L’armée française a-t-elle précipité la chute de Cahuzac ?

armée française« Selon le journal suisse L’Hebdo, les services de renseignements français et le lobby militaro-industriel seraient à l’origine de la chute de Jérôme Cahuzac. L’armée française n’aurait pas pardonné à l’ancien ministre du Budget son projet de procéder à des coupes drastiques dans le budget de la Défense et de menacer, de facto, de nombreux emplois du secteur ainsi que l’avenir de l’armée française.

La préparation du Livre blanc de la Défense a-t-elle été fatale à Jérôme Cahuzac, ex-ministre du Budget démissionnaire de son poste le 2 avril 2013 après avoir été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale ? C’est la question que se pose aujourd’hui le quotidien suisse L’Hebdo. Rappel des faits.

Cahuzac militait pour le scénario « Z », Hollande a choisi le « Y »

En mars dernier, Bercy envisageait deux hypothèses pour déterminer les orientations militaires de la France entre 2014 et 2019. Le scénario du pire, le « Z », soutenu par Cahuzac, proposait d’abaisser le budget de la Défense de 1,56% du PIB en 2013 à 1,18% du PIB d’ici 2025. Avec pour conséquence principale, des milliers de suppressions de postes dans le secteur public (on parlait de 31 régiments dans l’Armée de terre)… comme dans le privé, l’industrie de la défense nationale pesant 17,5 milliards d’euros de chiffres d’affaire en 2011 – source CIDEF. Aujourd’hui, cette hypothèse est balayée, François Hollande l’ayant écartée pour lui préférer le deuxième scénario, le « Y », plus doux.

« L’armée a eu sa peau. On ne s’attaque pas impunément à nous »

Toutefois, le mal était déjà fait. La riposte se serait organisée dès février dernier lorsque les premières fuites du futur Livre blanc ont surgi dans la presse. Et selon L’Hebdo, les services de renseignements français qui pistent les fraudeurs du fisc, auraient été directement à l’origine de l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Paris le 19 mars. « L’armée a eu sa peau. On ne s’attaque pas impunément à nous. Il voulait notre mort. Nous l’avons eu. Et d’autres ministres pourraient suivre si Hollande continue sur cette voie », affirme une source anonyme à L’Hebdo.

Une vengeance des renseignements français ?

Un certain nombre d’informations seraient « gardées au chaud » par les renseignements plutôt que d’être livrées à la justice, afin de conserver une certaine influence sur les politiques en cas de besoin, est-il expliqué dans L’Hebdo. Toujours d’après le journal suisse, cette information serait même mentionnée dans un document collectif signé par des officiers de la Direction centrale du renseignement intérieur – un organisme pourtant civil – remis le 16 février à un groupe de travail sur les exilés fiscaux.

Jérôme Cahuzac aurait donc bénéficié du silence des renseignements français pendant 11 ans jusqu’au jour où ces derniers, par souci préventif, auraient décidé de transmettre leurs éléments à la justice ? Si le scénario de L’Hebdo était vérifié, on n’ose imaginer l’onde de chocs qu’elle susciterait en France.

Parallèlement, un deuxième front « anti-Cahuzac » aurait été ouvert par le lobby militaro-industriel, très actif dans les couloirs de l’Assemblée nationale. Ces représentants du secteur auraient été écœurés après avoir appris que Bercy envisageait de renforcer le mécanisme de contrôle et de contre-expertise dans les achats du Ministère de la défense. Une manœuvre destinée à déstabiliser le député Lot-et-Garonne au sein du Palais Bourbon aurait alors été conduite par ce groupe de pression.

Aucun de ces éléments ne figure dans l’enquête publiée par le journaliste de Fabrice Arfi dans Mediapart. Mais la publication de son livre sur l’affaire Cahuzac le 17 mai prochain, pourrait permettre d’en savoir plus sur le rôle éventuel qu’auraient joué les services de renseignements français et le lobby militaro-industriel dans la chute de Jérôme Cahuzac ».

Direct Matin.fr, le 11 avril 2013

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour L’armée française a-t-elle précipité la chute de Cahuzac ?

  1. zorba44 dit :

    WAIT AND SEE.

    Jean LENOIR

  2. politbüro dit :

    La déliquescence de la classe politique, dans notre histoire, a toujours donné des idées à la Grande Muette….. La situation sera bientôt mûre: peut-être la surprise viendra-t-elle de nos officiers et soldats ?

  3. Ping : PART 01 | AVRIL 2013 | Business BANKS | Pearltrees

  4. fc dit :

    fc dit :
    12 avril 2013 à 05:17

    Info ou Intox….
    Affaire d’Etat
    L’armée aurait précipité la chute de Jérôme CahuzaC

    Les Services de renseignements français ont fait tomber Jérôme Cahuzac, selon L’Hebdo. L’ex-ministre du Budget prévoyait des coupes drastiques dans les finances de l’armée.

    http://www.tdg.ch/monde/europe/L-armee-aurait-precipite-la-chute-de-Jerome-Cahuzac/story/14281085
    Réponse

  5. 2fis dit :

    « Au moment où la monarchie va s’écrouler, plusieurs phénomènes peuvent être observés. Et d’abord la noblesse tend à se dissoudre. En se dissolvant elle se divise, et voici de quelle façon:
    Le royaume chancelle, la dynastie s’éteint, la loi tombe en ruine; l’unité politique s’émiette aux tiraillements de l’intrigue; le haut de la société s’abâtardit et dégénère; un mortel affaiblissement se fait sentir à tous au dehors come au dedans; les grandes choses de l’état sont tombées, les petites seules sont debout, triste spectacle public; plus de police, plus d’armée, plus de finances; chacun devine que la fin arrive. De là, dans tous les esprits, ennui de la veille, crainte du lendemain, défiance de tout homme, découragement de toute chose, dégoût profond. Comme la maladie de l’état est dans la tête, la noblesse, qui y touche, en est la première atteinte. Que devient-elle alors? Une partie des gentilshommes, la moins honnête et la moins généreuse, reste à la cour. Tout va être englouti, le temps presse, il faut se hâter, il faut s’enrichir, s’agrandir, et profiter des circonstances. On ne songe plus qu’à soi. Chacun se fait, sans pitié pour le pays, une petite fortune particulière dans un coin de la grande infortune publique. On est courtisan, on est ministre, on se dépêche d’être heureux et puissant. On a de l’esprit, on se déprave, et l’on réussit. Les ordres de l’état, les dignités, les places, l’argent, on prend tout, on veut tout, on pille tout. On ne vit plus que par l’ambition et la cupidité. On cache les désordres secrets que peut engendrer l’infirmité humaine sous beaucoup de gravité extérieure. » — Victor Hugo, Ruy Blas (1838)

  6. Ping : L'armée française a-t-elle pr&eac...

  7. E.S. dit :

    Armée nationale contre prédateurs mondialistes : ça peut devenir intéressant.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s