L’UE travaille sur une directive qui limitera les retraits des clients de banques en faillite à 100 ou 200 euros par jour

L'UE travaille sur une directive qui limitera les retraits d'argent

« Les gouvernements européens travaillent à un compromis sur la directive de l’UE pour le paiement de la garantie des dépôts des clients lors de faillites bancaires. Un document de travail de la présidence de l’UE, qui est assurée depuis le 1er juillet par la Lituanie, montre que la directive pourrait être prête dès cette année.

Le Parlement européen veut que les épargnants puissent retirer leurs dépôts jusqu’à concurrence de 100.000 euros dans les cinq jours ouvrables qui font suite au dépôt de bilan d’une banque. Cependant, à l’origine, le Conseil de l’Europe avait réclamé un délai de 20 jours. Les Etats membres cherchent maintenant un compromis. Grâce aux progrès technologiques auxquels on peut s’attendre pour l’avenir, il est probable que ce sera le délai qui sera finalement adopté.

Dans tous les cas, les dépôts supérieurs à 100.000 euros resteront bloqués. A Chypre, il aura même fallu trois mois complets avant que les détenteurs de dépôts supérieurs à ce montant connaissent combien ils pourront finalement récupérer sur la somme qui excède ce seuil. 47,5% de ce montant ont été convertis en actions de la Bank of Cyprus.

Le journal allemand Börsen-Zeitung rapporte que l’Europe examine maintenant aussi la possibilité de qualifier cette période de «circonstances exceptionnelles». Pendant cette période, les citoyens pourraient effectuer quotidiennement des retraits d’argent de 100 à 200 euros maximum, comme ce fut le cas à Chypre ».

Audrey Duperron, Express.be, le 8 août 2013

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour L’UE travaille sur une directive qui limitera les retraits des clients de banques en faillite à 100 ou 200 euros par jour

  1. Ping : L’UE travaille sur une directive qui limitera les retraits des clients de banques en faillite à 100 ou 200 euros par jour - gastraudiome

  2. THEOPT NEWZE dit :

    Vite ! sortez tout !
    Pas d’espoir pour votre faillite personnelle à vous…

  3. N.O.M dit :

    Ne pas se fixer sur les détails mais sur l’ ensemble du programme qui nous attend dans les prochaines années.

     » Tandis que l’ Afrique s’ évertuera en vain à se construire, le reste du monde commencera à se déconstruire sous les coups de la globalisation. L’ Afrique de demain ne ressemblera donc pas à l’ Occident d’ aujourd’hui; c’ est bien plutôt l’ Occident de demain qui ressemblera à l’ Afrique d’ aujourd’hui. (…) Nul ne songera plus à se soucier d’ autrui : pourquoi partager quand il faut se battre ? Pourquoi faire ensemble quand on est concurrents ?
    Plus personne ne pensera que le bonheur d’ autrui puisse lui être utile. Encore moins cherchera- t- on son bonheur dans celui de l’ autre. Toute action collective semblera impensable, tout changement politique, de ce fait, inconcevable. (…) Les villes, où se retrouveront toutes les formes d’ aliénation, toutes les preuves que la démocratie de marché n’ est, pour l’ immense majorité des humains, qu’ une gigantesque escroquerie morale, deviendront les principaux lieux de la révolte. (…) Les compagnies d’ assurances créeront des polices privées qui organiseront l’ hypersurveillance des entreprises, des consommateurs et des travailleurs. (…) Elles exigeront d’ eux l’ obligation du respect des normes, puis l’ achat d’ autosurveilleurs « .
     » Une brève histoire de l’ avenir « , Jacques Attali, Ed Fayard, 2006.

  4. brunoarf dit :

    En Europe, quels sont les Etats qui ont été en défaut de paiement le plus souvent ?

    Réponse (Carmen Reinhart, Kenneth Rogoff, « Cette fois, c’est différent », édition Pearson, page 120) :

    1- L’Espagne a été 13 fois en défaut de paiement.

    2- L’Allemagne a été 8 fois en défaut de paiement.

    3- La France a été 8 fois en défaut de paiement. Rappel : le dernier défaut de paiement de la France remonte au 30 septembre 1797 (les historiens l’appellent « la banqueroute des Deux Tiers »).

    4- L’Autriche a été 7 fois en défaut de paiement.

    5- La Hongrie a été 7 fois en défaut de paiement.

