Le député Laurent Louis invite les Belges à retirer leur argent des banques

La question de Laurent Louis au premier ministre sur la sécurité de l’épargne et du patrimoine de ses concitoyens provoque les moqueries de ses collègues et d’Elio di Rupo, qui ne daigne même pas répondre… L’état de déliquescence de la classe politique belge fait peine à voir.

Lire aussi : Comptes d’épargne belges : chronique d’un pillage annoncé

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le député Laurent Louis invite les Belges à retirer leur argent des banques

  1. 2fis dit :

    … j’aime les politiciens indépendants qui assènent des vérités … et qui confrontent l’océan des mensonges de leurs collègues … je pense à Nigel Farage qui a une stature internationale … et qui s’exprime avec autorité … sur des sujets dont il a une connaissance approfondie … malheureusement ces qualités manquent à Laurent Louis … dont j’admire le courage pour ses provocations souvent pertinentes … mais dont le débit amateur, populiste et vulgaire enlève toute crédibilité … un petit investissement dans son image d’orateur … ainsi que dans le polissage de son texte … pourraient changer sa carrière politique du tout au tout … « Au lieu d’élever la voix … il vaut mieux améliorer son argument » — Desmond Tutu

    • oops dit :

      « Au lieu d’élever la voix … il vaut mieux améliorer son argument » — Desmond Tutu

      Sauf qu’en l’occurrence, il n’est plus temps d’arrondir les angles. Visiblement ce député a compris que le système était à bout et qu’il ne valait pas la peine d’investir son énergie dans une quelconque forme d’arrangement électoral consistant à espérer réformer le système de l’intérieur. Un raz de marée populiste se profile dans l’Europe du Sud qui devrait sombrer ces prochaines semaines dans une véritable trappe à la liquidité précipitant la récession et la montée du chômage. On assiste en ce moment à un reflux dramatique des dépôts dans les banques italiennes qui vont se trouver plus tôt que prévu dans une situation analogue à celle des banques chypriotes.

      It appears, given news from Italy today, that European depositors are increasingly coming to the realization that deposits in their local bank are not ‘safe’ places to put their spare cash, but are in fact loans to extremely leveraged businesses. In a somewhat wishy-washy, ‘hide-the-truth’-like statement on Monte dei Paschi’s website, the CEO admits to, « the withdrawal of several billion in deposits. » Of course, the reasons why these depositors withdrew their capital from the oldest bank in the world will never be known though of course he blames it on « reputational damage » from their derivative cheating scandal. Apparently the fact that this happened to come about six week after said scandal and the bank’s third bailout, and that the prior two bailouts did not result in such an outflow of unsecured liabilities (at least not to the public’s knowledge), was lost on the senior management, as was lost that a far greater catalyst may have been the slightly more troubling events in Cyprus in the second half of March. Unsurprisingly, as Reuters notes, the CEO declined to give a forecast on the level of deposits at the end of the first quarter of 2013; no wonder given the bank just doubled its expectations for bad loans and the ‘Cypriot Solution’ dangling over uninsured depositor hordes.

      http://www.zerohedge.com/news/2013-03-30/whos-next-italys-monte-paschi-admits-billions-deposit-outflows

      • 2fis dit :

        @oops … j’ai suivi les multiples interventions de Laurent Louis … avec lequel je partage souvent les opinions … ma critique ne porte pas sur le fond … mais sur la forme … par souci d’efficacité politique … je ne parle pas de mettre des gants ou de dire les choses avec des fleurs … mais d’un discours plus persuasif venant d’un tribun qui motive d’autres à le suivre pour sa vision et son leadership … la crédibilité est un actif clé pour tout homme politique … avez-vous noté que le parlement était quasi-vide? … sans le filmage l’intervention aurait fini dans les oubliettes … l’autorité contestataire de Nigel Farage … dont le nouveau parti commence à jouer une réelle présence sur l’échiquier politique anglais … pourrait bien servir d’inspiration à Laurent Louis … sans rien enlever à son courage d’expression …

    • oops dit :

      avez-vous noté que le parlement était quasi-vide? …

      Justement, il suit la même stratégie qie Farage, c’est-à-dire qu’il s’adresse beaucoup plus au public sur Internet qu’à ses collègues députés qu’il sait acquis au système quoi qu’il arrive.

  2. THEOPT NEWZE dit :

    Une tête de Parrain ce premier ministre belge. Des manières de parrain. Bientôt une batte de base-ball pour exploser la tête de Laurent Louis…

    • 2fis dit :

      … le gros moustachu c’est le président de la Chambre des Représentants … le Premier Ministre c’est le petit maigre avec un noeud papillon … tout un folklore de bandes dessinées …

  3. Garfy dit :

    il a au moins le mérite de parler – sinon personne – comme en France

  4. Ping : Le député Laurent Louis invite les Belges à retirer leur argent des banques | Econopoli | Scoop.it

  5. Becker dit :

    Grand coup de chapeau à Laurent Louis! Et honte à Di Roupette et à ses serviles courtisans…

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s