François Asselineau : « Le PS récompense-t-il Édouard Martin pour avoir neutralisé la colère des salariés de Florange ? »

edouard-martin-trahison-florange« Le Parti Socialiste a annoncé qu’Édouard Martin, responsable CFDT du site ArcelorMittal de Florange, sera la tête de la liste PS de la région Grand Est aux élections européennes de 2014. Il est sûr d’être élu et donc de toucher les 12 à 15.000 euros nets par mois d’indemnités parlementaires (selon sa participation aux séances), sans compter la rémunération mensuelle prévue pour ses futurs collaborateurs, de 21.000 euros.

Rappelons qu’Édouard Martin a soigneusement caché, aux ouvriers dont il était censé défendre les intérêts, les véritables raisons du démembrement d’Arcelor par Mittal. L’UPR rappelle que, si Mittal a pu acheter Arcelor au premier semestre 2006, c’est uniquement grâce aux traités européens qui interdisent toute restriction aux mouvements de capitaux entre les États membres, et entre les États membres et les États tiers (article 63 du TFUE).

Quelques mois avant ce funeste rachat, le gouvernement français, opposé au projet, avait voulu prendre un décret contre les OPA hostiles dans des secteurs jugés stratégiques. Il avait dû y renoncer sous la pression de la Commissaire européenne à la concurrence, Mme Neelie Kroes. Élue par personne, cette Néerlandaise très proche des intérêts industriels et financiers américains, avait d’ailleurs humilié publiquement le Premier ministre français dans une déclaration en date du 14 septembre 2005 transmise aux agences de presse pour justifier que la Commission impose le rachat à la France : « Nous ne pouvons pas nous permettre d’être complaisants face à la résurgence actuelle de la rhétorique protectionniste. Le risque est à la fois réel et urgent ».

Édouard Martin va maintenant s’employer à défendre la construction européenne, cause des malheurs d’Arcelor, pour le compte du Parti socialiste après l’avoir défendue pour le compte de la CFDT, membre de la Confédération européenne des syndicats, elle-même financée par la Commission européenne.

Au cours de la campagne électorale qui s’annonce, Édouard Martin va probablement promettre aux électeurs de bâtir une « autre Europe », en reprenant ainsi le slogan éculé dont tous les partis politiques rebattent les oreilles des Français depuis 1979, date du premier scrutin européen. L’UPR rappelle que toute « autre Europe » est impossible puisqu’elle devrait satisfaire l’unanimité de 28 intérêts nationaux qui divergent dans tous les domaines ».

Le blog de François Asselineau, le 19 décembre 2013

Rappel : Edouard Martin : enfin un sidérurgiste de Mittal reclassé !

Addendum : Neelie Kroes, concurrence déloyale à Bruxelles

Publicités

A propos Olivier Demeulenaere

Olivier Demeulenaere, 54 ans Journaliste indépendant Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Cet article, publié dans Actualités, Economie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour François Asselineau : « Le PS récompense-t-il Édouard Martin pour avoir neutralisé la colère des salariés de Florange ? »

  1. Ping : François Asselineau : "Le PS récompense-t-il Édouard Martin pour avoir neutralisé la colère des salariés de Florange ?" - gastraudiome

  2. christiane dit :

    Oui, monsieur Asselineau, une autre Europe est possible mais bien sûr pas celle que prône le PS qui est celui de soumission à l’oligarchie de Bruxelles, elle-même aux ordres des intérêts financiers mondiaux. L’ autre Europe est celle des patries souveraines que prône depuis toujours le FN en union avec tous les autres députés anti U.E. qui formeront un groupe de résistance au parlement et l’étape suivante c’est le référendum organisé autour de cette idée; n’oublions pas que les Français avaient dit NON au traité de Lisbonne mais l’ UMP domestique du mondialisme n’en a pas tenu compte.

    • boris dit :

      Bonsoir

      Je vous invite à écouter les interventions de Mr Asselineau avant de conclure à la possibilité d’une autre Europe. Dans le cadre du TUE la renégociation du traité pour qu’une Europe des patries soit possible ne peut se faire qu’à l’unanimité des 28 et non par référendum. Posez la question au FN de cette façon ,lisez les TUE et calculer la probabilité pour que les 28, soient du même bord politique .

      Cet un leurre de croire que les députés de qq bord qu’ils soient puissent renégocier les traités autrement que par l’unanimité des membres et non à la majorité.

