Or 1 / euro 0 : Pourquoi les Allemands sont accrocs à leurs lingots (Isabelle Mouilleseaux)

atlantico-lingots« Je réaliserai tous tes désirs en échange de ton âme… »

… telle est la promesse de Méphistophélès (le diable) à Faust. Le héros de Goethe accepte ce pacte en vue d’assouvir ses désirs et plaisirs. Goethe n’en resta pas là puisqu’il écrivit un second Faust dans lequel Méphistophélès propose au roi dispendieux et criblé de dettes une solution magique pour remplir ses caisses vides.

« L’argent manque, trouvez nous-en ! », ordonne le roi. Méphistophélès s’exécute en transformant le papier en argent. Le papier émis par le roi inonde les caisses et l’Etat peut à nouveau mener grand train.

Ce n’est que plus tard que les Allemands comprennent à leurs dépens que le papier n’est garanti par aucune valeur réelle. Derrière ce papier il n’y a que des promesses, des promesses d’un or futur qu’on ira déterrer on ne sait où, on ne sait quand, on ne sait comment… Du vent !

Nous sommes au XVIIIème siècle.

250 ans plus tard…

« Cette tentation (d’impression papier) existe bel et bien, et beaucoup y ont succombé tout au long de l’histoire monétaire », déclarait le très orthodoxe président de la Bundesbank, Jens Weidmann, suite aux promesses « draghiennes » d’acheter de façon illimitée les obligations souveraines pour sauvegarder l’euro.

Si on peut créer de l’argent à l’infini, comment celui-ci peut-il rester suffisamment rare pour conserver sa valeur ?, interroge Weidmann.

Les Allemands accros à l’or physique

Le pacte faustien, l’hyperinflation de Weimar et la genèse du deutschemark (véritable spoliation à grande échelle) sont les racines de l’irréductible orthodoxie monétaire des Allemands. Par deux fois, ils ont tout perdu à cause de la monnaie.

  • Voilà pourquoi la stabilité monétaire est le cœur du système allemand, avec une banque centrale totalement indépendante du politique qui a pour vocation de préserver la solidité de la monnaie et de s’opposer à toute manipulation de la monnaie par les politiques (la planche à billets ayant été la source des deux effondrements monétaires de Weimar et de l’après-guerre).
  • Voilà aussi probablement pourquoi les particuliers allemands détiennent à eux seuls 8000 tonnes d’or physique : presque autant qu’à Fort Knox où la banque centrale américaine détiendrait 8 133 tonnes d’or, et deux fois et demi plus que la banque centrale allemande qui détient 3 193 tonnes d’or. 8 000 tonnes, ce sont quelque 393 milliards de dollars en valeur… 5% de l’or physique mondial extrait depuis le début de l’humanité.

Lorsqu’on les interroge sur les raisons de cette détention massive d’or, la plupart répondent : pour se protéger contre l’expropriation monétaire (liée à l’inflation et la dépréciation monétaire).

Autre chiffre intéressant*, l’or représenterait 3,9% du patrimoine globale des ménages allemands, contre 2,1% pour les actions et 2,5% pour les obligations.

Quant à la répartition de l’or physique : 50% ont investi dans des lingots, un tiers dans des pièces d’or, 15% seulement dans des certificats or papier (ceux-là ont oublié de lire Faust pourtant obligatoire à l’école…)

Fantasme ou réalité ?

La rigueur monétaire et budgétaire allemande n’est donc pas le fantasme de l’irréductible Bundesbank, mais bien une réalité culturelle profondément enracinée et partagée dans la société.

L’euro est loin d’avoir terminé sa longue traversée du désert. Il passera encore par des hauts et des bas, des heurs et malheurs, des négociations interminables et des succès à l’arrachée. Tout simplement parce que les cultures des pays du nord et du sud sont diamétralement opposées et que marier ces contradictions fondamentales est et restera sans doute un éternel défi pour la zone euro.

C’est sans doute pour cela que notre euro se construit « en haut » à Bruxelles, sans la participation et l’assentiment des peuples. Est-ce une bonne chose ? Pas sûr…

En attendant, les Allemands semblent trouver une forme de protection en achetant massivement de l’or physique ».

Isabelle Mouilleseaux, Atlantico, le 15 janvier 2013

*Sondage réalisé par le prestigieux fondeur Heraeus et l’université Steinbeis de Berlin

Lire aussi Bruno Bertez : Acheter de l’or est un acte terroriste

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Or 1 / euro 0 : Pourquoi les Allemands sont accrocs à leurs lingots (Isabelle Mouilleseaux)

  1. Ping : PART 02 | JANV 2013 | LES BANKSTERS DE LA FINANCE | Pearltrees

  2. zorba44 dit :

    Olivier,

    Passez le bonjour à Isabelle qui est d’origine allemande (sauf erreur) et qui en connaît bien les démons et les forces.

    Jean LENOIR

  3. Ping : Or 1 / euro 0 : Pourquoi les Allemands sont accrocs à leurs lingots (Isabelle Mouilleseaux) | Econopoli | Scoop.it

  4. Galuel dit :

     » comment celui-ci peut-il rester suffisamment rare pour conserver sa valeur ?, interroge Weidmann » Quelle assertion ! Dios Mios !

    Voyons, en quoi le fait de posséder 100 U(t) ou 1000 U(t+dt) a de la valeur dans « la monnaie U » toutes choses égales par ailleurs ? Existe-t-il quelque « valeur absolue » en regard de 100 que n’aurait pas 1000 ? Que signifie 1000 km/h est-ce une valeur absolue pour O1 ou bien pour O2 allant lui même à 1000 km/h qui mesure une vitesse de 0 ou bien pour 03 allant lui même en sens inverse qui mesure lui 2000 km/h ?

    En sont-ils encore là en 2013 ? Galillée ! Leibnitz ! Gauss ! Einstein ! Poincarré ! A moi ! Voici que ressurgit de nouveau l’ignorance qui croit en l’absolu !

    Que nous apprend la Théorie Relative de la Monnaie ? Que 100 / 100 000 = 1000 / 1000 000, quelle découverte ! Dios Mios !

    Que donc le problème N’EST PAS de créer ou pas de la monnaie, il faut en créer, mais au bénéfice de qui ? Au détriment de qui ? Si cela est fait de façon asymétrique pour les uns au détriment des autres alors là oui bien sûr 100 / 100 000 << 1000 / 1000 000 et on se demande bien QUI bénéficie de l'arbitraire et QUI n'en bénéficie pas…

    Mais à quel rytme par ailleurs ? Au rythme conforme au remplacement générationnel, car année après année, des hommes meurent et d'autres naissent et croissent, ce qui au bout d'une espérance de vie, au bout de 80 ans et 1929 + 80 = 2009 aura conduit à un renouvellement total de l'ensemble des sociétés humaines.

    S'il y a donc un renouvellement total il faut aussi que la masse monétaire soit entièrement renouvelée dans ce même laps de temps. Ce qui conduit à la découverte d'un dividende universel relatif à la masse monétaire, de croissance directement dépendante de la seule espérance de vie humaine de la zone monétaire considérée.

    http://www.creationmonetaire.info/2012/07/dividende-universel-et-symetrie.html

  5. Garfy dit :

    rappelons Nicolas Flamel

  6. Reblogged this on silbershark110neverdie und kommentierte:
    Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

  7. Silber Das Bessere Gold.

Répondre à Garfy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s