Myret Zaki : Antiaméricain, l’insulte qui tue (la pensée)

antiamericain drapeau« Est-on antiaméricain si l’on critique la politique étrangère des Etats-Unis, leurs lois extraterritoriales, leur espionnage de millions d’individus de par le monde, les attaques de Washington contre la place financière suisse, la politique monétaire de la Fed, ou les dérives croissantes de Wall Street ?

N’en déplaise à l’idiotie intellectuelle ambiante, la réponse est non. Pas plus qu’on n’est «antisuédois» si l’on critique l’achat d’avions de combat Gripen par la Confédération, ou qu’on n’est «antichinois» si l’on s’élève contre les salaires horaires des ouvriers chinois.

Qui d’entre nous ne porte pas dans son cœur cette Amérique dont les valeurs fondatrices ont fait le succès de l’Occident, celle dont la démocratie modèle émerveillait Alexis de Tocqueville en 1833 ? Aimer profondément l’Amérique n’empêche en rien de critiquer ses dérives actuelles.

Edward Snowden est-il antiaméricain pour avoir révélé les méthodes invasives de la CIA? Dans la bouche de ses usagers, le terme antiaméricain, en vogue après le 11 septembre 2001, porte une lourde charge d’idéologie et d’endoctrinement.

Témoin de ce biais, il est mal vu dans nos contrées d’être «antiaméricain » alors qu’il est très bien vu d’être «antieuropéen». Le premier est péché, le second est vertu. Aujourd’hui, un sentiment hostile monte en Suisse vis-à-vis du «grand frère américain», suite au conflit fiscal qui a donné lieu à des attaques sans précédent de Washington contre la souveraineté du droit helvétique.

L’hostilité est palpable. Faut-il s’en étonner ? Les banques helvétiques seront contraintes de violer le droit suisse pour ne pas risquer un boycott de leurs activités en dollars. En réalité, les banques suisses pourraient, si elles n’avaient plus directement accès à des dollars, passer discrètement par la Banque nationale suisse, qui les fournirait en dollars, et continuer ainsi de travailler dans la devise reine. Mais aucun établissement ne se risquerait à braver ainsi la justice étasunienne, que nos banques craignent bien davantage que la justice de leur propre pays.

Ceux qui s’élèvent en Suisse contre cette politique de force, qui a signé la fin du droit international public, récoltent aussi parfois des charges d’«antiaméricanisme primaire» de la part de concitoyens helvétiques, véritables «américaniches primaires» aux yeux desquels on ne critique pas le plus fort, car il a forcément toujours raison.

La liberté d’expression décline en Occident

Il y a aussi le volet de la politique étrangère américaine, qui divise l’opinion occidentale et fait réémerger ce grotesque qualificatif dans les débats. Lorsque éclata la guerre en Syrie, certains d’entre nous, qui avaient en mémoire l’implication de la CIA dans le coup d’Etat contre Allende au Chili en 1973, les mensonges d’Etat ayant permis l’invasion de l’Irak en 2003 et l’invasion de la Libye en 2011, ont émis l’hypothèse que la CIA intervenait très probablement pour armer et soutenir les rebelles en Syrie. Sans surprise, les mêmes chiens de garde ont alors hurlé à l’«antiaméricanisme», voire au «complotisme». Jusqu’à ce que les médias américains confirment que la CIA forme et finance depuis des mois, dans le secret, des «rebelles» dans le but de renverser le régime syrien.

L’accusation d’«antiaméricanisme», qui veut tuer toute contestation, trahit le déclin de la liberté d’expression en Occident. Nul n’a su mieux répondre à cette posture ridicule que le penseur américain Noam Chomsky: «Le concept d’antiaméricanisme est intéressant, dit le professeur émérite de linguistique au MIT. Son équivalent n’est utilisé que dans les Etats totalitaires et les dictatures militaires. Ainsi, dans l’Union soviétique, les dissidents étaient condamnés pour antisoviétisme. (…) A supposer qu’une personne en Italie qui critique la politique italienne soit condamnée comme «anti-italienne», l’événement serait considéré comme trop ridicule, même pour que l’on puisse en rire.»

