Marché transatlantique : la machine à propagande est lancée

marche transatlantiqueSelon la Chambre de Commerce américaine en France, qui publie un papier dans La Tribune, la création d’un véritable « marché commun » entre les deux zones [Etats-Unis et Union européenne] aurait « un impact fortement positif sur le PIB européen » :

« En concentrant plus de la moitié du PIB mondial, la création d’un marché commun entre les Etats-Unis et l’Union européenne serait un véritable « turbo » pour notre moteur de croissance : selon le Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII) un accord permettrait d’accroître de 50% le commerce transatlantique de biens et services et de 94 milliards de dollars le PIB annuel de l’Union européenne ».

Rappel : Le PIB de l’UE est de 18.400 milliards de dollars (2012)… On évoque donc là 0,5% de croissance supplémentaire, quel turbo ! Qui reste bien sûr à démontrer, on se souvient des promesses mirifiques que nous firent jadis les promoteurs du marché unique et de l’euro : emploi, croissance, prospérité…

« Les conséquences d’une telle convergence ne seront pas seulement transatlantiques, mais bien mondiales. Si les deux partenaires parviennent à s’accorder, ils seront davantage en mesure de promouvoir l’établissement de standards reconnus à l’échelle mondiale, pour plus de protection. C’est un véritable partenariat qui se construit entre l’Union européenne et les Etats-Unis, deux géants économiques au niveau de développement comparable et qui partagent une même vision de l’état de droit ».

Mais pas le même droit du travail, ni le même niveau de protection sociale, ni les mêmes lois, ni le même modèle culturel. Déjà qu’entre Etats européens, ça tire à hue et à dia… A votre avis, de quelle protection parle-t-on et qui pousse ce projet ? Les PME ? Les chômeurs salariés ? Les sujets citoyens ? Non, le rouleau compresseur des multinationales et de la finance anglo-saxonnes… autrement dit l’Empire.

« Le chemin pourrait être long et les écueils nombreux. Mais l’enjeu est de taille. Aujourd’hui, les Etats-Unis demeurent le premier investisseur étranger en France, devant l’Allemagne. La France est forte d’une communauté d’investisseurs américains d’environ 1.240 groupes, représentant plus de 440.000 emplois sur plus de 14.000 établissements ».

Lire l’intégralité de l’article : Europe-Etats-Unis: créer un marché commun pour la moitié du PIB mondial

Rappels :

Mise en scène mondialiste : la France favorable à une zone de libre-échange transatlantique

Marché transatlantique UE-Etats-Unis : François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont dit oui

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 55 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Marché transatlantique : la machine à propagande est lancée

  1. Achille Tendon dit :

    Et quand on parle d’empire, il y en a plusieurs que l’on peut citer sans crainte de constater qu’ils se sont effondrés d’eux-mêmes en laissant des miettes pour les survivants !!!
    Mais ne serait-il pas temps de réagir avant que tout… pète ???

  2. Ping : Marché transatlantique : la machine à propagande est lancée - gastraudiome

  3. zorba44 dit :

    Deux unijambistes …n’ont jamais fait un homme valide. Propagande quand tu crois nous tenir !

    Jean LENOIR

  4. brunoarf dit :

    Avec ce traité, l’Union Européenne et les Etats-Unis s’embarquent sur le Titanic.

    Avec ce traité, l’Union Européenne et les Etats-Unis couleront ensemble.

    Andrew Huszar est un membre de Rutgers Business Schools, ancien gérant de Morgan Stanley. Entre 2009 et 2010, il a géré le programme de rachat d’obligations douteuses de 1 250 milliards de dollars de la Réserve Fédérale Américaine. A propos du Quantitative Easing (QE), il écrit que la banque centrale des Etats-Unis achète chaque mois 85 milliards de dollars d’obligations :

    – 45 milliards de dollars d’obligations de l’Etat US

    – 40 milliards de dollars de titres adossés à des crédits hypothécaires immobiliers.

    http://www.les-crises.fr/confessions-quantitative-easer/

    La Fed possède une machine à faire des bulles. La Fed souffle, souffle, souffle, et elle crée des bulles, notamment des gigantesques bulles obligataires.

    Il y a une gigantesque bulle obligataire aux Etats-Unis. La dette publique des Etats-Unis est de 17 140 milliards de dollars.

    Il y a des gigantesques bulles obligataires en Europe. La dette publique des 28 Etats de l’Union européenne est de 11 280 milliards d’euros, soit 15 166 milliards de dollars.

    Il y a une gigantesque bulle obligataire au Japon. Fin septembre 2013, la dette publique du Japon a atteint 1 011 200 milliards de yens, soit 10 300 milliards de dollars. D’après le FMI, en 2014, la dette publique du Japon sera de 242,3 % du PIB.

    Quand ces gigantesques bulles obligataires éclateront, tous ces pays connaîtront un effondrement économique et financier.

    Ce sera le temps des saignées.

    Le livre de l’année 2013 : « La grande saignée » de François Morin.

    http://www.placedeslibraires.fr/detaillivre.php?gencod=9782895961734

  5. Ping : Marché transatlantique : la machine &agr...

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s