Le Texas veut rapatrier son or de la Réserve fédérale américaine (Fed)

perry-texas-or-fed« C’est certainement l’une des plus intéressantes histoires qu’on a pu lire au sujet du métal jaune depuis longtemps. Le républicain texan Giovanni Capriglione serait en train de travailler sur une proposition de loi qui viserait à rapatrier l’or du Texas, qui est actuellement dans les locaux de la Réserve Fédérale à New York, afin qu’il soit stocké quelque part au Texas.

La raison pour laquelle cette proposition de loi est surprenante est que l’or est habituellement échangé internationalement sans que les acheteurs ou les vendeurs ne possèdent physiquement le métal précieux. Seuls quelques pays, comme par exemple la Chine, la Russie ou encore l’Iran détiennent tout leur or à l’intérieur de leurs frontières. Les autres pays achètent l’or mais ne détiennent qu’un certificat qui stipule qu’ils en possèdent à Londres ou à New York. En d’autres termes, ils ne possèdent pas de lingots d’or dans les coffres forts de leur banque centrale nationale, ou alors en faible quantité.

L’objectif du républicain est de rapatrier jusqu’à 1 milliard de dollars de lingots d’or qui appartiennent à l’University of Texas Investment Management Co. Soulignant que l’or est une valeur refuge, il considère, comme il l’a expliqué dans un récent article publié dans The Texas Tribune, que l’or doit donc être aussi proche physiquement que possible de l’entité détentrice. Il déclare que le Texas, dont certains parlementaires sont partisans de la sécession, sera en meilleure position vis à vis des investisseurs, notamment dans le cadre de la crise financière, s’il sait exactement où se trouve son or, que de dépendre de la bonne volonté de la Fed.

Ron Paul, ardent critique de la banque centrale américaine, va évidemment aimer de tels propos !

Loin d’être une fantaisie de la part de Giovanni Capriglione, la proposition de loi pourrait être votée car elle reçoit un accueil favorable à la fois des républicains et des démocrates texans et est soutenue aussi par l’ancien candidat aux primaires républicaines, le gouverneur Rick Perry.

Cette volonté de rapatrier l’or du Texas au sein de l’Etat répond, selon de nombreux observateurs extérieurs, à une volonté politicienne d’Austin de s’affirmer face à Washington. Pour justifier sa proposition de loi, Giovanni Capriglione a ainsi déclaré qu’il est extrêmement difficile de transporter de l’or en cas d’urgence de New York vers le Texas pour des raisons de sécurité et de logistique. Pourtant, l’or est transporté presque chaque jour à travers le monde, parfois en grande quantité, sans problème particulier. La proposition de loi, qui devrait être étudiée dans les semaines à venir à Austin, s’inscrit d’une certaine manière dans la droite ligne de la pétition pour la sécession du Texas qui a circulé en fin d’année dernière et qui avait recueilli plus de 80 000 signatures ».

Forex.fr, le 26 mars 2013

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Le Texas veut rapatrier son or de la Réserve fédérale américaine (Fed)

  1. zorba44 dit :

    Le Texas ne fait qu’appliquer la bonne gouvernance familiale qui veut qu’on ne se sépare pas de ses bijoux de famille.

    Jean LENOIR

  2. fc dit :

    Nous sommes le 2, donc cela n’est pas une blague….vont-ils par la suite imprimer un dollar Texan?

    • 2fis dit :

      … mais oui … la double monnaie … un dollar Texan à usage interne pour la vie de tous les jours … et le dollar existant pour les échanges entre le Texas et le reste du monde … la double monnaie pour chaque pays est d’ailleurs la solution que je préconise depuis longtemps pour l’euro … qui continuerait à être utilisée pour le commerce international … et auquel viendraient s’ajouter les euros nationaux … qui ne seraient utilisables que dans leurs nations émettrices … et auraient des taux de change variables …

  3. 2fis dit :

    … on parle sérieusement de la sécession du Texas depuis les années 90 … si le Texas était un pays il serait la 14ème plus grande économie du monde … le Texas n’a pas connu la bulle des sub-primes et son budget est en équilibre … l’économie et l’immobilier s’y portent bien … c’est au Texas que je réside … où une entreprise familiale prospère dans la construction de maisons … la sécession du Texas n’est pas une utopie … mais il faut s’attendre à une résistance farouche du gouvernement fédéral … tant sur le plan légal que sur l’exigence préalable du remboursement des dettes fédérales … le pétrole et le gaz sont au coeur de la puissance financière du Texas … dans le conflit qui l’opposera à Washington … et le Texas préfèrera négocier avec l’argent dans sa poche … c’est dans cet esprit qu’il faut entendre la demande de rapatriement de l’or Texan …

  4. Hadès. dit :

    Bonjour, la guerre de sécession est-elle de retour ? Voilà que certains états veulent revenir à l’étalon or et frapper leur propre monnaie. Dans ce cas, détenir son or est un bon début…

    • 2fis dit :

      … pour le Texas … l’étalon serait plutôt de l’or noir …

      • fc dit :

        « l’étalon serait plutôt de l’or noir » Oui, tant qu’il y en n’aura, et apres ?

      • 2fis dit :

        … et après? … eh bien ce sont les mêmes sociétés pétrolières qui se préparent pour les énergies du futur … telles le gaz de schiste et les énergies alternatives … dont la rentabilité est actuellement faible … mais qui s’inversera avec l’augmentation du prix du pétrole dû à sa raréfaction … l’indépendance du Texas et l’épuisement des réserves pétrolières ne sont pas imminentes … beaucoup de changements mondiaux importants se passeront d’ici là …

  5. Garfy dit :

    Lu au fil d’un blog….:

    « À Bristol où il vit, mon frère a un ami qui travaille dans une grande imprimerie spécialisée dans l’impression des billets de banque. Il lui a récemment révélé que, depuis quelque temps, ils s’étaient mis à imprimer, en très grosses quantités, des drachmes et une autre ancienne monnaie européenne, dont mon frère n’est plus certain absolument qu’il s’agit de la peseta. Étrange, non ? »

    hélas, je ne sais pas comment vérifier l’exactitude ????

