Nos poubelles passent à table

« Selon la FAO, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, la moitié de nos aliments terminent à la poubelle avant même de passer par notre assiette ». Que ce soit chez les producteurs, au sein des réseaux de distribution ou directement chez le consommateur, les déchets de nourriture représentent des enjeux environnementaux, économiques et de solidarité majeurs. Un documentaire accablant, qui montre cependant que dans le monde entier, un certain nombre de personnes cherchent  – et trouvent – des solutions innovantes à ces problèmes.

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, Environnement, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Nos poubelles passent à table

  1. N.O.M dit :

    Food inc 1/2 vidéo Dailymotion : 45mn21s.

  2. Ping : Nos poubelles passent à table - gastraudiome

  3. zorba44 dit :

    Le gaspillage de la nourriture est le scandale des scandales… Nos grands parents et nos parents cuisinaient les restes : seul ce qui était immangeable était jeté …dans la fosse à compost.
    Le pain perdu, le mendiant : vous connaissez ? C’est si facile à préparer et c’est très bon…

    Il est facile aussi de faire de la chapelure avec les miettes de pain. Recette : récolter les miettes sur la planche en les poussant dans un sac en plastique du type de ceux dans lesquels on met nos légumes au supermarché …lorsque la quantité est suffisante, il suffit de rouler fortement le rouleau à patisserie sur le sac pour obtenir la chapelure fine de nos escalopes.

    Savoir que nous payons notre nourriture trois à quatre fois plus cher, parce que nous en perdons la moitié est révoltant.

    Oui 3 ou 4 fois plus cher : à cause de la montée des cours des matières premières, à cause des engrais et des produits de traitement, à cause de la pollution, à cause du traitement des ordures ménagères rarement bien revalorisées, à cause du transport par mer, air ou terre, à cause des coûts d’emballage, à cause des coûts publicitaires.

    Arrêtons les causes, revenons sur les résultats in fine : l’homme épuise la terre, les matières premières, affame son prochain, pollue …tout cela faute de l’intelligence qu’il a de buter contre lui-même, ses propres intérêts.

    Qu’il est bon le jardin potager où chaque légume a sa « personnalité », le verger où chaque fruit sa taille, ses rondeurs et formes…

    La satisfaction de manger sain, de jeter utile et d’économiser très fortement sur ses dépenses de nourriture pour vivre en bonne santé et mieux…

    Et tant pis si cette philosophie déplaît à beaucoup.

    Jean LENOIR

    • Geraldine dit :

      Moi elle me plaît beaucoup ! 🙂

    • N.O.M dit :

      Ca n’est que du bon sens monsieur Lenoir. Vous allez voir que le gaspillage va bientôt n’être plus qu’un mauvais souvenir. Nous sommes en 2013 et c’est encore une fois de plus, car il y en a eu d’autres ( Weimar 1923 en Allemagne et la crise de 1929 aux USA ); un véritable cataclysme qui se prépare. Mais cette fois- ci, cela va être à l’échelle du monde. Après tout le Nouvel Ordre Mondial nécessite bien une révolution de la même échelle de grandeur n’est ce pas ?

       » Il expliqua ensuite comment ils pourraient  » fabriquer  » les dépressions industrielles et les paniques financières et comment ils pourraient les utiliser pour qu’elles servent leur objectif :  » Le chômage et la faim seront imposés par la contrainte aux masses grâce au pouvoir que nous avons de créer des pénuries de nourriture. Nous accorderons au Capital le droit de diriger beaucoup plus sûrement qu’il ne le fut accordé à la véritable aristocratie et par l’autorité légale des Rois. » Il déclara que grâce au contrôle de la foule par leurs agents, il leur serait possible de l’utiliser pour balayer tous ceux qui oseraient se mettre en travers de leur chemin (…) Nous avons établi l’aristocratie de L’ARGENT sur les ruines de l’aristocratie naturelle et généalogique des Goyim… L’essence de cette aristocratie, c’est la RICHESSE qui dépend de nous. » Mayer Rothschild, alors âgé de trente ans, explique son plan révolutionnaire lors d’une réunion à Francfort, devant une vingtaines d’hommes riches et influents qu’il convia en 1773. Page 105 Des Pions sur l’Echiquier, W.G Carr.

      Que constatons nous 240 ans plus tard ? Nous allons avoir faim…

  4. N.O.M dit :

    La crise est terminée : il est 17h25, le CAC40 est à 4046,58 pts.

