4 pays pourraient bientôt connaître des difficultés en Europe

Das sind die nächsten vier Opfer der Euro-Krise

« Thomas Mayer, l’économiste en chef de la Deutsche Bank, a réalisé une analyse de la vulnérabilité financière des pays de la zone euro pour le journal Die Welt et il a établi le classement des pays selon le risque qu’ils ont d’entrer dans une crise financière, et d’être les prochains candidats à un plan de sauvetage. Son analyse est basée sur 3 critères :

1. La dépendance à l’égard des capitaux étrangers pour financer la dette.

2. Le déficit budgétaire.

3. La taille du secteur financier local par rapport à l’économie.

Il en ressort que les six pays les plus vulnérables ont déjà fait appel d’une manière ou d’une autre au fonds d’urgence européen, à l’exception de la France.

En effet, c’est la présence de la France dans ce classement qui est la plus surprenante. La France a mené peu de réformes économiques et financières, contrairement à la plupart des autres pays de la zone euro. Les pays suivants qui apparaissent dans la liste mais n’ont pas encore bénéficié de plan de sauvetage sont la Belgique, Malte et l’Italie. La dette publique belge, qui représente 100% du PIB, joue certainement un rôle dans ce classement de la Belgique dans ce triste palmarès.

En revanche, la Slovénie, que beaucoup désignent comme le prochain candidat à une demande de renflouement, arrive loin derrière dans le classement de Mayer, compte tenu de l’excédent commercial du pays, du faible endettement de l’Etat, du secteur financier relativement faible par rapport au PIB (moins de 150% du PIB).

Mayer encourage vivement les pays les plus vulnérables à une crise financière à prendre des mesures pour l’éviter. Pour l’Italie et la Belgique, cela signifie avant tout travailler sur la réduction de la dette publique.

Le livre de Mayer « Europas unvollendete Währung: Wie geht es weiter mit dem Euro? » (« Devise inachevée de l’Europe : Quel avenir avec l’euro? ») paraîtra mercredi de cette semaine ».

Audrey Duperron, Express.be, le 8 avril 2013

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 4 pays pourraient bientôt connaître des difficultés en Europe

  1. Yan dit :

    Comme vous l’indiquez, l’indicateur semble bien pourri. Par contre, le simple fait qu’un article de ce genre soit publié dans la presse « mainstream » est en soi extrêmement intéressant : Le thème de la campagne électorale allemande pourrait bien être crousti-saignant.

  2. Ping : 4 pays pourraient bientôt connaître des difficultés en Europe | Econopoli | Scoop.it

  3. brunoarf dit :

    Lundi 8 avril 2013 :

    Chypre a besoin de 75 millions d’euros pour éviter un défaut de paiement en avril.

    Chypre a besoin de 75 millions d’euros pour éviter un défaut de paiement en avril et pouvoir verser les salaires des fonctionnaires et les retraites, a annoncé lundi un haut responsable de l’île plongée dans une profonde crise financière.

    « Le déficit en liquidités pour avril s’élève à 160 millions d’euros. Les 85 millions en réserve ne suffisent pas et nous avons besoin d’un montant équivalent pour éviter un défaut » de paiement, a indiqué le trésorier général, Mme Rea Georgiou, devant la commission des Finances du Parlement.

    Chypre attend le versement de la première tranche d’un plan de sauvetage international en mai.

    Le porte-parole du gouvernement, Christos Stylianides, a indiqué à la presse que les autorités tentaient dans l’urgence de trouver les moyens de verser les salaires et les retraites fin avril.

    « Ce gouvernement fera tout son possible dans les jours à venir pour faire adopter les lois (concernant le plan de sauvetage) pour que nous n’ayons pas de problème avec les salaires et les retraites à la fin du mois », a-t-il ajouté.

    « Je veux croire que dès aujourd’hui, chacun fera preuve de la prudence nécessaire pour donner les moyens et les garanties afin que l’Etat ait la possibilité de réunir les fonds », a-t-il ajouté.

    Chypre a conclu un plan de sauvetage avec l’Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international pour recevoir un prêt de 10 milliards d’euros destiné à empêcher la faillite de l’île.