Antiaméricanisme: arme de destruction massive de la pensée ? »

Myret Zaki, Bilan, le 26 juin 2013

Rappel : John Perkins – Confessions d’un assassin économique

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Myret Zaki : Antiaméricain, l’insulte qui tue (la pensée)

  1. THEOPT NEWZE dit :

    Le rêve américain ! Sans remords, cynisme en prime.
    Ne varietur. Animosité contre le rêve américain…

  2. N.O.M dit :

    Lorsque l’ on est pas d’ accord avec la politique d’ Israël, l’ on est forcément antisémite.
     » Qui n’ est pas avec nous est contre nous « . George W. Bush. Le  » nouveau  » monde unipolaire ne supporte aucune contestation et si cela devait être le cas, vous avez sans doute une prédisposition au terrorisme.

  3. Ping : Myret Zaki : Antiaméricain, l’insulte qui tue (la pensée) - gastraudiome

  4. du Verdon dit :

    « Est-on antiaméricain si l’on critique la politique étrangère des Etats-Unis, leurs lois extraterritoriales, leur espionnage de millions d’individus de par le monde, les attaques de Washington contre la place financière suisse, la politique monétaire de la Fed, ou les dérives croissantes de Wall Street ? »

    Myret aurait dû ajouter : le marché transatlantique… qui va nous asservir totalement aux intérêts de la puissance américaine !

  5. N.O.M dit :

    BOURSE :
    Chine : – 2,4%.
    Japon : – 1,4%.

  6. Boule de cristal dit :

    j’ai vu un américain faire un rêve il a fait le film Assault on Wall Street …….

  7. In the 16th century, Sir Francis Bacon was at the helm of the secret societies in England and authored his famous book, The New Atlantis. Bacon’s book was the blueprint for colonizing the United States, advocating that America “would become a paradise in which men would follow reason, become gods and work for a universal world republic that would then replicate the Utopian conditions of America throughout the known world.” Secret knowledge would be passed on through the generations by Freemasons and other secret societies. (Hagger p. 87)

    http://www.activistpost.com/2013/07/the-secret-founding-of-america-and-why.html

  8. brunoarf dit :

    Lundi 8 juillet 2013 :

    Sur son blog, Frédéric Lordon écrit un article très important.

    Je recopie simplement ce passage fondamental :

    Le souverainisme de droite n’est donc rien d’autre que le désir d’une restauration (légitime) des moyens de gouverner, mais exclusivement rendus à des gouvernants qualifiés en lesquels « la nation » est invitée à se reconnaître – et à s’abandonner. Le souverainisme de gauche est l’autre nom de la démocratie – mais enfin comprise en un sens tant soit peu exigeant.

    http://blog.mondediplo.net/2013-07-08-Ce-que-l-extreme-droite-ne-nous-prendra-pas

    Ce blog est hébergé par le mensuel « Le monde diplomatique ».

    A mon humble avis, Frédéric Lordon vient de publier un article qui va le brouiller avec beaucoup de ses amis, … et qui va l’ostraciser encore un peu plus.

    Frédéric Lordon incarne simplement le courage en politique.

    Respect total.

    • Le problème de F. Lordon est qu’il est incapable de sortir du cercle dialectique décrit par la circulation de la pensée entre les pôles contraires de l’organisation sociale que seraient le capital et le travail d’après la vulgate marxiste. Le corporatisme d’extrême-droite était effectivement une ultime tentative de réconciliation des classes possédantes avec les classes laborieuses par la préservation d’intérêts communs réunis dans une conception des rapports sociaux bâtis sur les valeurs chrétiennes de justice et de probité. Cette essai de résurrection de la paix sociale par delà les fausses oppositions décrites comme le moteur de l’Histoire par ceux qui la comprenaient comme une montée vers la société sans classes régie par une administration vouée à l’intérêt général s’est brisé contre le paganisme d’Etat et la déchristianisation des sociétés occidentales qui rendaient impossible l’édification d’un ordre social dont les valeurs morales ne pouvaient être imposées d’en haut sans sombrer dans le totalitarisme soutenu par les intérêts financiers. Ainsi les expériences nationales socialistes se sont fourvoyées dans des conflits téléguidés par des intérêts corporatistes qui se sont servi de la lutte contre le communisme comme moyen de manipuler des masses auxquelles ont faisait miroiter la restauration de la paix et de la justice sociale par un retour à l’organisation réactionnaire du travail fondé sur l’autonomie et le protectionnisme. Il n’en reste pas moins que cet ultime effort de restauration de la paix civile bâtie sur les valeurs chrétiennes a servi de modèle de développement à de nombreux pays après la guerre, à commencer par la Russie poutinienne à travers la restauration du modèle byzantin qui tirait sa force de la symphonie entre l’Etat et l’Eglise qui constituaient les piliers sur lesquels pouvaient se développer la société civile protégée des intérêts corporatistes ou bassement idéologiques de ceux qui cherchent à diviser pour régner plutôt de rassembler pour construire.

