ALERTE : La spoliation des épargnants a commencé dans la zone euro (P. Herlin)

fmi lagarde spoliation épargnants chypre« Chypre est en difficulté, nous le savons, ses besoins sont estimés à 17 milliards d’euros (l’équivalent de son PIB !). L’Eurogroupe, le FMI et l’ensemble des ministres des finances de la zone euro ont trouvé hier soir un accord à Bruxelles. 10 milliards d’euros seront apportés par l’Europe et le FMI, et le solde proviendra d’une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires. « Cette taxe sera de 6,75% sur les dépôts bancaires en-deçà de 100.000 euros et de 9,9% au-delà de ce seuil » (Le Figaro). Et elle sera prélevée ce week-end. Vous avez bien lu. Il ne s’agit pas d’une taxe sur les revenus de l’épargne, non, c’est le capital lui-même qui est touché. Vous avez 10.000 euros vendredi sur votre compte, vous vous retrouvez avec 9.325 euros lundi. Vous avez 200.000 euros à la banque vendredi, et 180.200 lundi. En fait mardi à Chypre, lundi étant férié, et le parlement votera cette loi dimanche (Le Figaro).

Les actionnaires des banques sont épargnés, l’Etat chypriote dépensier et incompétent (un exemple) également, toute la charge repose sur l’épargnant de base. Une honte. Il y a également des oligarques russes qui ont déposé de l’argent dans les banques de Chypre, mais ils ne seront ni plus ni moins mis à contribution.

Ne nous y trompons pas, il s’agit ici d’une première qui sera observée à la loupe par les autorités et les pays européens, et si ça « passe » sans trop de grabuge, cela sera répété ailleurs. Il existe actuellement cinq pays de la zone euro (Grèce, Irlande, Portugal, Espagne et Chypre) qui bénéficient de plans d’aide… Et quand on voit comment est gouvernée la France… »

Lire la suite sur le blog de Philippe Herlin

Pour rappel : Et un ange passa sur le plateau des Experts…

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour ALERTE : La spoliation des épargnants a commencé dans la zone euro (P. Herlin)

  1. EURSS dit :

    Hold-up en direct ! Ces mafieux de banksters du FMI et de Bruxelles viennent de donner raison à tous les « complotistes »…. ceux qui gardent leur argent bien au chaud sous le matelas ou l’on converti en biens concrets !

  2. SoyouZ dit :

    Put… le sourire de cette mante religieuse de Lagarde très contente de son joli coup… insupportable !!!

  3. brunoarf dit :

    Dimanche 17 mars 2013 :

    Après avoir analysé la situation désespérée de la Grèce, l’économiste Jacques Sapir analyse la situation de Chypre : pour Jacques Sapir, Chypre risque entraîner une réaction en chaîne.

    Lisez cet article :

    Dans ce contexte survient le samedi 16 mars l’annonce de l’accord sur Chypre, et de ses conséquences. Le gouvernement de Nicosie, pour obtenir le soutien de l’Union Européenne, a dû mettre en œuvre une mesure extrêmement dangereuse : un prélèvement direct sur les comptes bancaires. Les effets de cette mesure ne se feront probablement pas attendre dans les autres pays. En effet, à Chypre même, des queues se formaient devant les banques pour retirer l’argent des comptes, mais sans effets car le gouvernement avait gelé la veille les montants. Mais ce qui est arrivé aux Chypriotes va servir de leçon pour les autres pays. Une telle mesure est parfaitement envisageable en Grèce, en raison de l’effondrement des recettes fiscales. La logique de la situation serait que l’on assiste à un « bank run », une panique bancaire en Grèce, puis probablement en Espagne et en Italie.

    Concrètement, la situation de la Grèce a connu une nouvelle aggravation, dont les effets seront manifestes d’ici à juillet prochain. Mais la combinaison de cette situation et du faux-pas des autorités à Chypre risque de confronter les autres pays en crise ouverte, l’Espagne, le Portugal et sans doute l’Italie, à la perspective de paniques bancaires qui, même si elles ne sont pas justifiées, seront extrêmement difficiles à contrôler. La TROÏKA veut continuer de voir couler le sang de la Grèce par ses veines grandes ouvertes, mais ce sang ne va pas tarder à nous éclabousser.

    Jacques Sapir.

    http://russeurope.hypotheses.org/1028

  4. THEOPT NEWZE dit :

    Banksters à l’origine, Technobanskters associés (les politiques et autres oligarques !
    Videz vos comptes bancaires !