  5. N.O.M dit :

    Ne ratez pas ça :

    L’accord de libre- échange transatlantique il faut sauver Mimie Mathy ! par Charles Sannat, blog : 24hGOLD.

  6. Ping : Nos poubelles passent à table | saine ha...

  7. THEOPT NEWZE dit :

    …et vive la farce des produits éthiques et solidaires des hypers !

  8. Ping : Nos poubelles passent à table | Autres V...

  9. Rennaise dit :

    2 personnes en garde à vue depuis lundi soir pour une « récupération » dans des poubelles !

    Réactions de surprise à Rennes après l’arrestation et la garde à vue de deux personnes lundi soir, suite à une « récupération » de nourriture dans les poubelles d’un hypermarché de la Poterie. Ils avaient escaladé le mur du local à poubelle, de ce qui est semble-t-il un « spot » connu depuis plusieurs années par les récupérateurs que nous avons interrogés. Ils sont accusés de « vol aggravé en réunion ».

    D’après le témoignage que nous avons reçu, il s’agirait de la première garde à vue pour un acte de « récupération dans une poubelle » à Rennes, depuis plusieurs années. La personne qui nous a révélé cette information s’interroge : « est-ce parce que de plus en plus de gens ont de moins en moins de thunes, s’adonnant de plus en plus à des actes de récupérations, que la police a décidé de changer d’attitude, ou est-ce seulement une patrouille qui a décidé d’intervenir, on va dire, par hasard ? »

    À l’heure où nous écrivons ces lignes (mardi à 14h45), les personnes sont toujours gardées à vues. Le commissariat de police de Rennes, joint par téléphone, n’a pas souhaité répondre à nos questions sur ce sujet.

    MAJ : Les gardés à vues ont été libérés mardi à 16H30

    http://www.rennestv.fr/catalogue/info-1/2-personnes-en-garde-a-vue-depuis-lundi-soir-pour-une-recuperation-dans-des-poubelles.html

    [EDITO] Une société égoïste ou se nourrir dans une poubelle devient un vol aggravé

    Extrait:

    « Alors que les restos du coeur sont à saturation et refusent des repas, que personne n’est capable d’assumer droit dans les yeux qu’une société qui offre 450€ par mois pour vivre à ceux qui ont la chance d’être au RSA (avant 25 ans, c’est zéro) c’est possible, voilà qu’on se mets à réprimer les récupérations dans les poubelles ? Quel est le message qu’envoie cette affaire ? Il serait bien de rappeler à certains officiers de la sécurité publique, que dans l’histoire même récente, la faim a toujours été un sujet politique extrêmement sensible. Qu’à défaut d’agir, il vaut mieux laisser faire que de réprimer l’impensable. Car c’est impensable d’enfermer quelqu’un en taule pendant vingt heures, pour avoir cherché de la nourriture dans une vulgaire boite à déchets. C’est affirmer être un vecteur d’une société égoïste qui condamne au rebut ceux qui tentent de survivre par les derniers moyens.

    Et Cahuzac, il court il court le furet ? Au cachot avec les autres, bordel !

    C’est vraiment n’importe quoi. »

    http://www.rennestv.fr/catalogue/magazine/edito-une-societe-egoiste-ou-se-nourrir-dans-une-poubelle-devient-un-vol-aggrave.html

  10. zorba44 dit :

    C’est tellement plus facile, en effet, de taper sur la misère que sur la richesse. Si un flic a un sous de coeur et d’intelligence, il devrait comprendre qu’il dégrade sa fonction car, enfin, « bouffer » à partir d’une poubelle économise à la société le traitement des ordures ménagères, lequel est une dépense.
    Par ailleurs nous avons payé, au supermarché, la marchandise qui inclue ce gaspillage et je crois que personne, personne n’a le droit d’actionner sans une plainte en bonne et due forme. La nourriture dans une benne à ordure, n’appartient plus à celui qui la jette mais à celui qui l’a payée – vous, moi, eux…
    C’est bien de faire appel à la générosité des donateurs, mais que les capitalistes (car ils en sont à l’origine) et leurs commensaux comprennent qu’ils sont dans un mauvais cas. Aucune justification à leurs actes, ces Consommateurs n’ont pas d’argent et font oeuvre de dignité quand ils n’en demandent pas.
    Une sanction du ministère de la justice me paraît plus que le minimum pour la mise en garde à vue qu’ont subie ces personnes qui ont autant de valeur que vous et moi.

    Si un jour le signataire de la présente abandonne sa nationalité de naissance, cette action pèsera dans la balance.

    Il y en a marre !

    Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s