C’est toujours ailleurs !!! (B. Bertez)

pomostroika

« Du temps du soviétisme, tout était pourri, monstrueux. Bien entendu, malgré les révélations, les voyages, les beaux esprits socialistes trouvaient toujours le moyen de défendre le système et de le blanchir. Sous cet aspect, le comportement des élites françaises s’est avéré être l’un des plus scandaleux. A un point tel que ces élites ont trouvé le moyen de salir les dissidents ! Et ceux qui les aidaient.

L’un des arguments utilisés était que malgré tous les scandales, les assassinats, les corruptions, le système était bon, c’étaient les hommes qui étaient mauvais. Une petite purge et on repartait comme avant.

Nos pseudo démocraties ont beaucoup appris du soviétisme et lorsque leurs dérives deviennent évidentes, elles utilisent les mêmes procédés. D’abord on couvre, on ment et dément, puis on incrimine quelques hommes, souvent des lampistes, et enfin on inflige des peines symboliques. Pour le reste on compte sur la crédulité, l’absence de mémoire, et surtout l’affaissement du sens moral qui excuse toutes les veuleries.

Le système se survit ainsi, sans jamais se corriger, sans même se renouveler au niveau des hommes. Il suffit de regarder ce qui est arrivé en France à tous ces malhonnêtes d’un moment, blanchis par l’oubli quelques mois plus tard.

On apprend qu’en Italie les banques produisent des comptes truqués avec la bénédiction des autorités de surveillance, tout le monde s’en fiche. Personne ne se pose la question : mais si cela est possible en Italie, n’est-ce pas possible également ailleurs ?

italia bailout

On apprend qu’en Espagne le parti au pouvoir, celui de Rajoy touchait des pots de vin et kickbacks, que les leaders recevaient des enveloppes bourrées de billets, rien, pas un mot des autorités européennes, même pas une enquête. C’est pourtant l’argent des européens qui soutient l’Espagne et qui dans une mesure certaine sert à payer la corruption. Nous l’avons dénoncé à plusieurs reprises.

rajoy scandale corruption en espagne

Selon El Pais la pétition qui circule actuellement en Espagne afin de réclamer la démission de Rajoy a atteint les 500 000 signatures. On pense que le million sera atteint à la fin du week-end.

Que dit-on en Europe ? Rien, silence on paie, silence on tond les moutons, il ne faut pas qu’ils sachent où passe leur argent. Il ne faut pas qu’ils sachent que le pouvoir pourrit, que les chefs sont corrompus et surtout que cela entache toutes les décisions qu’ils prennent. Il faut maintenir la fiction des chefs omniscients, purs esprits, soucieux du bien commun et de l’intérêt général ».

Bruno Bertez, le 4 février 2013

obama democracy

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour C’est toujours ailleurs !!! (B. Bertez)

  1. Ping : C'est toujours ailleurs !!! (B. Bertez) | Econopoli | Scoop.it

  2. THEOPT NEWZE dit :

    A l’accélération des visites de ce blog que je constate depuis que j’y écris : le fruit est mûr. Il va tomber. Cela craque. 500 000 signatures… La révolte est en marche. Tremblez.

  3. Ping : C'est toujours ailleurs !!! (B. Bertez) | Autres Vérités | Scoop.it

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s