L’or sans réserve : entretien avec Eric Sprott

SPROTT ericL’investisseur et gestionnaire canadien Eric Sprott a fait sa fortune et celle de nombreux épargnants en misant, au début de la décennie, sur l’or et les métaux précieux. « Depuis les 12 dernières années, l’or a battu les marchés par une marge de 500% ! » souligne-t-il.

Après une si formidable poussée, le prix du métal jaune est-il en voie de s’essouffler ? « Pas du tout », lance l’expert. Malgré les hauts et les bas du cours de l’or depuis un an, Eric Sprott persiste : « Les investisseurs doivent détenir de l’or dans leurs portefeuilles. » Et beaucoup selon lui. Rencontre avec le légendaire chef de la direction de Sprott Asset Management LP.

Conseiller.ca : Aux États-Unis, la politique monétaire d’assouplissement quantitatif (QE1, 2 et 3) a pour effet de dévaluer le dollar américain. Normalement, cela devrait propulser le prix de l’or. Mais ce n’est pas ce qui s’est produit. Pourquoi ?

Eric Sprott : En même temps que le gouvernement américain injecte de l’argent dans le système pour essayer de relancer l’économie, il vend de grandes quantités d’or afin de maintenir les cours à un bas niveau. Plusieurs autres États occidentaux en difficulté agissent de même. Pourquoi font-ils ça ? Pour soutenir les marchés financiers et laisser croire qu’ils contrôlent la situation.

C.ca : Mais les marchés financiers se portent bien parce qu’il y a une reprise de l’économie, non ?

ES : Non, justement. Aux États-Unis, les récentes données sur la confiance des consommateurs sont très négatives. La supposée solution au « précipice fiscal » ne s’est peut-être pas soldée par une hausse des impôts des particuliers, mais par une augmentation des contributions de ceux-ci aux programmes de la sécurité sociale. Pour moi, c’est du pareil au même : ça reste une hausse du fardeau fiscal. Ce n’est pas un bon signe.

« On ne peut pas dire que l’économie s’améliore »

C.ca : Le gestionnaire new-yorkais Michael Shaoul a déclaré à la mi-janvier qu’il était surpris par l’amélioration de l’économie européenne.

ES : Amélioration ? L’Allemagne vient d’annoncer un recul de son produit intérieur brut pour le mois de décembre. Dans la zone euro, les ventes d’autos neuves ont fléchi de 16 %. Le chômage est élevé. On ne peut pas dire que l’économie s’améliore. Si les marchés financiers sont robustes, c’est parce que les gouvernements impriment de l’argent.

C.ca : Dans ce cas, pourquoi n’assiste-t-on pas à une poussée de l’inflation ?

ES : L’or et l’argent seraient les premiers actifs à s’apprécier s’il y avait une progression de l’inflation. Ce serait alors un puissant signal que les politiques monétaires actuelles ne fonctionnent pas. Les marchés deviendraient très nerveux. Sachant cela, les banquiers centraux vendent en catimini de fortes quantités d’or et d’argent pour faire pression sur les cours de l’or et de l’argent. Ils créent ainsi l’illusion qu’il n’y a pas d’inflation.

C.ca : Le prix de l’or ne parvient pas à briser une importante résistance à 1800 $US l’once. Que faudra-t-il pour franchir ce seuil ?

ES : Nos recherches démontrent que la demande en or se situe à environ 6500 tonnes par année, alors que l’offre n’est que de 4 000 tonnes. La différence, ce sont les banques centrales qui la comblent, car les producteurs aurifères ne peuvent pas fournir. Un jour ou l’autre, les banques centrales n’auront plus de lingots. Attendez-vous alors à une explosion des cours qui pourraient atteindre – qui sait ? – 5 000 $US, même 10 000 $US l’once.

« On assiste à un tsunami d’achat d’or »

C.ca : Mais qui donc achète tout cet or ?

ES : Les Chinois, les Coréens, les fonds négociés en Bourse, les comptes de mise en commun (pooled funds), les investisseurs qui suivent les recommandations de leurs conseillers. Mis à part les gouvernements occidentaux qui en vendent, on assiste à un tsunami d’achat d’or. Le plus grand gestionnaire mondial d’obligations, Bill Gross, vient de recommander d’investir dans l’or. Ray Dalio, l’un des meilleurs gestionnaires de fonds de couverture, dit qu’il faut avoir 10 % de son portefeuille placé dans l’or !

C.ca : Vous préférez le « marché physique » de l’or plutôt que le « marché papier ». Pourquoi ?

ES : Le « marché papier » consiste en promesses de livraison d’or à des dates fixées d’avance. Rien ne garantit que, à l’échéance, ceux qui ont fait ces promesses pourront les respecter.

