Aide médicale aux étrangers : la facture explose

Illustration des folles dérives de notre assurance-maladie… Un rapport parlementaire dresse le réquisitoire impitoyable d’un système opaque et à bout de souffle, véritable « puits sans fond » sur lequel on a renoncé à exercer tout contrôle. Il n’y a pourtant là rien d’étonnant quand on connaît l’idéologie immigrationniste de notre classe dirigeante.

aide médicale Etat explosion

L’article du Figaro :

« Des dépenses de santé pour les étrangers les plus démunis, chaque jour plus nombreux, qui cheminent vers le milliard d’euros annuel. «Le système actuel de l’aide médicale de l’État (AME) est totalement à bout de souffle. Des adaptations marginales ne suffiront pas ; il convient de repenser globalement le dispositif en s’interrogeant sur sa philosophie même.» Connu pour son franc-parler, le député UMP de Paris, Claude Goasguen, jette un sérieux pavé dans la mare au détour de son rapport sur le projet de loi de finances pour 2014 relatif à la santé. Ce document, dont Le Figaro a eu connaissance, décrit notamment la folle dérive de l’AME accordée aux personnes étrangères résidant en France depuis plus de trois mois. En voici les points clés :

• Le ministère de la Santé soupçonné d’entretenir l’opacité

«En vigueur depuis janvier 2000, l’aide médicale de l’Etat s’applique aux étrangers qui ne remplissent pas les conditions de régularité du séjour exigées pour bénéficier de la couverture maladie universelle», explique le rapporteur. Principalement des sans-papiers. Selon lui, «l’Etat rembourse aux organismes sociaux les frais médicaux pour ces personnes». Or, «pour analyser les crédits», face à l’obstruction du ministère de la Santé, Claude Goasguen a été contraint de faire usage d’un pouvoir parlementaire spécial l’autorisant à aller chercher sur place les informations. Une procédure exceptionnelle qui fut déjà utilisée pour connaître les dessous du scandale des vaccins de la grippe A, au temps de Roselyne Bachelot.

• Plus de 250.000 sans-papiers bénéficient de l’aide médicale

L’obstination a payé. «Au 31 mars 2013, le nombre de bénéficiaires s’établissait à 264.000 personnes», a appris le député. On découvre dans son rapport un tableau officiel qui fait même état de plus de 305.000 bénéficiaires de l’AME au «1er trimestre 2013». Ils sont ainsi répartis: plus de 167.000 en Ile-de-France, dont 54.000 à Paris et 50.000 en Seine-Saint-Denis, tandis que les Alpes-Maritimes comptent 6000 bénéficiaires et les Bouches-du-Rhône 9700.

• Avec plus de 30.000 illégaux, la Guyane sous-estime ses chiffres

La Guyane, à elle seule, déclare plus de 17.000 bénéficiaires de l’AME, «majoritairement du Suriname». Mais Claude Goasguen suspecte ce département de masquer la réalité. Citant la Chambre régionale des comptes, il estime localement «la population immigrée en situation irrégulière entre 30.000 et 35.000 personnes». «Certes, ajoute-t-il, tous les immigrés en situation irrégulière n’ont pas vocation à recourir au système de santé, mais ces données montrent les potentielles hausses du nombre de bénéficiaires.»

• Plus de 800 millions d’euros de dépenses prévus en 2013

Au chapitre des dépenses, de janvier à septembre, l’AME aura déjà coûté 613 millions d’euros. Ce qui revient, après extrapolation, à 818 millions en 2013, contre 700 millions les années précédentes (+ 16,4 %), a calculé le député. «Et même 897 millions, si l’on inclut la perte de recettes liée à la réforme de tarification voulue par le gouvernement Ayrault», précise-t-il. À la fin des fins, c’est toujours l’État qui paie, même s’il le fait de plus en plus avec retard. «Il doit encore 40 millions d’euros à l’Assurance-maladie», révèle le rapporteur.

• L’Etat abonde, selon le rapport, un véritable puits sans fond

Claude Goasguen n’hésite pas à l’écrire: «Que l’Etat se contente d’abonder et de rembourser sans contrôle propre, phénomène sans équivalent, des dépenses enregistrées par les caisses d’Assurance-maladie n’est pas acceptable dans un système qui veut faire prévaloir la transparence des comptes sociaux. Cela est d’autant plus vrai que les crédits de l’AME font souvent l’objet de tous les fantasmes, ouvrant la porte à des débats inutilement polémiques.» L’élu a découvert, effaré, que «les acteurs du système (…) n’ont aucun intérêt à contenir la dépense puisque les surcoûts sont toujours compensés.» Il ajoute: «Le système entretient donc lui-même sa fuite en avant, déresponsabilisant collectivement et individuellement tous les acteurs.» Et les déficits se creusent.

