Olivier Delamarche : Pathétique Fed qui joue à guignol

(BFM Business, 25 juin 2013)

« Monsieur Draghi est beaucoup plus malin que Monsieur Bernanke, ça c’est un fait. Maintenant, il faut quand même se dire qu’à un moment ou à un autre, poussé par les politiques, malheureusement M. Draghi sera très probablement obligé de suivre. Vous voyez de plus en plus de politiques qui réclament à cor et à cri qu’on fasse la même chose que la Fed ou la BoJ ».

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour Olivier Delamarche : Pathétique Fed qui joue à guignol

  1. Ping : Olivier Delamarche : Pathétique Fed qui joue à guignol - gastraudiome

  2. 2fis dit :

    Platinium Gestion World
    • Valeur de l’action à la création 01/09/06: 100.00
    • Valeur de l’action le 21/06/2013: 40,5512
    • Performance depuis le 01/01/2013: -9,81%
    • Performance depuis la création 01/09/06: -59,45%
    http://www.platinium-gestion.com/fr/nos-opcvm/pg-world

    Sur le même sujet de la hausse des taux longs, Charles Gave de l’Institut des Libertés donne son interprétation positive dans un récent article titré « Enfin une bonne nouvelle »
    http://institutdeslibertes.org/enfin-une-bonne-nouvelle/

    Un défaitiste de bistro aux propos arrogants d’un côté … un intellectuel averti aux réflexions équilibrées de l’autre …

    • yann dit :

      T’es gonflé 2fis: il a fait combien « l’intellectuel averti » en performance boursière depuis 2008 ?

      • janus dit :

        on sait depuis quelques semaines que 2fis déteste O.Delamarche. Ca pue le règlement de compte et c’est lassant sur ce blog !

      • 2fis dit :

        @janus … je n’ai jamais eu affaire ni de près ni de loin avec Olivier Delamarche … donc il n’y a aucun règlement de comptes … je trouve tout simplement que ses propos systématiquement apocalyptiques sont morbides et suicidaires … mes commentaires n’ont d’autres but que d’être le défenseur de la vie contre celui de la mort … libre à vous de suivre les lemmings …

      • 2fis dit :

        @yann … le propos de l’article en question me séduit sans que j’en aie connaissance des activités et performances de son auteur … je pense qu’il est toujours intéressant d’avoir des éclairages opposés sur un même sujet … en l’occurrence un pessimisme absolu d’un côté et un optimisme nuancé de l’autre … à chacun de se faire une opinion dans l’éventail des différentes possibilités … pour moi la bourse est un casino truqué dont les conseillers ne sont que des racoleurs de perdants et de ma vie je n’y ai jamais mis un sou … je n’y ai donc jamais gagné mais surtout je n’y ai jamais perdu … l’immobilier international est mon expertise professionnelle de toujours … dans ce domaine-là au moins j’ai la possibilité d’exercer une gestion et un contrôle sur la destinée des investissements … un bulletin d’information publié ce jour (en anglais avec traduction approximative Google) inclue mes 10 secrets pour réussir un investissement immobilier …
        http://us7.campaign-archive1.com/?u=9f738eec1e3473aac6d18ed41&id=0a450967cd#

    • Fracture dit :

      Sauf que ce qu’il dit se confirme :
      Revoir la fin du clip sur la croissance US (ne pas faire x 4 etc…) et aujourd’hui la preuve :

      http://www.boursorama.com/actualites/etats-unis-la-croissance-beaucoup-plus-lente-qu-espere-352d31763fcc82a6b0879b306cee169d

      • 2fis dit :


        • mardi 11 septembre 2012 [0:37]: Olivier Delamarche: « En ce qui concerne les Etats-Unis il n’y aura pas de QE cette fois-ci … pour la bonne et simple raison que les QE ne servent qu’à faire monter les marchés … vu les prix qui ont atteint les indices américains je ne vois pas quelle est l’utilié d’aller nous mettre 600 milliards de plus sur la table »
        • jeudi 13 septembre 2012: la FED décide de lancer le QE3 à la hauteur de $40.000 millions/mois

  3. Geraldine dit :

    Pourtant Olivier Delamarche a bigrement raison dans ses analyses ! Et il a aussi raison de ne pas chercher à monter dans la bulle…

    En face on a un financier pur jus qui ne cherche que le profit immédiat. Bien que je lui reconnaisse un certain discernement aussi.