  5. njaisson dit :

    Encore une fois la technostructure démontre son parfait mépris des lois. Ce qu’une qu’une loi peut faire, une autre loi peut lé défaire. Nous entrons dans un climat d’incertitude juridique absolue. Cela s’appelle la dictature que la France a connu à plusieurs reprises dans son histoire, dès que le sauvetage des finances publiques requérait la spoliation du patrimoine privé. Avec de tels rascals li ne nous restera bientôt plus un brin de laine sur le dos. L’insurrection? Ils n’attendent que ça pour imposer l’état d’urgence et faire voter des lois d’exception.

  6. njaisson dit :

    Vous rappelez l’histoire du défaut partiel de la Grèce sur sa dette (soixante-dix pour cent!!)?? personne n’a bronché. Les banques allemandes ont encaissé leurs pertes, comme les épargnants spoliés de soixante-dix pour cent (pardon du peu) du montant de leurs investissements en titres obligataires grecs. Encore mieux, les dizaines de milliards de dollars en protections achetées par les banques sur la dette grecque, comme les CDS par exemple n’ont pas été activées!!! Et personne n’a rien dit. Les tribunaux sont restés muets. Plus c’est énorme et mieux ça passe.

  7. njaisson dit :

    Rappel à propos de l’accord de restructuration de la dette grecque:

    If agreed, the debt restructuring would be the second so-called haircut, after banks and investment funds earlier this year agreed to slash €100bn off the country’s debt by agreeing to lose 70 percent of the returns on the old Greek bonds they held.

    The deal was a first-ever ‘private sector involvement’ for a eurozone country and a precondition for a further €130bn bailout to be paid mostly by eurozone states and the ECB, with a small contribution from the IMF as well.

    http://euobserver.com/economic/117620

  8. Ping : ALERTE : La spoliation des épargnants a commencé dans la zone euro (P. Herlin) | Econopoli | Scoop.it

  9. flower dit :

    Game over.. le bank run va avoir lieu à Chypre et dans toute l’Europe ! Qui peut croire que les gens vont laisser leur fric dans les banques européennes ? Pour se faire dépouiller ? Mardi ça va être intéressant… à moins que d’ici là les voleurs reculent… mais LE MAL EST FAIT LA CONFIANCE A DISPARU. Attendez vous à une mort prochaine de l’euro.

  10. brunoarf dit :

    A Chypre, le gouvernement va voler 6,75 % des dépôts de tous les épargnants.

    Si un épargnant chypriote possède plus de 100 000 euros, le gouvernement va lui voler 9,9 % de son épargne.

    Chiffres de l’épargne en France :

    L’encours de l’assurance-vie est de 1 400,3 milliards d’euros au mois de janvier 2013. L’encours du Livret A et du LDD est de 353,5 milliards d’euros.

    1400,3 + 353,5 = 1753,8 milliards d’euros.

    http://www.cercledesepargnants.com/

    France : la dette publique est de 1818,147 milliards d’euros.

    Epargnants français, préparez-vous à vous faire tondre, comme l’ont été les épargnants chypriotes !

    C’est la nouvelle vanne à la mode :

    « Epargnants français, allez vous faire mettre chez les Chypriotes ! »

  11. moutons soumis dit :

    Ces fils de pute doivent bien rigoler de la facilité avec laquelle les peuples européens se laissent mettre…

  12. njaisson dit :

    Quelques explications concernant cette mesure surprenante de confiscation de l’épargne qui loge à la même enseigne les petits déposants comme les gros investisseurs offshore:

    And the Russians? The reason small depositors have been hit is that the losses inflicted would be much bigger if a) only large deposits b) only non-EU deposits were haircut. The data on Cyprus deposits is here (MUMs = Monetary Union Members). I would guess the thinking is that 10% is seen as a cost of doing business when it comes to money laundering, but 30% would probably finish Cypriot banking for good. If the infliction of losses on small depositors has a purpose, it’s probably to reassure the Russians that they are not being discriminated against. Yes, I may have thrown up a little in my mouth typing that. *

    So: senior bondholders and Russians helped at the cost of smaller locals. There’s more logic here than there appears at first glance – the primary aim of this programme is to hold the European banking sector together whilst having a vaguely realistic programme, not placing another huge bill on the core/Germany not ending the viability of Cyprus as an offshore banking sector. My own judgement is that inflicting costs on depositors in principle is an extremely important one, but that not sparing the small depositor is worse than a cruel piece of realpolitik – it is in fact a mistake.

    http://pawelmorski.wordpress.com/2013/03/16/cyprus-a-brutal-lesson-in-realpolitik-2/

