas nous rembourser, oui ou non ?

    La Grèce : – Non. Je n’ai plus un rond.

    Les contribuables européens : – Tu nous dois 240 milliards d’euros, alors tu vas nous rembourser.

    La Grèce : – Non. Je n’ai plus un rond.

    Les contribuables européens : – Bon, écoute, nous allons te prêter 34,3 milliards d’euros.

    La Grèce : – Ah oui, oui, oui, d’accord, je suis d’accord. Prêtez-moi 34,3 milliards d’euros.

    Les contribuables européens : – Nous allons te prêter 34,3 milliards d’euros, et avec cet argent, tu vas pouvoir commencer à nous rembourser. Nous sommes bien d’accord ? Tu vas pouvoir commencer à nous rembourser ?

    La Grèce : – Ah oui, oui, oui, bien sûr. C’est évident. Je vais vous rembourser. Bien sûr. C’est évident.

    Les contribuables européens : – Alors tout va bien. La crise de la dette grecque est finie.

    La Grèce : – Je dirais même plus : « Tout va bien. La crise de la dette grecque est finie. »

    Les contribuables européens chantent tous en choeur :
    C’est la belle nuit de Noël.
    La neige étend son manteau blanc
    Et les yeux levés vers le ciel,
    A genoux, les petits enfants
    Avant de fermer les paupières
    Font une dernière prière.

    Petit papa Noël,
    Quand tu descendras du ciel
    Avec des jouets par milliers,
    N’oublie pas mon petit soulier.
    Mais avant de partir,
    Il faudra bien te couvrir.
    Dehors tu vas avoir si froid.
    C’est un peu à cause de moi.

    Le marchand de sable est passé.
    Les enfants vont faire dodo.
    Et tu vas pouvoir commencer
    Avec ta hotte sur le dos
    Au son des cloches des églises
    Ta distribution de surprises.

    Il me tarde tant que le jour se lève
    Pour voir si tu m’as apporté
    Tous les beaux joujoux que je vois en rêve
    Et que je t’ai commandés.

    Et quand tu seras sur ton beau nuage,
    Viens d’abord sur notre maison.
    Je n’ai pas été tous les jours très sage,
    Mais j’en demande pardon.

  4. Jean LENOIR dit :

    @ Brunoarf,

    J’adore le début de votre post : « La zone Euro débloque » …et bien entendu la célèbre chanson qui va avec. Bravo

    Jean LENOIR

  5. proat dit :

    Je n’appréciais pas trop Depardieu, mais il m’est devenu sympathique depuis quelques jours, pourquoi ??? :o)

  6. Evariste dit :

    Personnellement je préfère 100.000 fois un être rabelaisien comme Gégé Depardieu (avec un nom qui claque comme un étendard médiéval !!) à cet anti-Ayrault à la mine confite et au regard fuyant.

  7. sassy dit :

    n’oublions pas Bernard Arnault

    • Celui-là on a moins envie de l’aimer…

      • Homer dit :

        Arnault a commencé à sortir de France dès 1981. C’est une preuve d’intelligence (économique). Les points de vue subjectifs ne comptent pas.
        Bien à vous.

      • Arnault fait partie de cette détestable oligarchie financière, affairiste et mondialiste qui n’a rien à faire des nations ni des peuples. Regardez comment il a bâti son empire… Qu’il soit intelligent m’importe peu. C’est mon point de vue, subjectif par définition, et à mes yeux il compte.
        Bien à vous.

  8. Mchan dit :

    Excusez le d’être français ? c’est pas un peu ridicule, comme si être français c’était toujours être raleur, tricher dans les transports, ne pas payer ses impôts ?C’est une partie de nos impôts qui permettent aux gens de se faire soigner alors qu’aux USA quand vous perdez votre travail toute votre famille perd sa mutuelle.
    Depardieu joue à la télé le rôle du français de base mais quand les impôts augmentent il peut se permettre de partir se mettre à l’abri tout en gagnant des sous sur notre dos, comment appeler ça autrement que de la lâcheté. Oui on paie plus d’impôts, la gabegie existe sûrement ( de droite comme de gauche ne nous voilons pas la face) mais quand les riches partent c’est un peu comme les parents qui vont retirer leurs chérubins de l’école publique pour les mettre dans le privé et qui se permettent ensuite de critiquer l’école … elle est assez bonne mais pas assez pour eux non?
    Il s reviendront quand tout ira mieux sauf que tout n’ira jamais mieux bien sûr puisqu’ils laissent les inférieurs dans la m !!!