    • 2fis dit :

      @Geraldine … d’accord avec vous pour séparer les propos d’avec les activités de leurs auteurs … je n’ai aucune confiance dans les conseillers boursiers en général … mon opinion la-dessus est détaillée dans la réponse que je viens de donner à Yann …

      • janus dit :

        à 2fis : Alors pourquoi s’amuser à difffuser les résultats de platinium gestion si ce n’est de vouloir régler son compte à Delamarche ? C’est petit, et très mesquin, en tout cas pas une preuve de grande intelligence, si tant est qu’on en a besoin pour gérer de l’immobilier. il faut du respect dans toute discussion, et des arguments qui intéressent les lecteurs du blog.

      • 2fis dit :

        @janus … ma réponse fut claire non? … alors pourquoi insister qu’il puisse s’agir d’un réglement de comptes? … en 1978 en Guyane, JIm Jones orchestra le suicide collectif de 900 membres de son culte … tout ceux qui pressentaient une fin tragique n’ont rien fait pour intervenir … pour moi les prêcheurs d’apocalypse doivent être dénoncés avant qu’il soit trop tard … s’il ne s’agissait pas d’un homme public j’éprouverais de la compassion pour Olivier Delamarche … en montrant les résultats de Platinium mon but est d’insister sur ses erreurs de jugement … si vous insistez je pourrais ajouter d’autres examples tout aussi factuels … mais je pense que ce seul argument est suffisant pour introduire le doute chez les inconditionnels … même si mes commentaires n’auront ouvert les yeux que d’un seul lecteur, mon effort n’aura pas été en vain …

  4. Ping : Olivier Delamarche : Pathétique Fed qui ...

  5. Cyril dit :

    @2fis Dire que la hausse des taux obligataires US est une bonne nouvelle… il lui manque une case à ce Charles Gave !

    • 2fis dit :

      @Cyril … Charles Gave mentionne clairement que son opinion va a contrario de celle de la majorité … qui pense comme vous … à chacun son avis … nous vivons dans un monde irréel par injection régulière de drogue par la Fed … et un jour ou l’autre le drogué devra bien revenir à la réalité … avec une transition pénible dans tous les cas … en reporter l’échéance ne fait qu’empirer la condition du drogué … alors au plus tôt le il sera contraint d’entrer en detox au plus tôt il ira mieux … et ça c’est plutôt une bonne nouvelle …

  6. THEOPT NEWZE dit :

    Olivier (Demeulenaere),

    Journaliste, le présentateur ? ou faire-valoir ?
    Petit jeu de monsieur naïf et de monsieur « moi je vais vous dire »
    Analyses pertinentes mais pointure un peu juste de l’émission de BFM TV

    Un peu lassant pour l’intellect !

  7. N.O.M dit :

    Et blablabla…et blablabla… Le libéralisme est la négation même des difficultés par l’excès d’optimisme. Alors 2fis ! excès d’optimisme ou espérance ?

    Charles Gave, escroc ou idiot ?
     » La seule forme de pensée économique qui soit conforme aux Evangiles, c’est le libéralisme. » Charles Gave, dans son ouvrage :  » Des lions menés par des ânes, 2003.

     » Le libéralisme n’est pas une hérésie ordinaire, c’est l’hérésie propre, personnelle de Satan, puisqu’elle consiste, pour la créature, à usurper à son profit l’indépendance et la souveraineté qui n’appartiennent qu’à Dieu, de toute éternité, et dans l’ordre des temps à notre seigneur Jésus- Christ. (…) On voit par là en quoi le libéralisme moderne diffère de tout ce qui l’a précédé en fait de révolte et de péché. Le libéralisme appelle  » l’homme du péché, » il prépare les voies à l’Antéchrist. » Mgr Henri Delassus, la Conjuration antichrétienne, 1910 ).

    • N.O.M dit :

      Le prince de ce monde ( Lucifer ), maitre véritable des forces d’argent ( Rothschild, Rockefeller, etc… ).

       » Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent. » ( Luc 16 : 13 ).

    • 2fis dit :

      @N.O.M … promouvoir le désespoir est un crime contre l’âme humaine … mais il est d’autant plus toxique aujourd’hui où l’espérance en des jours meilleurs est le principal garant de la survie dans la transition …
      … Quant à Charles Gave j’ai apprécié son récent article que j’ai trouvé clair, informé et qui n’hésite pas à prendre le contre-pied de l’opinion générale … je ne connais rien de l’homme et ses idées qui semblent controversés par ceux qui en savent plus …

      • N.O.M dit :

        Promouvoir le REVEIL par la VERITE.
        Quand à Charles Gave qui est un libéral acharné, Mgr Delassus vous explique pourquoi ne pas suivre les analyses de ce genre de personne.