• Les contrôles indispensables font totalement défaut

Le rapporteur déplore que «l’ensemble des dispositifs instaurés en 2011 (ait) été supprimé et que depuis aucun outil de suivi ou de contrôle n'(ait) été mis en place». Des contrôles qui vont être «renforcés», a assuré jeudi Marisol Touraine, la ministre de la Santé.

• Une réforme indispensable

Claude Goasguen propose un remède de cheval: «tout remettre à plat» et recentrer l’AME «sur les besoins urgents, à l’instar des pratiques de nos voisins européens». Et puis regrouper les dépenses au niveau d’une Caisse d’assurance-maladie à compétence nationale, tant la gestion est actuellement éclatée.

Pour l’heure, met-il en garde, «l’AME est bien perçue comme une dépense obligatoire de guichet dont on a renoncé à contrôler l’évolution. La démission aussi bien des gestionnaires que du payeur final doit impérativement cesser dans les meilleurs délais.»

Un réquisitoire impitoyable ».

Le Figaro du 7 novembre 2013 (via Prêchi-Prêcha)

—————————–

Lire également ci-dessous comment le rapporteur a été obligé d’aller chercher en personne des chiffres que le ministère ne tenait manifestement pas à lui communiquer :

Sans-papiers : alerte sur le coût de l’aide médicale

michele-tribalat- les-yeux-grand-fermés-editions-denoël-2010

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Aide médicale aux étrangers : la facture explose

  1. Ping : Aide médicale aux étrangers : la facture explose - gastraudiome

  2. claudine Lafontaine dit :

    tous les ans on me propose : mammographie et vaccins contre la grippe – mais mes mdicaments homopathiques, on ne me les rembourse pas

    Date: Fri, 8 Nov 2013 10:44:50 +0000 To: claudine.lafontaine@hotmail.fr

    • zorba44 dit :

      C’est bien de se soigner par homéopathie… quand on se connaît on évite le médecin et les deux ou trois euros que coûte souvent la boîte de petites pilules sont une vétille par rapport au ticket modérateur et de la visite et de la prescription, sans compter le gain de temps d’attente au cabinet où les patients ont des têtes d’enterrement, les frais de parking éventuellement etc…
      Je suis opposé au vaccin contre la grippe (en raison de l’homéopathie préventive que constitue le sérum de Yersin 9ch, très efficace pour mon cas) mais je pense que la mammographie ou les examens de selle pour les hommes sont utiles car le dépistage précoce est un gain de coût immense pour la société.

      Jean LENOIR

  3. zizou100 dit :

    C est pas non plus le scandale du siècle…Ok c’est cher mais bon c’est pas non plus de l argent qui va dans la poche d un hedge fund aux Caiman pour que ses membres s achètent une 2e Porsche. C est pour soigner des êtres humains. On en pense ce qu on veut mais bon c est loin d être le plus gros scandale du mois…

    • zorba44 dit :

      Que vous le vouliez ou non, c’est un nouveau puits de dettes… dans un pays ruiné. Rien ne sert de tout mélanger et de niveler par le bas. Vous serez aussi dépouillé pour cela et , au moment où vous le serez, il n’y aura plus de système de santé. A force de vivre pour des dépenses non financées on tue carrément la société.

      Jean LENOIR

      • zizou100 dit :

        Vous parlez bien de la dette qu on ne pourra jamais rembourser?
        La génération qui a précédé la mienne a creusé ce puits de dette par son individualisme, je ne suis pas dupe et la manipulation c est bien mais si la société meurt je saurais ou regarder pour en trouver les principales causes et vous vous doutez bien que ça n a pas commencé en 2001 loin de là…
        Cette dette dont vous parlez est l instrument de base sur lequel la machine financière s enrichit. Si à une certaine époque on avait bien voulu lever les impôts sur les plus aisés afin d équilibrer les budgets plutôt que de les autoriser à prêter ce déficit à l’état contre un taux d intérêt on en serait pas là. Tout ceci n est que manipulation, la dette est devenue ôdieuse depuis cette époque et en aucun cas je ne me laisserai émouvoir par la profondeur du puits où elle se trouve, par contre par la santé d être humains ça je le peux encore, que ce soit juste ou non.

