Les chiffres français du chômage d’août étaient faux à cause… d’un bug informatique

Les chiffres français du chômage d'août étaient faux à cause..« Si la quasi totalité des médias ne s’était pas étonnée des chiffres du chômage français d’août 2013, aurait-on su qu’ils étaient faux à cause… d’une panne informatique ? (Lire : Pour faire reculer le chômage, Pôle Emploi… supprime les chômeurs).

En cause, le système de relance automatique par SMS et par appels vocaux utilisé par Pôle Emploi et administré par l’opérateur SFR. Celui-ci aurait juste oublié… d’envoyer les relances de mise à jour de leur situation aux millions de chômeurs inscrits à Pôle Emploi, leur demandant d’actualiser leur situation ! L’actualisation de la situation mensuelle est en effet obligatoire pour tous les demandeurs d’emploi, que ceux ci soient indemnisés ou non, qu’ils soient en formation, ou encore travaillent à temps partiel.

Ainsi donc, les fameux 50 000 demandeurs d’emploi en moins en août 2013 ne sont pas des chômeurs qui ont retrouvé du travail, mais qui ont.. oublié de s’actualiser faute de relance ! Les observateurs avaient noté qu’en août, les chiffres de Pôle Emploi publiés jeudi dernier indiquaient 270 000 radiations, contre 150 000 à 200 000 maximum en temps normal. Malgré cela, ces chiffres ont été rendus publics, et largement commentés par le ministre du Travail, Michel Sapin, mais aussi le Premier ministre et même le Président de la République.

Lire la suite de l’article de Jean-Baptiste Giraud (economiematin.fr)

Rappel : Les vrais chiffres du chômage : 9 millions de demandeurs d’emploi en France

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 52 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Les chiffres français du chômage d’août étaient faux à cause… d’un bug informatique

  1. Ping : Les chiffres français du chômage d’août étaient faux à cause… d’un bug informatique | actualités

  2. Ping : Les chiffres français du chômage d’août étaient faux à cause… d’un bug informatique - gastraudiome

  3. brunoarf dit :

    Il n’y a pas que les Etats-Unis qui sont en faillite.

    Dans les années qui viennent, de nombreux Etats vont se déclarer en défaut de paiement.

    Espagne :
    2007 : dette publique de 36,3 % du PIB.
    2008 : dette publique de 40,2 % du PIB.
    2009 : 53,9 % du PIB.
    2010 : 61,5 % du PIB.
    2011 : 69,3 % du PIB.
    2012 : 84,2 % du PIB.
    Juin 2013 : 92,2 % du PIB (chiffre de la Banque d’Espagne).

    Italie :
    2007 : dette publique de 103,3 % du PIB.
    2008 : dette publique de 106,1 % du PIB.
    2009 : 116,4 % du PIB.
    2010 : 119,3 % du PIB.
    2011 : 120,8 % du PIB.
    2012 : 127 % du PIB.
    2013 : 132,9 % du PIB selon le gouvernement italien.

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE98J02G20130920

    La Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, la Belgique, la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, Chypre sont en faillite.

    La Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, la Belgique, la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, Chypre vont se déclarer en défaut de paiement.

    La question est donc :

    « QUAND vont avoir lieu ces défauts de paiement ? »

  4. THEOPT NEWZE dit :

    Ben voyons ! Un bug ? …Plié de rire …Les retours de vacances …et carpette pour la réélection proche de l’Angela.

    Plié de rire (aux larmes)

  5. Bertamax dit :

    Ils se foutent vraiment de nous ces politiconnards !!

  6. xavib dit :

    Comme dit Eric Heyer économiste à l’OFCE : « Il n’y a aucune raison pour expliquer que le chômage ait baissé au mois d’août, alors que l’on détruit 120.000 emplois par an et que la population active augmente »….

    CQFD !

