La démocratie selon Massimo Fini

Ecrivain et journaliste italien proche de Beppe Grillo, Massimo Fini a fondé le Mouvement Zéro en 2011. Pour lui, la démocratie représentative est une « façon sophistiquée d’entuber les gens, surtout les pauvres gens, avec leur consentement ». Le cache-sexe des intérêts de l’oligarchie, cette nouvelle aristocratie… Militant pour une démocratie directe inspirée de Rousseau, il prédit que le modèle de développement actuel finira dans un « bain de sang » s’il n’est pas très vite freiné dans son hybris, sa folle ambition de croissance sans limite.

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Environnement, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La démocratie selon Massimo Fini

  1. Geraldine dit :

    Fini me fait penser à Chouard : dénoncer la démocratie formelle et rendre au peuple le pouvoir confisqué par les élites. Ses réflexions sur les notions de décision et de partage dans la société médiévale sont très justes, de même que la notion de limite dans la Grèce antique.

    Sens du partage, du collectif, des limites humaines et naturelles… tout ce que notre époque prométhéenne, complètement déracinée a perdu !

    • fc dit :

      Etant le mediocre de service, je souscris a 200% a votre message Geraldine, je ne serai mieux ecrire…Merci.
      Ici, au Japon la situation est peut-etre pire encore.

  2. zorba44 dit :

    A la différence de Palmolive ou de Cadum, la démocratie eût dû s’inspirer totalement du fonctionnement des sociétés commerciales (hormis les plus grosses désormais en « baisers langoureux » avec l’oligarchie politicienne et financière) lesquelles choisissent leurs dirigeants après interviews, bilans de compétence et, pour ceux qui ont un vécu professionnel, en fonction de leurs réalisations et résultats.
    La démocratie ne consiste plus, qu’avec l’argent du contribuable, à le faire choisir entre des coquins qui se partagent le pouvoir à leur premier profit.
    Le seul pays qui fait exception est la Suisse où quelques milliers de signatures suffisent à entraîner une votation laquelle a force de loi. Vous noterez qu’en Suisse le pouvoir ne craint pas que les armes des conscrits se retournent contre lui, puisque ceux-ci les détiennent à domicile.

    Une alternative, laquelle pourrait être tentée sans difficulté par les états européens, et qui, nul doute, entraînerait des remises en cause drastiques. Il faudra sans doute, avant, de grands malheurs et de grandes manipulations des oligarques accrochés à leur monde.

    Jean LENOIR

  3. Doke dit :

    Je crois personnellement qu’étant donné le cours des choses la « relocalisation » des activités et des pouvoirs seront inévitables. On va donc revenir sur le plan politique à une forme de démocratie directe de proximité.

  4. Ping : La démocratie selon Massimo Fini | Autres Vérités | Scoop.it

  5. Ping : La démocratie selon Massimo Fini | Econopoli | Scoop.it

  6. Okapito dit :

    Bravo Massimo. Courageux écrivain, des comme lui il en faudrait plus.

  7. Ping : Une excellente vidéo de 20 minutes : « Démocratie : histoire d’un malentendu » | Pour un débat sur le libre-échange et sur l'euro…

  8. Ping : Une excellente vidéo de 20 minutes : « Démocratie : histoire d’un malentendu » | Forum Démocratique

Répondre à fc Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s