    • artiste dit :

      Demandez donc des comptes aux politiciens de tous bords qui depuis trente ans et jusqu’à la chute du systeme nous conduisent à la ruine, menteurs et incompétents ils ont vérouillé à leur seul profit le pouvoir , cette oligarchie à juste remplacée la monarchie
      il faut une nouvelle nuit du 4 aout pour ne pas finir comme les Grecs

  9. akpoonne dit :

    Tout citoyen quel qu’il soit dans n’importe quel pays a le droit de quitter ce pays s’il ne s’y sent plus bien pour quelque raison que ce soit.
    Tous les politicards ont mis le pays en ruine depuis 30 ans, mais ils ne touchent pas du tout à leurs revenus entièrement payés par nos impôts et la dette, on a le droit de ne pas admettre de payer à leur place.
    Tous ceux qui ne l’acceptent pas profitent du sytème, ceux qui n’en profitent pas comprennent.
    Je comprend Bernard Arnaud, quand on voit que s’il disparaît l’état ruinera cette entreprise énorme par les droits de succession.
    L’état Français pratique le racket « légal » à grande échelle, si j’avais les moyens moi aussi je quitterais ce pays de m…..e , géré par des profiteurs, administré par une foule de fonctionnaires qui profitent du racket généralisé, ras le bol de payer pour des fainéants, inutiles à 50%.

  10. Momo dit :

    Merci, Mcham, de remettre un peu les choses à leur vrai place car, enfin, ces fuyards trop pleins d’argent (qu’en feront-ils, finalement, de telles sommes ? qui en héritera ? Pour quoi en faire ? vivront-ils des siècles pour les dépenser ?)
    Pas d’autres qualificatifs que lâcheté et…escroquerie . Ils ne se gêneront pas, je pense, restant en bordure, de venir se faire bien soigner dans nos Hôpitaux grâce à la Sécu.et tout le reste, nous laissant les pertes sur le dos après avoir, probablement, bien profité, également, des crédits à « effet de levier » pendant des décennies et qui nous ont perdu en « mangeant le blé en herbe » littéralement.
    On comprendrait qu’ils aient mis quelques sous de côté à lEtranger en cas de catastrophe absolue mais tout emporter et continuer à profiter de la France NON et NON.
    A part celà, Depardieu, bien que bon acteur parait-il, m’a toujours viscéralement, dégôuté par ce qu’il représentait au cinéma.
    Quant aux autres (Arnault par ex.), il est impossible qu’ils aient accumulé de telles fortunes en travaillant honnêtement.
    S’ils avaient eu une once de sens moral ils se seraient mis au service du redressement « de l’intérieur » » et non en vitupérant de l’extérieur

  11. Jean LENOIR dit :

    @Momo,

    Permettez au signataire de s’insurger non contre votre post (chacun peut exprimer son point de vue) mais une toute petite partie, le « Quant aux autres (peu importe qui), il est impossible qu’ils aient accumulé de telles fortunes en travaillant honnêtement »
    Qu’est-ce-que cela veut dire. Ou bien c’est de la diffamation gratuite, ou bien vous argumentez – car cela semble aussi incongru que de dire « tous ceux qui s’appellent Martin (pardon à eux) ont une petite quéquette »

    Voyez-vous quelque chose à reprocher à quelqu’un qui a misé ses maigres économies il y a treize ans et a multiplié son petit capital par mille environ ? par son travail, par ses décisions, par une vie un peu austère, par des horaires hors norme…

    Finalement votre post suinte la haine de la réussite et le fait de vouloir se l’accaparer, se l’approprier sans aucune justification ni aucun mérite. Oui Gérard a raison.

    Jean LENOIR

    • njaisson dit :

      Vous semblez faire de l’introspection à longueur de posts. La vie est-elle si longue et solitaire en NZ? Le mal du pays peut-être. Il faut vous convertir à la vie anglo-saxonne, celle que vous avez adopté grâce à votre engagement en faveur des bonnes pratiques de gestion financière. L’immobilier est à peut près aussi moral que la finance de marché, quoi que certainement plus simple à pratiquer, comme envoyer des ordres d’achat ou de vente par fax à minuit moins une seconde.

  12. idéfix dit :

    Soutenez Gérard sur Facebook! Déjà + de 23 000 likes…..

    http://www.facebook.com/pages/Soutien-%C3%A0-G%C3%A9rard-Depardieu/245388078817505

  13. Jean LENOIR dit :

    Nul n’est tenu de rester dans l’indivision …l’indivision des dettes contractées sans votre consentement !

    Jean

  14. brunoarf dit :

    Ramzan Kadyrov est le dictateur au pouvoir en Tchétchénie depuis 2007.

    Pour son trente-cinquième anniversaire, le 5 octobre 2011, des vedettes acceptent son invitation pour des montants inconnus : Jean-Claude Van Damme, Hilary Swank, Eva Mendes, Vanessa Mae (celle-ci pour 500 000 dollars, selon la presse locale).

    Un an plus tard, le 5 octobre 2012, Ramzan Kadyrov a de nouveau payé quelques vedettes pour venir fêter ses 36 ans dans la capitale de la Tchétchénie, Grozny.

    Question : combien de dollars le dictateur Ramzan Kadyrov a-t-il payé à Gérard Depardieu ?

    500 000 dollars ?

    Lisez cet article :

    « Gloire à Kadyrov ! » Depardieu célèbre son ami l’autocrate tchétchène.

    Depardieu n’est pas seulement l’ami de Nicolas Sarkozy et de Fidel Castro.