      • 2fis dit :

        @N.O.M … je ne connais ni la philosophie matérielle de l’économiste Charles Gave ni la philosophie spirituelle du théologien Mgr Delassus … qui ne peuvent qu’être opposées par nature … sans compter qu’il n’ait pu y avoir de communication directe entre eux puisque l’un est décédé bien avant la naissance de l’autre … pour le reste je préfère réagir sur ce qui m’interpelle avec pour seul a-priori le respect de la vie et des valeurs humaines en dehors de toutes considérations religieuses, politiques ou nationales …

      • N.O.M dit :

         » La vie et les valeurs humaines  » sont une lente évolution au travers de l’histoire et de la culture d’une nation. C’ est un ensemble de valeurs communes qui régissent la société. La première de ces valeurs et la plus importante est le catholicisme pour le peuple français.

         » La civilisation n’est plus à inventer… il s’agit que de l’instaurer et la restaurer sur ses fondements naturels et divins contre les attaques toujours renaissantes de l’utopie malsaine, de la révolte et de l’impiété : Omnia a instaurare in Christo. » Pie X.

         » De la forme donnée à la société; conforme ou non aux lois divines, dépend et découle le bien ou le mal des âmes… » Pie XII.

        Parler de valeurs humaines sans prendre en considération les identités nationales, l’œuvre des ancêtres par les combats qu’ils ont menés pour léguer un patrimoine toujours plus riche à leurs enfants. Sans prendre en compte cela, vous niez une réalité objective qui non seulement doit perdurer mais servir de support dans les moments difficiles. Notre fierté c’est aussi la force que nous procure le sentiment d’appartenance à la nation. et c’est bien cela que la minorité luciférienne mondialiste cherche à détruire.

         » Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur individualisme, leur loyauté aux traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux. » George Brock Chisholm ( 1896 – 1971 ), ex directeur de l’ OMS.

        Si l’on veut respecter la vie, les valeurs humaines, tout simplement les peuples. On invente ou réinvente rien. On se fie tout simplement à ce qu’il sont. Lorsque vous voyagez à l’étranger, il est toujours de bon ton d’avoir des notions de base sur le pays que vous visitez pour éviter de commettre des impairs qui serait mal vécus par la population locale. Au travers de la nation nous sommes dans un tout indissociable.

  8. brunoarf dit :

    Mardi 25 juin 2013 :

    Anglo Irish Bank : les deux dirigeants auraient menti aux autorités irlandaises.

    Les dirigeants de la banque irlandaise Anglo Irish Bank nient avoir trompé les autorités de Dublin pendant la crise financière en 2008, suite à la publication de discussions enregistrées au téléphone.

    Ces discussions révèlent que les dirigeants de l’Anglo Irish Bank – qui n’existe plus sous ce nom aujourd’hui – avaient sciemment sous-estimé les sommes nécessaires au sauvetage de la banque.

    Selon l’Irish Independent qui s’est procuré les enregistrements, les deux dirigeants de la banque parlaient de 7 milliards d’euros pour ne pas risquer un refus de Dublin, alors que l’addition pour les contribuables irlandais allait finalement avoisiner les 30 milliards d’euros.

    http://fr.euronews.com/2013/06/25/anglo-irish-bank-les-deux-dirigeants-auraient-menti-aux-autorites-irlandaises/

    Les enregistrements des deux dirigeants de la banque Anglo Irish Bank sont ici :

    http://www.independent.ie/business/irish/inside-anglo-the-secret-recordings-29366837.html

    Les enregistrements audio de Anglo Irish Bank révèlent pour la première fois comment les dirigeants de la banque ont menti au gouvernement au sujet de la véritable ampleur des pertes de l’établissement.

    Ces incroyables enregistrements montrent le dirigeant John Bowe, qui avait été impliqué dans les négociations avec la Banque centrale irlandaise, riant et plaisantant avec un autre dirigeant, Peter Fitzgerald, et racontant comment Anglo Irish Bank avait trompé l’État pour qu’il lui donne des milliards d’euros.

    M. Fitzgerald n’avait pas été impliqué dans les négociations avec la Banque centrale irlandaise, et il a confirmé qu’il n’était pas au courant de toute cette stratégie, ni de l’intention de tromper les autorités.

    M. Bowe, dans un communiqué hier soir, a catégoriquement nié avoir trompé la Banque centrale.

    Les enregistrements audio proviennent de son propre système téléphonique interne, et ils datent du cœur de la crise financière qui a amené l’Etat irlandais à genoux en Septembre 2008.

