Roberto Saviano : « L’argent de la drogue a sauvé les banques européennes »

(source : Il Fatto Quotidiano.fr)

Interview de Roberto Saviano, auteur du célèbre Gomorra, pour la sortie de son nouveau livre : Zéro zéro zéro, sur le trafic de la cocaïne. « L’ensemble du narcotrafic représente la première industrie au monde, devant celle du pétrole, explique Saviano. Le marché de la cocaïne n’a jamais connu de crise depuis la Seconde guerre mondiale. C’est un bien qui ne subit pas de cycle, il se porte bien même quand l’économie va mal ». L’argent du trafic de drogue a envahi l’ensemble de l’économie mondiale : « 97 % de l’argent de la drogue est recyclé par les banques américaines et européennes. L’économie du narcotrafic soutient l’économie légitime ». Il reprend les propos d’Antonio Maria Costa, ancien directeur de l’Office de l’ONU contre la drogue et le crime organisé, qui déclarait en 2009 que « les milliards d’euros du narcotrafic avaient sauvé les banques européennes ». Roberto Saviano explique : « La force du narcotrafic, ce n’est pas seulement l’argent, mais la liquidité qui pénètre les banques, et c’est alors que cette marchandise qu’est la cocaïne devient le capitalisme vivant ; elle transforme son ADN et celui des démocraties pour toujours ».

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Roberto Saviano : « L’argent de la drogue a sauvé les banques européennes »

  1. zorba44 dit :

    Avant de regarder… le titre inspire « cela s’appelle doper les résultats » en langage financier !

    Jean LENOIR

  2. zorba44 dit :

    Cher Olivier,

    Un de vos articles (je crois, mais n’en suis plus sûr) indiquait que les risques inconsidérés pris par les banquiers venaient de la cocaïne.
    C’est donc l’argent de la dope qui sauve les banques plus celui que l’on retape sur le compte des quidams.
    Il est clair que plus l’économie s’affaissera, moins les « consommateurs » pourront consommer …et les résultats des cartels de s’effondrer en même temps que leurs industries.

    C’est quand-même ahurissant à quoi tient le monde. Aucune force autre que les coups de pied au cul que je me donne le matin pour me lever… pas le moindre grain de cette saloperie pour mes entreprises et mes décisions.

    Ce qui peut rassurer, en dehors du côté financier, c’est qu’il y aurait quand même 92% de gens propres …et on peut l’espérer, malgré la concurrence déloyale de l’argent de la drogue, 92% d’affaires propres.

    Si tous les cadres supérieurs ou artistes et autres quidams pour qui il est de bon ton de se shooter comprennent qu’ils contribuent à la déliquescence du monde, au moins le 000 de Roberto Saviano aura servi à quelque chose.

    Amicalement

    Jean LENOIR

  3. brunoarf dit :

    Lundi 22 avril 2013 : chiffres de la dette publique pour le quatrième trimestre 2012.

    La dette publique de plusieurs Etats européens atteint des sommes inimaginables.

    La dette publique de plusieurs Etats européens est devenue hors de contrôle.

    L’Union Européenne, la BCE et le FMI ont échoué dans leurs soi-disant « plans de sauvetage ».

    Tous les « plans de sauvetage » sont un échec total.

    En Europe, plus personne ne contrôle quoi que ce soit.

    1- Médaille d’or : la Grèce. Dette publique de 303,918 milliards d’euros, soit 156,9 % du PIB.

    Le premier défaut de paiement de la Grèce avait effacé 107 milliards d’euros de dettes. Mais depuis, la dette publique continue à augmenter, à augmenter encore, à augmenter toujours. La Grèce va de nouveau se déclarer en défaut de paiement.

    2- Médaille d’argent : l’Italie. Mario Monti laisse derrière lui une dette publique de 1988,658 milliards d’euros, soit 127 % du PIB. Mario Monti a fait la preuve de sa nullité. Mario Monti a fait la preuve de son incompétence.

    3- Médaille de bronze : le Portugal. Dette publique de 204,485 milliards d’euros, soit 123,6 % du PIB. Là encore, le soi-disant « plan de sauvetage » a échoué. La dette publique du Portugal continue à augmenter.

    4- Irlande : dette publique de 192,461 milliards d’euros, soit 117,6 % du PIB. Là encore, le soi-disant « plan de sauvetage » a échoué. La dette publique de l’Irlande continue à augmenter.

    5- Belgique : dette publique de 375,389 milliards d’euros, soit 99,6 % du PIB.