    Le 5 octobre 2012, Grozny a célébré sa fête annuelle, qui tombe opportunément en même temps que l’anniversaire du président de la République et autocrate tchétchène Ramzan Kadyrov, soupçonné de nombreux crimes.

    Invité d’honneur, l’acteur Gérard Depardieu est venu rendre gloire à son ami Ramzan Kadyrov, qu’il célèbre sur cette vidéo :

    « Gloire à Grozny, gloire à la Tchétchénie, gloire à Kadyrov ! »

    Selon un communiqué de presse officiel tchétchène, le gala auquel assistait Depardieu s’est terminé par une danse caucase au cours de laquelle Kadyrov a dansé quelques pas avec l’autre invitée de marque, l’actrice italienne Ornella Muti.

    Voir la vidéo complète :

    http://www.rue89.com/zapnet/2012/10/22/gloire-kadyrov-depardieu-celebre-son-ami-lautocrate-tchetchene-236434

  15. brunoarf dit :

    Islam Karimov est le dictateur d’Ouzbékistan, au pouvoir depuis presque 23 ans.

    Islam Karimov a une fille, Gulnora Karimova, qui lui succèdera à la tête de l’Ouzbékistan lorsqu’il mourra.

    Je recopie l’article « Gulnora Karimova » de Wikipedia :

    Sa fortune et son lien de parenté avec le président ouzbek lui ont permis d’accéder au poste de vice-ministre ouzbèke des affaires étrangères chargée de la coopération culturelle et humanitaire. Elle est ainsi, par le biais de ce poste, la représentante officielle de l’Ouzbékistan auprès de nombreux organismes internationaux. Ce rôle lui permet de bénéficier d’une immunité diplomatique, laquelle lui a permis d’échapper à la justice américaine en 1999, lorsqu’elle fut poursuivie pour « enlèvement d’enfants » à la suite de son divorce. Elle se prépare à succéder à son père à la tête du pays, notamment en procédant à d’importants dons socio-culturels.

    Mercredi 5 décembre 2012 :

    Gérard Depardieu en duo avec la fille du dictateur ouzbek.

    Gérard Depardieu est partout où on ne l’attend pas et surtout là où il y a des polémiques. Il vient d’enregistrer une chanson avec Gulnara Karimova, la fille aînée du président ouzbek Islam Karimov. Un dictateur décrié sur la scène internationale pour ses méthodes brutales.

    En 1999, Islam Karimov avait d’ailleurs déclaré qu’il était « prêt à faire sauter les têtes de 200 personnes, à sacrifier leur vie, afin de préserver la paix et le calme dans la République ». Un personnage loin d’être sympathique en somme, mais ce n’est pas ce qui repousse notre Gégé national. Loin de là.

    Dans cette chanson intitulée « Nebo moltchit » (« Le ciel se tait » en russe) et mise en ligne sur le site de Gulnara Karimova, Gérard Depardieu lit des poèmes en français écrits par la jeune femme. »Excuse-moi, excuse-moi pour tout ce que je n’ai pu te dire, excuse-moi pour ce que je n’ai pu te garder…(sic) », dit Depardieu au début de la chanson d’amour.

    http://www.metrofrance.com/people/gerard-depardieu-en-duo-avec-la-fille-du-dictateur-ouzbek/mlle!nUQVMFJ2UFHO6/

    • quelque part en France dit :

      Bon ça y est on les voit venir, les censeurs officiels et leurs sbires des médias-PQ : ils vont remuer ciel et terre pour nous persuader que Gégé est vraiment un gros méchant qui ne fréquente que des méchants…

      « Hou le vilain… il refuse de se faire racketter par nos politocrates professionnels !! »

      • brunoarf dit :

        Depardieu n’est pas un « vilain » .

        Simplement, Depardieu fait ce que les dictateurs de l’ex-URSS lui demandent de faire.

        Et pour tout ça, Depardieu est grassement payé par les dictateurs de l’ex-URSS.

        Par exemple, le 5 octobre 2011, pour fêter son 35ème anniversaire, le dictateur Ramzan Kadyrov a acheté Vanessa Mae pour la modique somme de 500 000 dollars.

        Un an plus tard, le 5 octobre 2012, pour fêter son 36ème anniversaire, le dictateur Ramzan Kadyrov a acheté Ornella Muti et Gérard Depardieu.

        Mais combien ça coûte, une Ornella Muti ?

        Et un Gérard Depardieu, combien ça coûte ?

        500 000 dollars ?

        600 000 dollars ?

        700 000 dollars ?

        « Gloire à Kadyrov ! » Depardieu célèbre son ami l’autocrate tchétchène.

        http://www.rue89.com/zapnet/2012/10/22/gloire-kadyrov-depardieu-celebre-son-ami-lautocrate-tchetchene-236434

  16. C’est quand même fous tous ces gens qui sont devenus très riches dans un pays où ce n’est censé pas être possible! On aime pas les riches? Mais enfin, on ne parle que d’eux, de leur problèmes fiscaux, de leur tribunes. Non, la vérité est que la France aime ses riches mais déteste ses pauvres, la preuve on en parle jamais.

Répondre à The Wolf Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s