  4. Ping : Aide médicale aux étrangers : la facture explose | Forum Démocratique

  5. La Gaule dit :

    @ Zizou zéro

    La dérive des comptes sociaux n’explique pas qu’en l’espace d’une décennie la France se retrouve avec une dette souveraine égale à une année de PIB.
    Je regrette, la dette a bien crevé tous les fonds à la charnière du siècle précédent et du nôtre, et la raison, tout le monde comme vous fait semblant de ne pas la connaître : c’est l’euro (2001, puisque vous l’admettez implicitement vous-même).
    C’est le déficit général de la balance des paiements -lui-même largement tributaire de celui de la balance commerciale du a l’euro trop cher- qui a transformé le déficit des comptes sociaux en caisse de résonance, et pas l’inverse.
    Même la crise de 2008 fait partie de cette caisse de résonance, et le fait que des oligarchies financières en ont tiré partie à leur profit exclusif est un autre problème, qui dépasse en tout cas celui que vous soulevez.
    A part ça, j’ai l’impression que « l’égoïsme des générations précédentes » est en train de devenir la tarte à la crème de tous ceux qui ont envie de fatiguer les autres de penser.
    « L’égoïsme » des générations des trente glorieuses -comme semble le dire machinalement votre système parasympathique- posait tous les problèmes que vous voulez sauf un réel problème économique, puisqu’il se nourrissait du plein emploi, lui-même largement du au fait que la France était maître de sa politique économique et de sa monnaie.
    C’est grâce à ce système aujourd’hui complètement démantelé que l’état pouvait équilibrer ses comptes (tout en entretenant un nécessaire et faible déficit), en levant des impôts adéquats et surtout conséquents, à l’inverse de ce que vous avancez de manière quelque peu ridicule.
    C’est l’euro, et non le bon dos des « générations précédentes » qui a tari l’impôt autant que votre capacité de jugement.
    Quant à votre moraline dégoulinante sur la santé humaine globale, je ne sais pas de quel égoïsme il témoigne, mais en tout cas pas celui des générations précédentes.
    Nombre de nos aînés, tout autant que nombre de jeunes gens d’aujourd’hui, se trouvent dans la situation de refuser de se soigner parce que la « hauteur » de leurs revenus (souvent issu d’une faible retraite ou d’un emploi à temps partiel) ne leur permette pas de bénéficier de l’aide médicale gratuite. Il faut quand même prendre conscience que cette hauteur peut descendre jusqu’à 750 euros mensuels ! (Je viens moi-même de larguer –en bon égoïste- une année de petites économies pour simplement deux couronnes dentaires).
    Alors je vous pose la question en face ! De quel égoïsme s’agit-il ? Sinon celui de classes dominantes qui veulent maintenir coûte que coûte (ce ne sont pas eux qui payent) les vannes de l’immigration incontrôlée dans ce pays pour mieux effacer cette nation qu’ils détestent, et, à plus court terme, maintenir à flot leurs indices économiques obsessionnels ; celui de la consommation et celui de la construction immobilière.
    Les considérations humanitaire de bisounours n’ont définitivement rien à voir là-dedans, et tout a été dit récemment ici même sur ce blog en peu de mots par le docteur Legeais de Grenoble (à qui j’ai eu médicalement à faire au passage).
    Vu la situation catastrophique des hôpitaux dans ce pays, il importe simplement que les obligations morales des soignants soient payés en retour par ceux qui doivent le faire (cas de l’Algérie pleine aux as de pétro dollars et qui entretient en France une ardoise de 120 millions d’euros pour tous les malades qu’elle est incapable de soigner elle-même).
    Quant aux réseaux internationaux de crevards pilotés par des réseaux maffieux qui prennent leur dîme au passage, ce n’est plus une affaire de santé publique (la nôtre) mais de police ordinaire.
    Si nous étions encore en démocratie, rien dans la constitution du pays ne pourrait nous forcer à subvenir aux besoins médicaux de la planète entière.
    Pour finir, je n’ai jamais vu votre pseudo incongru ici (c’est sûr que Zizou ne doit pas avoir de problème pour payer ses lunettes, ni mettre ses fonds à l’abri pour ne pas payer celles des autres). Il faut s’attendre à ce que bien d’autres incongruités du même genre viennent nous chercher dans les mois qui viennent.
    Comptez sur moi pour y répondre et venir vous trouver.

    • zizou100 dit :

      Votre commentaire se suffit à lui même je crois en essayant de m attaquer sur mon pseudo vous dépassez les limites de ridicule, je m étonne que le commentaire soit accepté. Idem pour lé théorie selon laquelle c est la 1e fois que j interviens ici.

      • Vous avez raison, ce genre d’attaque est ridicule ; mais il n’y a pas de quoi censurer pour autant le commentaire, qui contient également des arguments de fond.

        Cela dit, j’interviendrai si ça continue.