  9. Critiquer l’Amérique c’est aussi critiquer les pays qui ont copié son modèle économique et social au premier rang desquels la Chine qui a adopté ses pires pratiques en matière de développement de l’industrie financière et des ses mauvaises pratiques telles que la spéculation effrénée entre les banques commerciales et le shadow banking alimentée par les prêts de la banque centrale. Aujourd’hui la situation financière des banques chinoises semblent plus détériorée que ne l’était celle des banques américaines en 2007:

    Carson Block, of Muddy Waters Research, which has laid bare several accounting scandals in Chinese companies, thinks the problems in China’s banking system are more severe than those which kick-started the global crash in 2008. “We believe that the domestic Chinese banking system is a mess, with an enormous amount of bad loans, or loans waiting to go bad. The problems of China’s lenders are greater than those of Western banks on the eve of the financial crisis,” he says.
    http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/banksandfinance/10164580/Chinese-banking-a-Wild-West-in-the-Far-East.html

    Idem pour les introductions frauduleuses d’entreprises chinoises fantôme à la Bourse de New York:

    Cliquer pour accéder à MW_FrauducationWhitePaper.pdf

    Ever since Muddy Waters began writing about US-listed China frauds, we have been
    interested in learning more about the China-side networks that identify and dress up these
    companies for US listings. We have long viewed the China frauds as being products of
    organizations and networks, rather than numerous acts of lone company managements. A
    Chinese publication has just run an article that confirms there were sophisticated groups
    in China whose business has been to list frauds in the United States.

  10. xavib dit :

    MOSCOU, Russie – Edward Snowden, le lanceur d’alerte qui a récemment dévoilé le programme d’écoute électronique de la NSA PRISM, a révélé un autre système de surveillance insidieux qui vise les citoyens, vendredi après-midi, dans une conversation avec des reporters d’Internet Chronicle.

    SAURON, ou le Semi-Autonomous Ultra-high-Resolution Orbital Network (réseau orbital semi-autonome à haute résolution, ndt), est composé de centaines de caméras en orbite basse qui peuvent distinguer des objets aussi petits qu’un centimètre en taille.

    Il y a tellement de satellites dans ce réseau qu’ils sont capables de contrôler toute la surface habitée de la planète sans interruption. Selon les diapos que Snowden a partagées, prises de la présentation de SAURON par la NSA, chaque satellite-espion est relié à une banque de données qui peut enregistrer les images capturées indéfiniment.

    http://globalepresse.com/2013/07/07/snowden-revele-le-programme-de-surveillance-satellitaire-de-la-nsa-sauron/

    • N.O.M dit :

      L’ Œil omniscient maçonnique que l’ on retrouve au verso du billet de 1 dollar couvrant une pyramide, et au revers du Grand sceau des Etats- Unis d’ Amérique. Cet Œil est souvent entouré de nuages et de rayons du soleil en arc de cercle dans sa représentation. C’ est aussi un signe satanique, voir certaines photos de Alester Crowley portant une coiffe représentant ces signes. La matérialisation de tout cela c’ est le satellite SAURON. Ajoutons la puce RFID et vous serez le prisonnier idéal même en allant à la cueillette des champignons dans les bois. La domination totale par le contrôle.