  6. Ping : Le Texas veut rapatrier son or de la Réserve fédérale américaine (Fed) | Econopoli | Scoop.it

  7. J. Hopkins dit :

    Merci pour votre blog! je porte à votre connaissance cet interview today de Doug Casey by Louis James:

    http://www.caseyresearch.com/cwc

    Google Translator:

    Doug: Le plus important à retenir de tout cela, c’est qu’aucune banque dans le monde n’est en sécurité à ce point-ci. Elles sont toutes exactement dans la position que les banques chypriotes occupaient avant leur crash.

    L: Dans le monde d’aujourd’hui, il est presque obligatoire d’avoir de l’argent à la banque, ne serait-ce que pour payer les factures.

    Doug: Il suffit de garder assez d’argent pour les frais de quelques mois. Un plus grand crash arrive, ça ne fait absolument aucun doute dans mon esprit. La seule question est de savoir si cela arrive plus tard cette semaine ou la semaine prochaine ou le mois prochain, ou dans quelques mois. Je ne sais pas, mais il ne sera pas longtemps avant que tout commence s’effilocher.

    Je ne peux pas insister suffisamment sur ce que je pense d’une personne qui choisit de conserver une importante somme d’argent dans une banque: elle est manifestement stupide. Je veux dire dans le sens technique de la stupidité – une tendance involontaire à l’autodestruction. Et je ne parle pas seulement des banques européennes, mais elles sont certainement plus près du bord – mais c’est vrai aussi des banques japonaises, c’est vrai aussi des banques américaines, des banques chinoises: c’est vrai pour chacune d’entre eux.

    L: Alors, où gardez-vous votre argent?

    Doug: Il n’y a qu’une seule réponse, pour autant que je sache : achetez de l’or. Une des vérités financières les plus importantes que je connais est que l’or est le seul actif financier qui n’est pas en même temps la responsabilité [contrepartie] de quelqu’un d’autre. Ce n’est pas une distinction académique. Il ne l’a jamais été, mais l’urgence de la situation est beaucoup plus pressante aujourd’hui.

    L: Vous croiyez vraiment que la crise de Chypre pourrait déclencher le déroulement de la faillite de l’ensemble du système financier mondial? Est-ce le premier domino?

    Doug: Eh bien, ça se peut. Mais laissez-moi vous dire quelque chose: je suis ici à Punta del Este, en Uruguay, et je viens de déjeuner avec des développeurs immobiliers espagnols. Ils ont des actifs très importants, en fait, et ils ne semblent pas inquiet du tout. J’ai été surpris, ce sont des gens riches, sophistiqués. Mais ils semblaient comme la plupart des esclaves financiers américains qui pensent que Bernanke se soucie d’eux et peut aider tout et tout le monde. Ces gars-là voient les problèmes, mais ils pensent que Christine Lagarde et ses collègues bureaucrates vont tout régler. Ils voient que les prix de l’immobilier sont descendus de 50% en Espagne, et pensent que c’est le moment d’acheter. Je pense qu’il est beaucoup trop tôt, bien sûr. Mieux vaut attendre des émeutes massives. Une grande partie de ces propriétés va s’enflammer avec les cocktails Molotov.

    L: C’est assez frappant. De tous les Européens, ce sont les Espagnols et les Italiens qui devraient être les plus inquiets, et ces espagnols ne semble pas inquiet du tout?

    Doug: Ils étaient plutôt optimistes. Si j’étais en Europe, je courerais d’abord à ma banque. Mais je n’ai pas entendu parler d’une panique bancaire en Europe. Lorsque cela arrive, cependant, les imprimeries du gouvernement fonctionneront à des rendements encore plus élevés que maintenant, et les gens se retrouveront avec le problème de quoi faire avec tout l’argent. Beaucoup – comme mes amis espagnols, j’ai déjeuné avec aujourd’hui – voient l’immobilier comme un endroit pour conserver une richesse qui ne peut pas se tarir et disparaître. C’est vrai, bien sûr. Mais la propriété a des coûts d’entretiens, et les prix peuvent chuter si il n’y a pas d’acheteurs, il y a un énorme risque de liquidité liés à une tros grande exposition dans l’immobilier. Cela me ramène de nouveau à l’or.

    • 2fis dit :

      … l’or est une assurance monétaire … et l’immobilier peut être soit un investissement soit un placement … en règle générale un investissement est plus risqué mais offre plus de rentabilité qu’un placement qui lui est plutôt acquis comme valeur de refuge … en ce qui concerne Punta del Este … on m’y a proposé un superbe terrain que j’ai décliné … durant la saison d’été le tourisme marche du tonnerre … principalement venu d’Argentine … en gros l’Uruguay sert de banque aux capitaux Argentins … en été tout est plein à craquer et il faut réserver les chambres d’hôtel et les restaurants longtemps à l’avance … mais le reste de l’année tout est vide … même les feux de signalisation sont éteints par manque de traffic … Montevideo par contre offre une vie stable … pour moi l’Uruguay et le Chili sont les 2 pays les plus sûrs de l’Amérique du Sud … j’ai prévu d’y faire un voyage de prospection à la fin du mois … ma position sur les incertitudes actuelles peut être résumée comme suit … pour la protection des biens en temps de crise économique c’est les Etats-Unis … et pour la protection des personnes en temps de guerre c’est le Chili ou l’Uruguay …

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s