Edouard Martin : enfin un sidérurgiste de Mittal reclassé !

Edouard-Martin-sur-France-2« La scène se déroule dans le bureau du Général de Gaulle début juin 1968. L’Union pour la Défense de la République (UDR) vient d’être créée et c’est sous cette toute nouvelle étiquette que les gaullistes iront se présenter aux élections législatives provoquées par la dissolution de l’Assemblée nationale. Robert Poujade, le secrétaire général de l’UDR, a une idée folle. Il propose au Général d’investir Daniel Cohn-Bendit dans la circonscription parisienne qui comprend le quartier latin. « Bonne idée, Poujade ! Proposez-lui donc ! Il ne refusera pas une offre aussi tentante ! »

Cette scène est, vous l’avez deviné, complètement imaginaire. C’est pour cette raison que lors de mes deux derniers articles qui évoquaient la circonscription européenne du Grand Est, vous n’avez jamais trouvé le nom d’Edouard Martin. J’avais certes lu que le PS, comme mon Poujade imaginaire, faisait des avances à celui qui accusait François Hollande de trahison il y a encore quinze mois. Mais j’étais loin d’imaginer que le leader charismatique des ouvriers Mittal de Florange accepterait de porter la parole du parti d’un président qu’il vouait aux gémonies. En septembre 2012, il promettait à François Hollande : « Nous serons votre malheur ! », la larme à l’oeil. Mon imagination a des limites, voyez-vous. Quand la nouvelle a commencé à bruisser sur le net, j’ai pensé à cette blague de Coluche : « Un chômeur qui va voter, ça me fait penser à un crocodile qui entre dans une maroquinerie. » Là, le crocodile ouvre carrément une enseigne franchisée de maroquinerie !

On en plaisante. On ne devrait pas. Quelle image cela donne-t-il de la politique et du syndicalisme ? Le Grand Est n’a-t-il pas assez souffert pour voir les deux principaux partis français offrir comme têtes d’affiches une bateleuse recalée du suffrage universel et un syndicaliste défroqué ? Florian Philippot pouvait-il rêver plus belle concurrence, même dans ses rêves les plus fous ? Sans doute pas. Sans attendre, il a tweeté, impitoyable : « Un parfait candidat du PS face à moi dans le grand-Est aux européennes: l’incarnation de la trahison ».

On aurait dû s’en douter. Edouard Martin est membre de la CFDT, qui a été dirigée par Nicole Notat puis François Chérèque. Et toujours garder en tête cette vieille blague cégétiste : ‘Si le Pouvoir rétablissait l’esclavage, la CFDT se précipiterait pour négocier le poids des chaînes’ ».

David Desgouilles, Causeur.fr, le 18 décembre 2013

—————————————

L’appel d’Edouard Martin à François Hollande en septembre 2012 :

Candidature PS : quand Édouard Martin disait « non »

Walter Broccoli, délégué syndical FO de la raffinerie de Florange : « On a l’impression d’être cocus… Il s’est servi de nous jusqu’au bout. »

edouard martin trahison(source : Twitter)

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Edouard Martin : enfin un sidérurgiste de Mittal reclassé !

  1. Ping : Edouard Martin : enfin un sidérurgiste de Mittal reclassé ! - gastraudiome

  2. Geraldine dit :

    Encore une grande gueule qui va à la soupe, écoeurant…
    Au PS ils les récupèrent tous les meneurs intraitables. Belle reconversion Edouard, ultra-rapide, chapeau !
    Les classes populaires n’oublieront pas.

  3. tikehau dit :

    Et ce petit monsieur, qui espère se voir élu au parlement européen (c’est pourtant loin d’être gagné), pense qu’il pourrait avoir une influence sur la politique entrepreneuriale de Mittal en europe ?

    Quatre ans de rente non imposable voilà le seul challenge de sa « collaboration ».

  4. half dit :

    un chômeur de moins c’est bon pour la courbe de Mou 1er..

  5. Ping : Edouard Martin : enfin un sidérurgiste d...

  6. zizou100 dit :

    Très bonne nouvelle. Encore un exemple qui montre aux gens que le système se fout d eux totalement, plus y en a plus on doit s approcher de la fin normalement.

  7. leni. dit :

    S’il n’est pas élu, où donc pourra t-il bien vivre sans se faire huer par les ouvriers ?
    Quand je lis : « leader charismatique » je ne sais s’il faut rire ou vomir…
    Quelqu’un pour m’aider ?

  8. THEOPT NEWZE dit :

    Titre du prochain film : « Les Larmes et la Gerbe »

  9. trotski dit :

    Récompense pour services rendus: Edouard Martin était un sous-marin du PS dans l’affaire Florange-Mittal…

  10. Hans dit :

    Le retournement de veste, c’est maintenant … et à tout moment !

  11. guyem dit :

    Oui ! Ecoeurement est le mot qui s impose à tous , y compris au vu de la classe politique francaise dans son ensemble , une chose dont je suis sur c est que nous n avons pas tout vu …… Une aparté au niveau journalistique en référence à un precedent article concernant les 12 travaux de barnier,,, le traitement de l info sur france inter et sur france culture est tres different ce qui apparait clair et limpide pour le 1er est glauque , opaque et dangereux pour l autre ,,,,,

  12. cheese dit :

    A hurler de rire… cette tribune du député socialiste JEROME GUEDJ pour défendre son ami Edouard:

    « En apprenant qu’Edouard Martin était tête de liste, j’ai pensé à Lula, qui n’était ni plus ni moins ouvrier que lui, pourtant tant loué de ce côté de l’Atlantique comme en Amérique latine. En apprenant qu’Edouard Martin était tête de liste, j’ai pensé à cette Europe à laquelle nous n’avons jamais renoncé, et pour laquelle nous continuerons à nous battre, où les salariés ne seront plus mis en concurrence, où de nouvelles normes économiques, sociales et écologiques seront imaginées et proposées en partage au reste du monde pour que l’ensemble de nos sociétés sorte de cette guerre économique qui fait tant de victimes et entre dans une ère de collaboration et de juste échange. En apprenant qu’Edouard Martin était tête de liste, en lisant son interview au Monde cet après-midi, j’ai tout simplement été ravi de constater que notre parti avait en lui la force de réinvestir le combat de l’internationalisme. « On attend de toi que tu mènes à Strasbourg le même combat qu’à Florange », lui a dit Harlem Désir pour le convaincre. Excellente feuille de route. Quel que soit le cadre, défendre ses convictions n’est jamais une trahison. C’est même une obligation. »

    http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/181213/edouard-martin-ou-l-honneur-de-ses-convictions

  13. Eric C. dit :

    Le leader FO de Florange possible candidat UMP en Lorraine
    La candidature de Walter Broccoli est «sérieusement envisagée» pour les municipales sur la liste de l’UMP Anne Grommerch, à Thionville.

    http://www.liberation.fr/politiques/2013/12/18/le-leader-fo-de-florange-possible-candidat-ump-en-lorraine_967538?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

  14. Ping : Edouard Martin : enfin un sidérurgiste de Mittal reclassé ! | Pour un débat sur le libre-échange et sur l'euro…

  15. Ping : François Asselineau : « Le PS récompense-t-il Édouard Martin pour avoir neutralisé la colère des salariés de Florange ? » | Forum Démocratique

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s