    Anglo Irish Bank était à quelques jours de l’effondrement complet – et dans les années suivantes, les contribuables allaient lui donner 30 milliards d’euros. M. Bowe parle de la façon dont il avait demandé à l’Etat 7 milliards d’euros pour renflouer Anglo – mais les négociateurs d’Anglo savait depuis le début que ce n’était pas assez pour sauver la banque.

    Le plan était le suivant : une fois que l’État aurait commencé à donner de l’argent à la banque, il serait incapable de s’arrêter.

    M. Fitzgerald demande à M. Bowe comment ils étaient arrivés à ce chiffre de 7 milliards d’euros. M. Bowe éclate de rire en répondant : « Comme le batteur disait (le batteur est le surnom du PDG David Drumm) : « j’ai sorti ce chiffre de mon cul. »

    Il dit aussi : « S’ils avaient vu l’énormité du sauvetage avant, ils auraient pu décider qu’ils avaient le choix. Tu vois ce que je veux dire ? »

    « Ils auraient pu dire que le coût pour le contribuable était trop élevé … tandis que si la somme ne semblait pas trop grande au début … si elle est assez grosse, mais pas trop grande pour que ça gâche tout, alors je pense que tu as une chance qu’ils acceptent de payer. Donc maintenant je pense que le montant du sauvetage va augmenter.  »

    M. Fitzgerald, le directeur des services bancaires de détail, dit : « Ouais, ils ont mis le doigt dans l’engrenage. »

    Les commentaires de M. Bowe dans l’enregistrement audio révèlent que la stratégie d’Anglo Irish Bank était d’attirer l’Etat, en ne laissant aux contribuables d’autre choix que de continuer à fournir des prêts à la banque et à « soutenir leur argent ».

    L’enregistrement montre également M. Bowe et M. Fitzgerald éclater de rire en déclarant qu’il n’y a aucune chance pour que la banque rembourse les prêts.

    Pour la première fois, les contribuables obtiennent un aperçu exclusif des magouilles bancaires qui ont coûté à l’Irlande notre souveraineté.

    Paul Williams, « Irish Independent », lundi 24 juin 2013.

    • L’entourloupe consiste faire croire que c’est le contribuable qui paie pour les banques,, alors que les plans de sauvetage ne sont pas financés par les ressources fiscales des Etats souverains mais par les banques centrales sur la base du rachat de titres de dette souveraine. Ainsi l’Etat est complice du banquier, dans la mesure où il ferme les yeux sur la création monétaire par la BCE, en vertu de son indépendance et en violation des règles déontologiques fixées par les traités européens concernant le rôle de la banque centrale qui normalement ne peut pas sauver les banques de la faillite par le rachat d’actifs bancaires, tandis que les banques s’engagent à racheter de la dette publique, c’est-à-dire à assurer la continuité du financement de l’Etat, pour lequel les ressources fiscales ne représentent plus qu’un apport marginal. Les banques non seulement drainent les liquidités bancaires offertes par la BCE sous la forme de prêts temporaires type LTRO, mais aussi profitent des écarts de taux entre les dettes souveraines européennes (périphérie versus coeurr), en vendant la dette du coeur de l’eurozone court terme contre de la dette de la périphérie long terme, sachant que cette dette long terme pourrait être réfourguée à leur banque centrale nationale contre du cash, moyennnant une autorisation spéciale de la BCE à la BdF par exemple si une banque française par exemple se trouvaitt en position délicate, du fait de l’évolution non prévue de la dette française dont les spreads remonteraient au lieu de se maintenir en bas de fourchette, ce qui est le cas actuellement…

  9. N.O.M dit :

    Allez, on défend la vie 2fis.

    Le rapport annuel de la BRI rejette le Glass- Steagall et prône l’austérité et le bail- in pour tous Benoit Chalifoux. http://www.SolidaritéetProgrès.org

  10. Un document intéressant faisant le point sur les opérations de carry trade financées par les liquidités banque centrale offertes par la BCE (rachat de dette périphérique court terme contre des liquidités pour réinvestissement à long terme dans la dette périphérique)au grandes banques européennes consistant dans l’achat des obligations souveraines émises par les pays périphériques en misant sur la convergence des spreads entre la dette de ces pays et la dette allemande. Avec la remontée des taux dans les pays du « coeur »,, les banques s’exposent à des pertes très importantes sur leurs portefeuilles obligataires et leurs opérations de carry prises à revers:.