C.ca : Les investisseurs individuels devraient-ils détenir 10 % de leurs portefeuilles en or, comme le suggère M. Dalio ?

ES : Je crois qu’ils devraient en avoir une grande partie. Combien exactement, je ne sais pas. Les fonds que je gère en détiennent 80 %. Personnellement, c’est ce que je possède aussi.

Conseiller.ca, le 30 janvier 2013 (via Le blog à Lupus)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour L’or sans réserve : entretien avec Eric Sprott

  1. Ping : L'or sans réserve : entretien avec Eric Sprott | Econopoli | Scoop.it

  2. Ping : PART 04 | JANV 2013 | LES BANKSTERS DE LA FINANCE | Pearltrees

  3. brunoarf dit :

    Vendredi 1er février 2013 :

    ITALIE : PLUSIEURS BANQUES FONT L’OBJET D’UNE ENQUÊTE DANS UNE AFFAIRE DE DÉRIVÉS.

    Le parquet de la juridiction de Trani, en Italie, a ouvert une enquête sur plusieurs banques du pays, en relation avec des transactions concernant des produits dérivés, a déclaré vendredi une personne proche du dossier à Dow Jones Newswires.

    Cette enquête porte sur la vente de produits dérivés à des entreprises et des particuliers par certaines « grandes banques italiennes », a indiqué cette personne. Le parquet de Trani examine actuellement, dans le cadre de ces investigations, des allégations de fraude et d’usure, a-t-il ajouté. L’usure est l’octroi de prêts à des taux excessifs ou abusifs.

    Après l’annonce de cette enquête, relayée dans les médias italiens, les actions d’un certain nombre de banques italiennes ont cédé du terrain vendredi à Milan.

    Le quotidien italien Corriere della Sera a indiqué sur son site Internet que le parquet de Trani enquêtait sur les employés de cinq banques italiennes – UniCredit (UCG.MI), Intesa Sanpaolo (ISP.MI), Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS.MI), Banca Nazionale del Lavoro, filiale du groupe français BNP Paribas (BNP.FR), et Credito Emiliano (CE.MI) – dans le cadre de la vente de produits dérivés à des entrepreneurs de la ville de Bari.

    Une porte-parole d’UniCredit a déclaré que pour l’instant, la banque n’était pas au courant d’une enquête du parquet de Trani. Monte dei Paschi n’a pas souhaité commenter. Credito Emiliano, Intesa et Banca Nazionale del Lavoro n’étaient pas immédiatement disponibles.

    Contacté par Dow Jones Newswires, un porte-parole de BNP Paribas n’était pas en mesure de commenter ces informations.

    En Bourse, Monte dei Paschi a fini en baisse de 5,9% vendredi, tandis que UniCredit a cédé 2,6%, Intesa a perdu 2,9%, et Credito Emiliano 0,3%.

    http://www.bfmtv.com/economie/italie-plusieurs-banques-font-lobjet-dune-enquete-une-affaire-derives-source-438870.html

  4. Garfy dit :

    Nicolas FLAMEL – Nicolas FLAMEL – au secours …………….

  5. Dans tous les cas, on a un historique trés long des fluctuations des cours de l’or. Sur les 2000 ans d’histoire ou on a une vision un peu claire, l’or a rapporté l’inflation et pas plus.
    Sa valeur intrinsèque est restée inchangée, sauf dans les périodes historiques d’extrême détresse, guerre, famines, cataclysmes ou sa valeur a explosée. Mais dans tous les cas, on a observé un retour à la moyenne.

    Ne vous trompez pas, il y eu une phase intéressante pour l’or, mais elle est finie depuis longtemps.

    • aldjer dit :

      Ah bon qu’est ce qui vous permet de dire ça? au contraire moi je pense qu’on n est qu’au début des crises financières et monétaires, de ressources vitales: énergétiques, agricoles etc. avec de gros risques de guerres et instabilité…et ainsi que l’or a encore un grand avenir devant lui.
      Bull run seulement parcouru à moitié…

  6. morning ter dit :

    100% d’accord avec ce que dit Mr Sprott !!

  7. zorba44 dit :

    @lionel de investir-blog
    Votre position contrarienne est intéressante, l’or a en effet monté beaucoup plus que l’inflation ces dix dernières années

  8. THEOPT NEWZE dit :

    Il est un scandale : le bidouillage des statistiques, la com éhontée sur la reprise
    Au bord du précipice, des archanges de la chute de l’or, ont le culot de nier l’évidence et de vouloir tromper le monde. C’est un scandale.
    Les métaux précieux en ultime recours.

  9. Reblogged this on silbershark110neverdie und kommentierte:
    Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s