    6- France : dette publique de 1833,810 milliards d’euros, soit 90,2 % du PIB.

    7- Royaume-Uni : dette publique de 1387,436 milliards de livres sterling, soit 90 % du PIB.

    8- Chypre : dette publique de 15,350 milliards d’euros, soit 85,8 % du PIB.

    9- Espagne : dette publique de 883,873 milliards d’euros, soit 84,2 % du PIB.

    10- Allemagne : dette publique de 2166,278 milliards d’euros, soit 81,9 % du PIB.

    http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22042013-AP/FR/2-22042013-AP-FR.PDF

  4. Ping : PART 02 | AVRIL 2013 | Business BANKS | Pearltrees

  5. N.O.M dit :

    Le  » Times  » londonien du 27 août 1993 titrait :  » La famille royale était  » high  » dans les Highlands.

    L’article se référait à un rapport soigneusement étudié par le magazine écossais  » Léopard  » qui dévoilait que drogues et stupéfiants faisaient partie de la panoplie de la famille royale britannique. Le  » Léopard  » prouva, document originaux à l’appuis, que la reine Victoria et son entourage ( ex : les familles Churchill et Rothschild ), commandaient régulièrement d’assez gros paquets de cocaïne, d’héroïne et d’autres stupéfiants dans une pharmacie des Highlands. Le  » Times  » en fit même l’affirmation. Il formula avec délectation :  » La reine Victoria, monarque au visage sévère, connue pour cette phrase :  » ça ne nous amuse pas du tout, » paraît avoir commandé pour la maison royale dans sa résidence de Balmoral assez de cocaïne et d’héroïne pour maintenir dans les hauteurs toute la vallée écossaise des Highlands.

    Les pièces justificatives de la pharmacie montrent que les personnages royaux et leurs invités sont régulièrement fournis en grosse quantité en solutions de cocaïne et d’héroïne.

    Lors de la construction du chemin de fer Harriman qui devait relier la Californie à l’Est des Etats- Unis, on embarqua pour ces travaux des milliers de travailleurs chinois à bon marché. Beaucoup d’entre eux étaient opiomanes, c’est ainsi que s’étendit le marché de la drogue aux Etats- Unis. Harriman fonda son empire du chemin de fer grâce aux prêts de la  » N.M. Rothschild & Sons Bank  » à Londres. Il y a de bonnes raisons d’en conclure que ces opiomanes chinois ont été embauchés dans le but d’étendre précisément aux Etats- Unis le marché des stupéfiants. ( Hubert G. Dorsey III :  » The Secret History of the New World Order, » Page 10 et 11 ).

    En Afghanistan la Charia interdit la culture de l’opium. Depuis l’invasion des Etats- Unis la production de cette plante a bondi de + 97%.

  6. N.O.M dit :

    Le Gouvernement Ayrault fait du mariage  » pour tous  » une priorité absolue. Ceux qui sont pour ignorent certainement le projet final de tout cela.

    L’ouvrage  » Une brève histoire de l’avenir, » Jacques Attali, ed Fayard, 2006 :

    Première vague de l’Empire : L’hyperempire.
     » Après avoir réparé les organes malades, on voudra les produire, puis créer des corps de remplacement. On produira d’abord des lignées de cellules souches, sans détruire l’embryon, ce qui rendra éthiquement acceptable la thérapie génique, puis le clonage thérapeutique, puis le clonage reproductif. On fabriquera enfin l’être humain comme un artefact sur mesure, dans des utérus artificiels, pour permettre au cerveau de se développer davantage avec des caractéristiques choisies d’avance. L’ÊTRE HUMAIN SERA DEVENU UN OBJET MARCHAND. »

    Continuez les manifestations pour vos enfants !

  7. Geraldine dit :

    Saviano confirme avec talent ce qu’on savait ou supputait déjà. L’implication de la CIA dans le trafic de drogue est ancienne. Au Vietnam déjà…

    Le monstre états-unien n’a jamais eu aucun scrupule à conduire à la mort des innocents… par cynisme et pour les raisons financières les plus sordides :

    http://actualitedelhistoire.over-blog.com/article-les-collusions-entre-la-cia-et-le-trafic-de-drogue-72725055.html

    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/10/19/2617518_en-septembre-2007-un-jet-de-la-c-i-a-s-ecrasait-avec-4-tonnes-de-cocaine-a-bord.html

  8. Ping : Roberto Saviano : "L'argent de la drogue a...

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s