    • zizou100 dit :

      Bon malgré tout je vais répondre sur la forme. Je ne pense pas que l auteur du blog soit très intéressé par des échanges qui se figent sur des attaques sur les noms de pseudo ou sur le nombre de posts de quelqu un…
      Le problème que j évoque ne vient pas des 30 Glorieuses mais commence justement après. Il y a bien une période qui existe entre 1973 et 2001…
      Je suis d accord avec vous pour l euro (et oui je peux avoir l objectivité de reconnaître quand vous avez raison même si vous m attaquez de façon ridicule).
      Pour les déficits, regardez l évolution du déficit primaire et non pas du déficit brut vous comprendrez ce que je mentionne, sinon en effet ça sera difficile de saisir.
      Sinon si vous essayez de me citer, ça serait bien de le faire objectivement en ne mettant pas des guillemets autour de propos dont je ne suis pas l auteur.
      Voilà, je continuerai de débattre avec plaisir ici mais un minimum de politesse s impose il me semble. Vous me relirez et je ne fait qu apporter mes idées qui viennent de mes lectures sur le sujet. On peut débattre de leur pertinence mais dans un bon esprit svp. Merci 🙂

    • zizou100 dit :

      Enfin en conclusion la plupart des choses que vous mentionnez ne sont pas incompatibles avec celles que j évoquais.
      Je n ai pas dit non plus que l AME était juste, j ai juste répondu à un commentaire qui opposait dette et AME en essayant de démontrer que la dette dont il était question n était peut être pas plus vertueuse que l AME. Voilà tout le fond de ma pensée et je ne suis pas opposé au contraire à ce que vous mentionnez sur l euro ou sur l immigration. Mais il me semble que le problème que j ai mentionné existent aussi. Une génération s est bien endettée sans penser à la suivante, si vous voulez je vous trouverai les chiffres. Pour le réfuter n hésiter pas à m apporter des arguments de fond qui ne s appuient pas uniquement sur des cas particuliers.

  6. La Gaule dit :

    Non cela ne continuera pas, mes colères sont sans lendemain.

    Mille excuses donc pour le pilonnage en règle de votre pseudo (lequel fait référence à un immense footballeur et un tout petit bonhomme, mais nous n’allons pas causer chiffons sportifs ici), bombardement quelque peu paranoïaque, je le concède, mais il y a de quoi le devenir en ce moment.

    Pour le reste, je ne sais pas si cela sera tellement utile de nous balancer des chiffres sur lesquels vous et moi pourrons raconter ce que l’on voudra, puisque le problème de fond n’est pas là.
    En faisant de la dette un problème générationnel vous réduisez une immense question historique (on le voit bien aujourd’hui) à une affaire strictement morale, et cette position, hélas de plus en plus répandue, me fatigue.
    A ce titre, non, désolé, je ne vois pas ce que l’AME a à voir avec cela, et je pense avoir clairement expliqué pourquoi.
    Un modèle de développement a connu son apothéose au début des années soixante dix -qu’il me parait sans intérêt de traiter à l’aune d’une valeur aussi vague que « l’égoïsme »- modèle qui s’est essoufflé parce que son moteur originel (les ravages dus à deux guerres mondiales et une grave crise économique mondiale) s’est lui-même arrêté de tourner.
    L’endettement a été ensuite (1973 est effectivement une date clé) le moteur factice pour donner l’illusion a tout le monde, toute génération confondue, que le moteur en panne sèche continuait de tourner (y compris vous-mêmes qui semblez penser que l’on pouvait enrayer ce processus en remplissant des bas de laine par l’impôt).
    Un démographe connu –Louis Chauvel*- a défendu l’idée (fort intéressante je le concède) qu’il aurait été possible de mener une « politique des générations » en temps voulu.
    Je pense pour ma part que le système économique global (sans parler de sa traduction politique) qui tient le haut du pavé depuis au moins quatre décennies rend illusoire ce genre de beau projet.
    Les systèmes dépassent pour moi toujours les acteurs –il est effectivement possible d’incriminer moralement telle ou telle génération plus que d’autres dans la chute de l’empire romain.
    Maintenant si cela ne vous saute pas aux yeux, que nous dire d’autre ?

    Permettez moi d’aller me coucher, malgré mon égoïsme générationnel (61 ans), je travaille le dimanche.

    LG

    *Dans « le destin des générations », écrit il y a déjà quinze ans, c’est-à-dire à une époque révolue où l’on pouvait se permettre encore d’être optimiste.

  7. zizou100 dit :

    Ce que j exprimais est illustré au point VII de la revue de presse du jour d O.Berruyer.
    http://www.les-crises.fr/miscellanees-2013-12-04

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s