  11. zorba44 dit :

    @xavib

    ça fait beaucoup de cm2 à surveiller sur le globe…. même à un milliard de surveillants (à payer) le nombre serait ridicule. Si d’aventure (!) des couples s’ébattent dans les buissons, et il y en a forcément, la surveillance du reste passe au second plan.

    Il y a quelque chose qui cloche.

    Jean LENOIR

  12. N.O.M dit :

     » Surveillance  » : maître mot des temps à venir. Ainsi verra d’ abord le jour de l’ hypersurveillance. Les technologies permettront de tout savoir des origines des produits et du mouvement des hommes. Des capteurs et des caméras miniatures placés dans tous les lieux publics, puis privés, dans les bureaux et lieux de repos, et finalement sur les objets nomades eux- mêmes « . Extrait de l’ ouvrage  » une brève histoire de l’ avenir « , Jacques Attali, ed Fayard, 2006.

     » Puce RFID vers l’ esclavage des citoyens « . ( Dailymotion : 4mn30s ).

    Apocalypse de Jean :
    13,16 : Elle amena ( la Bête, le président de la Gouvernance mondiale ) tous les hommes, gens du peuple et grands personnages, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, à se faire marquer d’ un signe sur la main droite ou sur le front.
    13,17 : et personne ne pouvait acheter ou vendre sans porter ce signe…

    Le programme de traçabilité du régime hitlérien avec les technologies modernes tout simplement.

    Blog : transfert.net : IBM a- t- il aidé les nazis à exterminer les Juifs ?
    ( thèse défendue par l’ auteur de IBM et l’ holocauste ). D’ ailleurs les Rothschild ont financé IBM qui a fourni des machines à cartes perforées aux nazis. Ces machines étaient utilisées pour gérer l’ identification dans le processus d’ expulsion sociale des Juifs, la confiscation de leurs biens et l’ administration des camps de concentration.

    Il est bien utile d’ étudier notre passé pour comprendre notre avenir. L’ étoile jaune et le tatouage chiffré des personnes dans les camps de concentration vont être remplacés par une surveillance électronique ( caméras, RFID, etc… ) et cette fois, à l’ ensemble des personnes vivant sur cette planète. Et puis avec cela vous pourrez essayer de contester le système, ils seront vous géolocaliser au  » centimètre  » près pour aller vous chercher.

  13. zorba44 dit :

    @ N.O.M.

    …même pas peur…

    A s’approcher trop du soleil, la cire fond et c’est la mort.
    Il semble bien que les nazis se soient grillés au soleil, même si, ça et là, subsistent quelques nazillons.

    Jean LENOIR

  14. N.O.M dit :

    Première guerre mondiale : 40 millions de morts.
    Seconde guerre mondiale : 50 millions de morts.
    Les deux grandes guerres ont été des étapes majeures pour construire le monde Global. Nous sommes dans la dernière étape pour faire aboutir le Nouvel Ordre Mondial. Combien de morts cette fois ci sachant que les moyens de destruction sont sans aucune mesure avec ce que nous avons connu dans le passé ? C’ est toute l’ humanité qui s’ approche du soleil.

  15. zorba44 dit :

    Sans avoir fait Sciences Po, le signataire va se risquer à une prévision : la troisième guerre mondiale n’aura pas lieu faute de moyens… Il y a, il y aura des conflits brutaux (tels celui de la Syrie) avec des allocations de moyens de tuer en moindre mesure de ce qui fut nécessaire pendant la seconde guerre mondiale.

    Un effet de la dette, le seul effet bénéfique, est que l’effondrement financier, cette fois, est généralisé ; or il faut, quelque part, de la richesse, pour s’armer très lourdement et mieux pour se détruire en masse.

    Ceci dit, comme toute prévision, même logique …elle peut se voir démentie. La modestie s’impose donc devant les événements à survenir.

    Jean LENOIR

  16. N.O.M dit :

    Le commerce des armes n’ a jamais été aussi florissant.

    Le marché mondial de l’ armement a augmenté de 30% en quatre ans et pourrait doubler d’ ici 2020, selon une étude du cabinet IHS Jane’ s. Les exportations et les importations d’ armements dans le monde sont passées de 56,5 à 73,5 milliards de dollars entre 2008 et 2012.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s