    Dans le cadre de ce plan, l’île s’est engagée à une réduction drastique de son secteur bancaire, une baisse des effectifs du secteur public et une augmentation des impôts.

    http://www.romandie.com/news/n/Chypre_a_besoin_de_75_millions_d_euros_pour_ter_un_dut_de_paiement_RP_080420131527-21-343663.asp

  4. zorba44 dit :

    Risque d’entrée dans la crise financière alors que nous l’avons tous, y compris l’Allemagne, jusqu’au cou. Au point où il en est, et, puisque « l’aide » promise à Chypre ne semble pas arrivée, que monsieur Christos Stylianides joue au Messie… en commençant par rapatrier les fonds de sa famille sortis avant le blocus des banques puis ensuite en imprimant de la fausse monnaie pour payer fonctionnaires et retraités en espèces.

    Elle ne sera d’ailleurs pas plus fausse que la dette nouvelle, laquelle n’a aucun collatéral, non plus qu’une succession de dettes antérieures.

    Jean LENOIR

  5. Alcide dit :

    Une invitation au bank run immédiat :

    Jim Sinclair : Vous devez quitter le système immédiatement, les Nazis financiers se dirigent directement vers vous !

    Jim Sinclair dans une alerte e-mail aux abonnés donnée au cours du week-end, annonce aux investisseurs qui doivent agir maintenant pour quitter le système!
    il y a 2 semaines Jim Sinclair a informé les participants lors de sa réunion de NYC que les investisseurs ont 2 ans pour retirer leurs fonds IRA et 401 k du système, a changé l’urgence de son appel, déclarant :
    Vous devez quitter le système immédiatement parce que les Nazis financiers ont frappé à Chypre et maintenant se dirigent directement vers vous.

    Suite :
    http://silverdoctors.com/jim-sinclair-you-must-exit-the-system-imediately-financial-nazis-are-moving-directly-towards-you/

    Ce sont des gros poissons qui commencent à paniquer.
    On va rire mais avant , faites vos courses….

  6. brunoarf dit :

    Mardi 9 avril 2013 : après l’effondrement de Chypre, nous allons assister à l’effondrement de la Slovénie.

    Lisez cet article :

    La Slovénie doit assainir d’urgence son secteur bancaire.

    La Slovénie, confrontée à une grave récession, doit régler d’urgence la crise de son secteur bancaire et engager de nouvelles réformes pour stabiliser son économie, recommande l’OCDE dans un rapport publié mardi.

    Rétablir un secteur bancaire (viable) est la priorité la plus urgente, estime l’Organisation de coopération et de développement économiques.

    La Slovénie est confrontée aux risques d’une baisse prolongée de son économie et d’un accès réduit aux marchés financiers. Des mesures supplémentaires et radicales sont nécessaires dès que possible afin d’éviter un tel résultat, ajoute-elle.

    Le petit pays de la zone euro a certes déjà mis en place plusieurs mesures de consolidation de ses finances publiques, mais leur nature est trop temporaire, juge l’organisation.

    En premier lieu, la Slovénie doit assainir les bilans de ses banques et assurer la recapitalisation des banques viables, de préférence via des émissions d’actions, afin de relancer le crédit, et par ricochet soutenir l’activité économique.

    Tout en saluant la création d’une bad bank, structure de défaisance rassemblant les actifs toxiques des banques, l’OCDE regrette un manque de transparence dans son fonctionnement et s’inquiète d’interférences politiques potentielles.

    Elle recommande aussi à la Slovénie, issue de l’ex-Yougoslavie, de privatiser les banques publiques – les trois plus grands établissements du pays sont aux mains de l’Etat -.

    Même si les banques ont été à plusieurs reprises recapitalisées par l’Etat, elles restent vulnérables en raison d’une accumulation de mauvais crédits accumulés ces dernières années, et de nouvelles injections de capital seront nécessaires.

    Dans ses dernières prévisions, l’organisation a prédit une récession de 2,1% pour la Slovénie en 2013, suivie d’une croissance de 1,1% l’année suivante.

    http://www.romandie.com/news/n/_La_Slovenie_doit_assainir_d_urgence_son_secteur_bancaire83090420131022.asp

    PIB de la Slovénie : 35,719 milliards d’euros.

    Créances irrécouvrables des banques slovènes : 7 milliards d’euros, soit 20 % du PIB de la Slovénie.

    Parmi les anciens pays communistes, la Slovénie, ex-élève modèle de l’Union européenne et de la zone euro qu’elle a intégrée en 2007, est tombée en récession en 2012 et devrait y rester en 2013. Son système bancaire est confronté à une montagne de créances pourries (7 milliards d’euros, selon un rapport du FMI).

  7. Ping : 4 pays pourraient bientôt connaître des difficultés en Europe | Autres Vérités | Scoop.it

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s