    6- Le Portugal a été 6 fois en défaut de paiement.

    Atlantico : L’abbé Terray, qui exerçait comme contrôleur général des finances de Louis XV, affirmait « la banqueroute est nécessaire une fois tous les siècles, afin de mettre l’Etat au pair. » La France a déjà fait défaut au cours de son histoire (huit fois) et s’en est à chaque fois relevée. A quel prix ? Et avec quels effets pervers ?

    Gaspard Koenig : Les Rois de France tranchaient régulièrement la tête de leurs créanciers, le plus célèbre étant Philippe Le Bel, qui au début du XIVe siècle expulsa les Juifs et massacra les Templiers pour éviter d’avoir à les rembourser. Puis l’idée de « dette souveraine » indépendante de la personne du débiteur commençant à voir le jour, les défauts se sont faits plus rares, le dernier ayant eu lieu pendant la Révolution Française (qui est née, je le rappelle, d’une crise de la dette). Ce sont des moments forts de remise à plat et de remise en question ; un choc à la fois financier et moral. Aujourd’hui, je crois que la France a besoin d’un tel choc pour pouvoir repartir sur des bases plus saines.

    Gérard Thoris : Tant que la banqueroute porte sur de riches propriétaires qui ne savent rien faire d’autre de leur argent que de prêter à l’Etat, c’est de bonne guerre que de les priver d’une rente qui affaiblit la puissance publique. S’ils perdent sur le flux de revenus de leurs actifs financiers, ils conservent le flux de revenus de leurs actifs réels (terres, etc.). Il n’en est plus de même si la banqueroute porte sur les actifs financiers gérés par les institutions financières au nom des ménages pour s’assurer d’une retraite convenable. Ici, c’est la croissance présente et future que l’on affaiblit. Cependant, notre époque dispose d’une manière de faire banqueroute sans mal ni douleur pour personne. Il s’agit d’une remise ordonnée des dettes publiques par la Banque centrale. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Japon en pratiquent la première étape, qui consiste à permettre à leur Banque centrale d’acquérir des obligations publiques. Quant à savoir si ces dettes seront un jour remises sur le marché, le rendez-vous américain a été fixé dans 30 ans. Cela laisse un peu de temps pour restaurer les fondamentaux de l’économie sans être accablé de remords (qui paie ses dettes ne s’enrichit pas) et sans imposer d’excessives obligations fiscales aux agents privés.

    Propos recueillis par Alexandre Devecchio.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/fiction-dure-realite-chiffres-france-est-elle-vraiment-abri-faillite-gerard-thoris-gaspard-koenig-810371.html?page=0,3

  5. Ping : L’UE travaille sur une directive qui limi...

  6. zorba44 dit :

    Entre survivalisme et révoltes généralisées, il n’y a pas grande différence. Ce qui est sûr : il n’y aura pas place en ville pour la survie. A partir du moment où les services ne fonctionnent plus, les optimistes diront que c’est la chienlit, les réalistes que c’est fort chabrol et les pessimistes se saouleront avec leurs dernières bouteilles avant de se suicider avec leur moyen « favori ».
    Nous sommes loin de la révolution française, les conditions de fonctionnement de la société ont bien changé…

    Au fait, comment vous exprimez-vous quand internet ne fonctionne plus ? quand il n’y a plus d’énergie ? quand le téléphone est sans tonalité ?…

  7. N.O.M dit :

     » Pour vous qui viendrez après nous ces paroles ont été gravées : Tout ce qui est favorable au bonheur doit être couvert de sang. » Himmler.

  8. Ping : Europe = Argentine | vancrepin

  9. Ping : EUROPE = ARGENTINE |

  10. Merci pour les info, toujours des surprises avec les banques.
    Leo

  11. Ping : Banques, la spoliation des déposants est décidée, un "accord historique" | Contre l'usure bancaire

  12. Olivier dit :

    Finalement, il ne reste qu’une alternative : convertir son épargne en pièces d’or et les enterrer au fond du jardin…..

    https://m.facebook.com/notes/bornet-olivier/la-banque-de-chypre-et-la-banque-populaire-de-chypre-feraient-faillite-tous-aux-/10151655622064305/

  13. Ping : Banques : la spoliation des déposants est décidée ; un accord historique ! (B. Bertez) | MICHEL CLIQUET

Répondre à samrevolte Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s