Lobby bancaire au coeur de l’Etat, suite…

Pour ceux qui ignoreraient encore l’omniprésence des banquiers aux côtés d’un pouvoir prétendûment « adversaire de la finance » (cf. ici ou ), Olivier Berruyer vient de donner une suite à son billet sur l’énarchie bancaire. Il y dénonce la « forfaiture » que constituerait une nomination dont on parle : celle de François Villeroy de Galhau, actuel directeur général délégué de la BNP, à la direction du Trésor, en remplacement de Ramon Fernandez.

berruyer banquarchie suite« Pour que le Canard [enchaîné] sorte cette information, et que le Monde la ressorte en indiquant “confirmer” les propos du Canard, c’est que les journalistes ont forcément eu confirmation de personnes très haut placées à Bercy, Matignon et/ou l’Élysée. Ce n’est pas juste une rumeur sortie d’on ne sait où…

Et donc, que cela se fasse ou pas, on est sûr d’une chose : de très hautes personnes de l’appareil d’État ont en tous cas songé à le nommer, ce qui est gravissime, et constitue pour moi une forfaiture. Personnes n’ayant clairement pas le moindre sens de ce qu’est un symbole.

Et ces symboles sont bafoués en permanence, comme le rappelle La Tribune dans ce papier – hélas bien loin d’être exhaustif…

Une telle nomination serait – je pèse mes mots – catastrophique pour l’État. Déjà que la proximité est incroyablement forte, comme je l’ai montré dans ce billet circonstancié, on livrerait ici directement les clés de ce qu’il reste d’État aux banques.

Cette situation qui remet à l’ordre du jour la problématique du pantouflage – déjà dénoncé sous Sarkozy avec l’affaire Pérol – et nous oblige donc à une grande vigilance, mais aussi à une mobilisation pour lutter contre ces dérives anti-républicaines.

Je vous propose donc de vous mobiliser via la pétition dans le billet suivant… C’est vraiment très important de faire buzzer ce sujet – autant suspendre le blog si un tel homme arrive aux commandes. :(« 

Les crises.fr, le 21 novembre 2013

2017 banque ou banque - la reforme sabotee

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Lobby bancaire au coeur de l’Etat, suite…

  1. Ping : Lobby bancaire au coeur de l’Etat, suite… - gastraudiome

  2. Ping : Lobby bancaire au coeur de l’Etat, suite… (NDLR le numéro 2 de BNP serait nommé à la direction du Trésor selon Le Monde et Le Canard Enchaîné) | Forum Démocratique

  3. Ping : Pour un débat sur le libre-échange et sur l'euro…

  4. Nicolas Jaisson dit :

    Quelques chiffres parlant à propos de la répartition de la monnaie bancaire et de la monnaie publique dans l’euro zone:

    Keynes spends many pages in the Treatise dealing with bank money. This isn’t surprising because, as Keynes makes clear, bank money was much larger than state money in 1930. Well, not much has changed since then. Today, bank money accounts for 91% of the total Eurozone money supply, while state money accounts for only 9%, measured by M3 (see the accompanying chart).
    http://www.financialsense.com/contributors/steve-hanke/europe-s-bank-money-blues?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+fso+%28Financial+Sense%29&utm_term=FSO

  5. Saint-Val dit :

    Les Etats et les banques en se refinançant mutuellement ont tissé des liens incestueux; ils trempent dans les mêmes combinaisons, les mêmes manipulations… il n’est donc pas étonnant qu’ils cohabitent puisqu’ils forment une seule et même famille, presqu’une entité unique. A la limite on peut même penser qu’il est préférable, pour des questions d’efficacité, que les banquiers soient dans la place…

  6. Nicolas Jaisson dit :

    La Turquie est un autre émergent particulièrement exposé à la remontée des taux de la FED, ce qui finira bien par arriver un jour, du fait de ses besoins de financement court terme nés du déficit de sa balance des paiements. Les capitaux en dolars US restent incontournables pour le financement des entreprises multinationales, particulièrement dans les émergents

    International investors share this view, considering Turkey to be one of the countries most vulnerable to a withdrawal of the Fed’s easy money, because it relies on short-term capital inflows to finance a gaping current account deficit.
    Net outflows from Turkey’s bond market since the end of May jumped to $3.1bn in the second week of November, while net outflows from equity markets over the same period moderated to $154m.
    http://www.ft.com/intl/cms/s/0/1fd8a206-52c3-11e3-a73e-00144feabdc0.html?siteedition=intl#axzz2lGsJsj3E

  7. zorba44 dit :

    Beau parcours entre industrie, politique, église et finance, tellement beau qu’on se demande pourquoi on ne fusionne pas « grand » capital, politique, religion et finance.
    Un seul homme ou petit groupe d’hommes et tout serait dit : plus besoin de sénat, de structures territoriales et d’Assemblée tout court. Plus besoin de voter …sinon avec les pieds (partir ou botter le cul) !
    Cerise sur le gâteau : homme de plume et de communication…
    Quel homme ! mais s’il a des enfants, ils ne doivent pas voir beaucoup leur père.