    Conclusion
    • During the past 2 years, increasing economic imbalances between core
    Europe and the periphery have caused a surge in the yield spread of
    peripheral countries (such as Greece, Italy, Ireland, Portugal and Spain) and
    a flight into German bunds.
    • In this paper, we argue that European banks have placed bets on the
    diverging economic development within the euro area expecting (hoping!)
    yield spreads between, for example, Italy and Germany or Spain and
    Germany to converge.
    • These bets or “carry trades” were designed as investments in GIPSI
    government bonds financed with short-term debt. As the sovereign debt crisis
    deepened and the situation materialized as it is, European banks lost a
    substantial portion of their market value.43
    The “Greatest“ Carry Trade Ever?
    Conclusion (cont‘d)
    • We consider various motives for banks to participate in carry-trades such as
    implicit bailout guarantees, risk-shifting, regulatory capital arbitrage, and
    cheap ECB financing that may have made these trades attractive for
    European banks.
    – We find that large banks as well as banks with more short-term debt relative to
    total debt, low Tier-1 ratios and high risk-weighted assets have larger carry trade
    exposures.
    • Banks used ECB liquidity to increase their portfolios of sovereign debt rather
    than lending to the real sector.
    • Our paper has important policy implications:
    – It speaks to the treatment of sovereign debt in the calculation of regulatory capital
    that a bank is required to hold. Zero risk weights impose
    http://pages.stern.nyu.edu/~sternfin/vacharya/public_html/carry-trades%20(Vs6).pdf

  11. zorba44 dit :

    @N.O.M. si je puis me permettre ne mettez pas les accents lorsque vous mettez un lien …ils ne sont pas d’usage et, le protocole n’étant pas respecté, l’internaute peu persévérant se trouve dépourvu.

    Dans la tourmente que nous vivons, car c’en est une, Jacques Cheminade est sans doute un des plus honnêtes et clairvoyants des hommes de service au milieu de gredins. Quand on découvre ce que furent ses campagnes oui vraiment on vit dans un environnement de gangsters, de calomnies et au-delà de la nausée.

    Il n’y a plus de politique mais seulement des maffias.

    Cela va très mal se terminer mais pas seulement pour ceux qui tirent des ficelles désormais cassées au-delà de la défiance et du rejet mais, aussi, pour la caricature de civilisation – prédation organisée dans les sphères oligarchiques – laquelle sombre dans l’anarchie et le chaos durable dont nul n’échappera.

    Les exemples des comptes de campagne… et de l’Anglo Irish Bank illustrent ce que sont les pires merdes du système de tricheurs et de profiteurs spoliateurs.

    Jean LENOIR

  12. Momo dit :

    Tout ce bla-bla-bla (2fis, Olivier D., etc..) finit par lasser car loin de faire avancer quoi que ce soit comme solution acceptable, savoir léser le moins possible ceux qui ne sont pour rien dans tous ces jeux de VOLEURS, ceux qui ont économisé au lieu d’emprunter, en particulier.
    Olivier D. prêche pour la pire solution, monstrueuse en termes de justice: déclarer l’annulation des dettes (comme celà s’est déjà fait pour le plus grand malheur des titulaires de revenus fixes en particulier avec le « 3 % perpétuel » de sinistre mémoire) !
    Il devrait au moins avoir la pudeur de se taire !
    Une solution, qui ne nécéssite que quelque courage politique,pour l’avenir au moins,consisterait, évidemment, à ne donner de licence de Banque qu’à la condition que les promoteurs y engagent la totalité de leur fortune,( importante, évidemment..)en permanence et que leurs « jeux » ne puissent engager que celle-ci, la totalité des dépôts, sous quelque forme que ce soit, étant garantie par l’Etat qui aura, au préalable, constitué les réserves nécéssaires (au lieu de « faire des déficits à tout va !)
    C’est élémentaire mon cher Watson , c’est une vraie révolution de société,mais je ne vois personne soutenir ce schéma !
    Trop simple sans doute et pas sexy pour « jouer » au détriment des autres !!
    Pas vrai M. Olivier Demeulaere ?
    On attend votre réponse !!! Chiche !

  13. N.O.M dit :

     » La garantie des dépôts par l’Etats qui aura, au préalable, constitué les réserves nécessaires. »

    Il faut bien comprendre la gravité de la situation Momo :

    http://www.challenges.fr/economie/20130611.CHAO587/les-3000-milliards-de-la-dette-que-nous-cache-l-Etat.

    • N.O.M dit :

      1900 milliards + 3000 milliards de comptabilité parallèle = 4900 milliards d’euro. La véritable dette de la France approche les 5 000 000 000 000 d’euro Momo, c’est la cours des comptes qui le dit. La France emprunte chaque mois pour financer la sécu, les retraites et les fonctionnaires. Vous voyez bien que la situation est complètement hors de contrôle.

Répondre à Cyril Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s