  13. brunoarf dit :

    Dimanche 17 mars 2013 :

    Dernière heure (ajout du 17 mars à 23h30)

    Tard, dans la soirée, on apprenait d’une part que le gouvernement chypriote cherchait à renégocier l’accord avec Bruxelles devant l’ampleur des protestations que celui-ci avait provoqué, et que certaines sources, en Allemagne mais aussi à la BCE, envisageaient d’appliquer cette méthode de la confiscations des dépôts à l’Italie et à l’Espagne. La première proposition fait sens, à la condition qu’elle n’entraîne pas un taux de confiscation supérieur à 12% pour les tranches de dépôts les plus élevés. Compte tenu de la structure des dépôts dans les banques chypriotes, il est actuellement difficile de dire si une solution allant dans ce sens pourra être trouvée.

    La seconde idée est elle une folie pure. Commencer à évoquer la possibilité d’une confiscation fiscale de l’ordre de 15% sur les dépôts en Italie est exactement ce qu’il faut pour provoquer dès demain un bank run massif dans la péninsule. Quels que soient les démentis qui seront apportés, il est à craindre que le mal ne soit déjà fait car l’information circule actuellement très vite sur les réseaux sociaux (Twitter et Facebook). Nous avons ici la preuve de l’inconscience des bureaucrates de Berlin, Francfort et Bruxelles.

    Jacques Sapir.

    http://russeurope.hypotheses.org/1038

  14. matbee dit :

    Florian Philippot, vice-président du Front National, déclare dimanche dans un communiqué que le plan de sauvetage européen de Chypre est « une illustration grandeur nature du racket effroyable de l’Union européenne sur les peuples ».

    « Au nom du dogme de la monnaie unique, des institutions supranationales volent une partie substantielle des économies des habitants, en plus de leur imposer des cures d’austérité insupportables » ajoute-t-il.

    « L’euro qui était censé garantir notre épargne au contraire la détruit » assure le responsable frontiste.

    « Ce sont demain les dépôts des épargnants français qui sont menacés d’une telle spoliation », lance-t-il.

    http://www.boursorama.com/actualites/chypre-illustration-du-racket-effroyable-de-l-ue-501e9639ae149e981e7bc8d66d3c2ea1

  15. THEOPT NEWZE dit :

    LE VOL EST UN DES DIX PECHES CAPITAUX. Confessez-vous, truands et craignez le courroux céleste…

  16. njaisson dit :

    Le « bank holiday » est repoussé à mercredi :-)) Un jour d’angoisse supplémentaire pour les déposants (et non seulement les épargnants, alias investisseurs)…

    Of course it’s a holiday weekend and banks are closed on Monday, preventing a panicked bank run. It is now being reported that the Cypriot cabinet has extended the bank holiday into Tuesday and possibly Wednesday in an effort to calm the growing unrest. Electronic transfers have also been halted in order to prevent capital flight. EU banksters really know how to pull off a heist.

    Reuters reports:
    The euro zone agreed on Saturday to hand Cyprus a bailout worth 10 billion euros ($13 billion), but demanded depositors in its banks forfeit some money to stave off bankruptcy despite the risk of a wider run on savings.
    ….
    In a radical departure from previous aid packages – and one that gave rise to incredulity and anger across the country – euro zone finance ministers forced Cyprus’ savers to pay up to 10 percent of their deposits to raise almost 6 billion euros.
    http://www.activistpost.com/

  17. njaisson dit :

    On remarquera avec quelle facilité et légèreté les technocrates changent les règles du jeu en permanence, en violation caractérisée des principes les plus élémentaires du droit international et du droit des affaires. Quid de la protection de la propriété privée? Quid de la protection des dépôts bancaires? Quid de la validité des contrats juridiques? Le gouvernement chypriote signe un accord qu’il déclare non recevable en l’état, tout en ordonnant la suspension des activités bancaires. La troïka revient sur sa décision en déclarant vouloir aménager à nouveau les termes de l’accord avec Chypre. Qu’est-ce que c’est que cette politique de gribouilles? Comment apporter quelque crédit à de tels incapables qui font étalage de leur incompétence tout en violant les traités européens d’ailleurs refusés par les peuples européens? Et ce sont les mêmes qui donnent des leçons à la Russie qui serait coupable d’arbitraire juridique de la part de l’Etat vis à vis des investisseurs privés !!

  18. njaisson dit :

    La visite du ministre des Finances de Chypre, Michalis Sarris, à Moscou qui été prévue pour lundi a été reportée, préalablement à mercredi, indique une source dans le ministère des Finances russe. Le service de presse du ministère ne commente pas l’information.