  7. OOPS dit :

    Mario garde l’oeil fixé sur le niveau des taux d’intérêt qui doit rester aussi bas que possible pour permettre aux banques de continuer leur carry trade entre les produits de dette de la zone euro, de manière à capter les rendements les plus élevés possibles et continuer leur financement absurde d’Etats moribonds, même si les populations concernées doivent subir un effondrement de leur niveau de vie. La lutte contre l’inflation, c’est bon pour la ménagère mais pas pour les banques qui enregistrent des profits records entre les liquidités japonaises prêtées à taux très bas et les dettes européennes des PIGS. Si les choses tournent mal, Mario garde en réserve un nouveau tour de LTRO qui devraient regonfler les réserves excédentaires et permettre aux banques de prêter un plus aux économies en pleine stagflation, même si cela ne sert à rien, puisque la demande des pays du Sud de l’Europe restent très faible faute de pouvoir d’achat.

    Such action however is unlikely at the next meeting. Certainly if these declining excess reserves push up rates, the ECB will have to act. But the central bank does not have the Fed’s dual mandate and is not as focused on the Eurozone’s dangerously high unemployment levels. Instead Draghi will concentrate on forward guidance of maintaining low overnight rates for the foreseeable future. The ECB will want to keep the LTRO tool in its back-pocket in case the crisis flares up again. After all, there is a nonzero risk of the German Constitutional Court ruling against the OMT program (ECB’s commitment to directly purchase government bonds of periphery nations). Other issues, such as political uncertainty in Italy (see post), could potentially reignite the crisis as well.

    For now Draghi will want to see if the Eurozone’s credit markets can begin to « heal » themselves. The members of the Governing Council are following a number of business surveys which seem to point to stabilization in the area periphery nations.
    http://www.financialsense.com/contributors/sober-look/eurozones-excess-reserves-draghis?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+fso+%28Financial+Sense%29&utm_term=FSO

  8. brunoarf dit :

    Italie :

    Entre 1980 et 2012, l’Italie a payé 3101 milliards d’euros pour les intérêts de sa dette publique.

    3101 milliards d’euros pour payer les intérêts de la dette publique, c’est 198 % du PIB de l’Italie.

    En 2013, la dette publique atteindra 2080 milliards d’euros, soit 132,9 % du PIB.

    http://www.rischiocalcolato.it/2013/07/scenarieconomici-litalia-ha-pagato-3-100-miliardi-di-euro-di-interessi-fra-il-1980-e-il-2012.html

    Mardi 1er octobre 2013 :

    Italie : 40,1% des jeunes actifs italiens pointent au chômage.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20131001trib000788159/401-des-jeunes-actifs-italiens-pointent-au-chomage.html

  9. brunoarf dit :

    Mercredi 2 octobre 2013 :

    Chômage en septembre 2013 :

    Espagne : 26,26 % de chômage.
    56,1 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

    Espagne : le chômage repart à la hausse en septembre.

    Le nombre de personnes inscrites au chômage en Espagne est reparti à la hausse en septembre après six mois de baisse, à 4,72 millions, affecté par la fin de saison estivale, a annoncé mercredi le ministère de l’Emploi.

    La quatrième économie de la zone euro, qui avait bien profité de l’embellie touristique, a enregistré sur le mois de septembre 25.572 demandeurs d’emploi en plus, tandis que le taux de chômage atteint 26,26% selon l’Institut national de la statistique (INE), qui utilise une méthode de calcul différente et sert de référence.

    Surtout, chez les jeunes de moins de 25 ans, le collectif le plus touché par le chômage avec un taux de 56,1%, la tendance reste à la hausse (+7,04%).

    http://www.boursorama.com/actualites/espagne-le-chomage-repart-a-la-hausse-en-septembre-9a1cee2c9f338e75a4922e5378f8a483

  10. Geraldine dit :

    Chiffres du chômage : le bug de SFR n’explique pas tout

    Les demandeurs d’emploi et les associations ne croient pas que le bug de SFR soit la seule erreur à avoir faussé les chiffres du chômage pour le mois d’août.

    «Pole emploi a peut-être déplacé des personnes de certaines catégories» (Rose-Marie Péchallat, cofondatrice du site Recours radiation)

    http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/10/01/09005-20131001ARTFIG00418-chiffres-du-chomage-le-bug-de-sfr-n-explique-pas-tout.php

    • zorba44 dit :

      Plus aucune importance les raisons et causes. Ce qui importe, c’est le premier chiffre mis en pâture, largement, et ensuite les rectifications …en petites lignes. A part les « initiés » une large portion de la population ne voit que les annonces du premier chiffre.

      Voilà comment se bâtit la reprise ou la « rilance » mois après mois.

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s