    Jean LENOIR

  8. brunoarf dit :

    Les banques françaises, la haute fonction publique, la politique : ce sont exactement les mêmes personnes.

    C’est la nouvelle aristocratie.

    Quelques membres de la nouvelle aristocratie :
    François Villeroy de Galhau, BNP Paribas (ENA 1984)
    Xavier Musca, Crédit Agricole (ENA 1985)
    Gilles Briatta, Société Générale (ENA 1987)
    Marguerite Bérard-Andrieu, BPCE (ENA 2004)
    Nicolas Namias, BPCE, Matignon (ENA 2004, comme la précédente !)
    Emmanuel Macron, Rothschild, Elysée (ENA 2004, comme les deux précédents !)
    François Pérol, BPCE (ENA 1990)
    Ariane Obolensky, Fédération bancaire française (ENA 1972)
    Frédéric Oudéa, Société Générale (ENA 1987)
    Baudouin Prot, BNP Paribas (ENA 1976)

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/20131120trib000796798/un-banquier-au-tresor-nouvel-exemple-d-une-pratique-repandue.html

  9. Nicolas Jaisson dit :

    La rente de situation offerte par les banquiers aux politiques est condamnée à disparaître à court terme avec la fin obligée des QE aux Etats-Unis et au Japon. Le public a du mal à comprendre que les finances publiques françaises sont tenues à bout de bras par les liquidités que génèrent la FED et la BOJ, mais c’est pourtant bien ce qui se passe avec les possibilités de transformations actuelles des moyens de financement par la dette entre les monnaies et entre les zones économiques via des groupes bancaires mondialisés:
    But while global policy makers and economists still struggle to understand the interlinkages between Fed actions and global markets, it seems implausible that Europe can escape unscathed when tapering becomes real, perhaps as early as December. After all, “global QE” – quantitative easing by the Bank of Japan as well as the Fed – drove European bond prices higher and yields lower; taper turmoil showed the potential for disruption when it goes into reverse.
    http://www.ft.com/intl/cms/s/0/d1742d9e-5149-11e3-b499-00144feabdc0.html#axzz2lGsJsj3E

  10. Nicolas Jaisson dit :

    “Two things are infinite: the universe and human stupidity; and I’m not sure about the universe.”
    – Albert Einstein

    “Never underestimate the power of stupid people in large groups.”
    – George Carlin

    “People often claim to hunger for truth, but seldom like the taste when it’s served up.”
    – George R.R. Martin, A Clash of Kings

    And my favorite:

    “Most human beings have an almost infinite capacity for taking things for granted. That men do not learn very much from the lessons of history is the most important of all the lessons of history.”
    – Aldous Huxley

  11. Ping : Lobby bancaire au coeur de l’Etat, suite&...

  12. Nicolas Jaisson dit :

    Au moment où le système perd les pédales, il ne lui reste plus qu’à serrer la visse. Le modèle espagnol pourrait servir de base au système répressif français:

    On Tuesday Spain unveiled a draft Citizen Security Law which could mean huge fines for everything from filming a policeman to drinking on the street. Read on to find out what other activities could soon be a thing of the past if the legislation gets the green light.

    ‘New security law is kick in mouth to democracy’ (20 Nov 13)
    €600K fines for Spain’s illegal protests: draft bill (19 Nov 13)
    Police brutality video angers Barcelona (23 Oct 13)
    Spanish police 17 times more likely to stop blacks (18 Oct 13)

    http://www.thelocal.es/20131121/ten-shocking-new-spanish-laws

    Spanish women are heading to Switzerland to work as prostitutes in ever greater numbers, press in the Alpine nation are reporting.

    Brothels are Madrid’s new nightclubs: survey (24 Sep 13)
    Bar owner cops heat over ‘sexy waitress’ raffle (13 Aug 13)
    « They are mostly mothers who have come here to feed their families, » Marianne Schweizer of the Swiss sex workers aid group Aspasie told Geneva daily Le Matin recently.
    http://www.thelocal.es/20131105/spanish-mothers-find-work

  13. Ping : Lobby bancaire au coeur de l’Etat … | Le Blog de la Résistance

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s