    Selon l’agence officielle grecque ANA, M. Sarris se propose de discuter à Moscou d’une augmentation du crédit déjà délivré par la Russie à Chypre, de l’octroi d’un nouvel emprunt et de l’intérêt du capital russe à l’achat de banques chypriotes. /L
    http://french.ruvr.ru/2013_03_18/La-visite-du-ministre-des-Finances-de-Chypre-en-Russie-est-reportee/

  19. Ping : ALERTE : La spoliation des épargnants a commencé dans la zone euro (P. Herlin) | Autres Vérités | Scoop.it

  20. njaisson dit :

    Je prends la liberté d’élargir le sujet en publiant ce texte de Mgr Gaume qui lançait cet avertissement à tous ceux qui voulaient compromettre l’intégrité de la fonction papale véritable clef de voûte de l’édifice social et religieux européen fondé sur les notions de justice et de vérité, dont le Pape avec son infaillibilité attachée à sa fonction était le dépositaire. La remise en question actuelle de l’infaillibilité pontificale entraîne aujourd’hui les conséquences prédites qui trouve dans l’actualité leur tragique illustration avec le triomphe de l’arbitraire juridique et l’asservissement des masses à la technocratie toute puissante:

    A QUOI SERT LE PAPE ?
    A quoi sert la clef de voûte dans un édifice ?… Eh bien ! le Pape est la clef de voûte de l’édifice social, qui ne peut subsister sans dignité, sans liberté, sans sécurité, sans propriété.
    En conservant le christianisme, le Pape conserve la dignité humaine. Savoir résister jusqu’au sang plutôt que de plier devant l’erreur ou l’injustice, voilà ce qui constitue la dignité de l’homme. Cette dignité, à laquelle les sociétés doivent leurs appuis, et l’humanité ses gloires, repose essentiellement sur le Pape. Comment ? Parce que le sacrifice, même de la vie, à la vérité et à la justice, implique la connaissance certaine, la conviction invincible de la vérité et de la justice.
    Une pareille certitude exige deux conditions : l’infaillibilité et la liberté de la parole, organe de la vérité et de la justice. Or, sans Pape, point d’infaillibilité, et sans Pape indépendant, point de liberté de parole, de liberté telle qu’il la faut, manifeste et reconnue, pour commander la foi.
    A la place, qu’aurez-vous ? Aujourd’hui l’incertitude du vrai et l’incertitude du droit. Demain, une de ces grandes déchirures qu’on appelle schisme. Avec le schisme un lugubre cortège de divisions, de haines, de prévarications, de perturbations religieuses et sociales, la ruine de la foi et le débordement des mœurs. Pour prêtres : des fonctionnaires avilis ; popes ignorants, comme en Russie ; clergymen mariés, comme en Angleterre. Pour Eglise : une femme de ménage, condamnée aux plus bas offices, et dévorant, sans mot dire, tous les rebuts du mépris, toutes les hontes de la servitude.
    Qu’aurez-vous encore ? Le fait à la place du droit. L’infaillibilité usurpée à la place de l’infaillibilité légitime. Les rois seront papes. Au lieu du symbole catholique vous aurez des credo de fabrique humaine, signés Élisabeth ou Nicolas. Devant ces chiffons de papier, sortis du cabinet d’un despote ou du boudoir d’une courtisane, vous devrez vous prosterner. Sous peine de mort, vous devrez les baiser comme l’Évangile, et, en les baisant, abdiquer toute dignité morale.Ainsi avilie dans ce qu’elle a de plus noble, que devient l’humanité ? Ce qu’elle était avant le Pape.
    Qu’était-elle alors ? Un païen l’a dit : c’était un bétail exposé sur un champ de foire, et toujours prêt à s’adjuger au plus offrant : Urbem venalem et mature perituram si emptorem invenerit.
    Que devient la société ? Ce qu’elle est partout sans le Pape : un vaste bazar où tout se vend, parce que tout s’achète, liberté, honneur, conscience.
    Que deviennent les hommes les plus fiers ? Ce qu’ils furent dans la Rome des Césars : valets à tout faire, avocats à tout dire, excepté la vérité, prêteurs de tous les serments, courtisans également sincères de Vitellius et d’Othion, sénat auguste délibérant avec gravité sur la sauce du turbot qui doit nourrir leur maître

    Cliquer pour accéder à C001_A-QUOI-SERT-LE-PAPE_8p.pdf

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s