Olivier Delamarche : « La reprise espagnole est juste une plaisanterie »

(BFM Business, 18 novembre 2013)

« Les banques espagnoles sont virtuellement en faillite… elles ont un stock de logements, d’habitations, etc. qu’elles n’ont absolument pas provisonné à la hauteur nécessaire, donc aujourd’hui elles sont virtuellement en faillite. Donc on peut toujours parler de la reprise espagnole, mais c’est juste une plaisanterie (…) Si on faisait la réalité des comptes en Espagne, les banques sauteraient toutes, il n’y en a pas une qui tient (…) Séparons les banques de marché des banques de dépôt, on ne veut pas le faire, il y a un lobby bancaire qui s’accroche à ça désespérément en faisant tout pour que ça ne se fasse pas ; et ça ne se fera pas évidemment, puisqu’on est aux ordres… »

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Olivier Delamarche : « La reprise espagnole est juste une plaisanterie »

  1. brunoarf dit :

    Espagne : 26,6 % de chômage.
    56,5 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

    Dette publique de l’Espagne : 943,410 milliards d’euros, soit 92,3 % du PIB.

    Et les banques espagnoles ?

    Les banques espagnoles ont dans leurs livres 187,83 milliards d’euros d’actifs pourris ! Record historique battu.

    Lundi 18 novembre 2013 :

    Espagne : nouveau record des créances douteuses en septembre à 12,68%.

    Les créances douteuses des banques espagnoles ont atteint un nouveau record historique en septembre, à 12,68% du total des crédits, signe de la fragilité persistante du secteur malgré le sauvetage européen, selon les chiffres officiels publiés lundi.

    Ces créances, surtout présentes dans l’immobilier (crédits de promoteurs et de particuliers risquant de ne pas être remboursés), s’élevaient à 187,83 milliards d’euros en septembre, soit sept milliards de plus qu’en août, selon les chiffres de la Banque d’Espagne.

    http://www.romandie.com/news/n/Espagne_nouveau_record_des_creances_douteuses_en_septembre_a_126858181120131058.asp

  2. Ping : Olivier Delamarche : "La reprise espagnole est juste une plaisanterie" - gastraudiome

  3. zorba44 dit :

    A propos combien de jeunes expatriés ? s’il y a une statistique officielle …pour faire le pendant avec l’évolution du nombre et du taux de chômage…
    Il n’y a rien de plus exaspérant que les statistiques bidouillées ou incomplètes

    Jean LENOIR

  4. Ping : Olivier Delamarche : "La reprise espagnole...

  5. OOPS dit :

    Former Spanish Prime Minister Jose Luis Rodriguez Zapatero has said the problem with the euro zone is that its monetary policy pre-crisis was designed to aid Germany, rather than other countries like Spain.

    Zapatero, who served as prime minister between 2004 and 2011, told CNBC that the loose monetary policy pursued by the European Central Bank (ECB) helped overheat Spain’s housing market, leading to its crash in 2008. The subsequent hit to Spain’s banking sector saw the government accept 41 billion euros ($56 billion) of aid to rescue its banks, although it avoided a wider sovereign bailout.
    http://www.cnbc.com/id/101228031#_gus

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s