      Enfin je vous invite à réfléchir au mot utiliser par de nombreux politiciens à savoir le mot « proposer » .La réponse classique à mon époque était que qd bien même vous proposer je peux disposer autrement. iI s’agit donc d’une promesse que vous pouvez tenir tout en sachant très bien qu’elle n’ aboutira pas, car il n’est pas en votre pouvoir uniquement de la réaliser.

      Bien cordialement

      • christiane dit :

        D’après vous que reste-t-il à faire ? rien, sinon tout accepter sans rien dire ? Donc dans ces cas là même monsieur Asselineau ne peut quoi que ce soit. Je pense néanmoins qu’il n’y a que ce que Dieu a fixé qui est immuable. Ce que l’ homme fait peut être défait, car rien n’est parfait et quand il y a une volonté, il y a un moyen. Il suffit de trouver ce moyen à moins qu’il ne se présente à nous tout naturellement. Mais je ne crois absolument pas que rien ne peut être mis en mesure de ligne de bataille. Aux prochaines élections européennes je voterai pour le FN. C’est le seul parti qui a toujours été contre l’ UE telle qu’elle se présente à présent et tous les autres partis se sont constamment ligués contre lui; c’est bien pour une raison, n’est-ce-pas ? En haut lieu, les partis comme le FN sont automatiquement ostracisés parce qu’ils ont la capacité de faire s’écrouler leurs beaux plans de NOM.

    • tikehau dit :

      Le FN ? ce parti politique, tout du moins la famille Le Pen n’a absolument aucune envie de gouverner. Elle préfère pointer en famille (cf le nouveau compagnon de Marine qui palpe 5 000 euros par mois pour un temps partiel d’assistant parlementaire) à Bruxelles … tout comme Édouard Martin le « sujet » de cet article.

      Vous n’ignorez pas que les meetings du front national (avec des minuscules car ça ne mérite pas mieux) sont payants, que les colleurs d’affiches sont des bénévoles, que même leur imprimeur c’est retrouvé avec des impayés, que chaque vote pour les législatives rapporte 1,70 euros par bulletin, que les campagnes présidentielles sont remboursées… quand elles sont justifiées…

      Je vous invite à consulter le site de monsieur Asselineau que vous ne semblez absolument pas connaitre pour comprendre que l’option frontiste n’est qu’un leurre, pour ne pas dire une escroquerie à la démocratie.

      Google notre ami commun vous permettra sans peine de vérifier la teneur de mes affirmations.

      Votre espoir d’une autre Europe est IMpossible dans le cadre « démocratique » actuel. Vous pouvez faire une recherche sur E. Chouard pour explorer d’autres pistes.

      Mon avis personnel : après le chaos inévitable qui va nous tomber dessus (2014 est une année prometteuse), seules des patries souveraines pourront reprendre en main une destinée européenne.

      Attendons-nous donc à l’éclatement de la zone euro … avant/pendant/après un collapse général du système bancaire international.

      • christiane dit :

        Si c’était ce que vous dites, jamais des hommes intègres comme Aymeric Chauprade, Yves le Gallou, Philippe Conrad, Pierre Hillard et, j’en passe ne leur ferait confiance. Pour ma part, je voterai FN car je veux barrer le chemin aux UMPS.
        Personne n’est parfait, mais le FN n’aurait jamais trahi les intérêts de la France et ne la vendra jamais ni à la finance internationale, ni aux immigrés de tous poils et respectera toujours notre identité nationale et historique, nos racines chrétiennes. Oui, Marine veut le pouvoir et j’espère que nous n’allons pas laisser notre pays aux mains de ceux qui sont entrain de le détruire. Je pense que en 2014 tout se décidera.

      • zorba44 dit :

        C’est effectivement si bon de palper en exprimant du vent et des idées « fortes » …mais décider réellement c’est « chiant » et beaucoup plus risqué.
        Certains aiment les oppositions jamais élues. On les laisse s’agiter pour recevoir le pognon qui fait croire à l’existence de la démocratie;

        Jean LENOIR

      • hagen dit :

        @zorba
        Bien sûr vous avez la solution. Votez UMP, le changement c’est maintenant.

    • Aucun candidat actuel ne présente de solutions crédibles à la sortie de l’euro, pour la raison bien simple que la France seule ne représente rien sur le plan économique et monétaire et subira en conséquence le verdict des marchés qui ne demande qu’à massacrer les récalcitrants à la mondialisation. La France n’a pas encore les pouvoirs de faire fermer les marchés financiers. Mais cela n’empêchent pas M. Lepen comme F. Asselineau de faire l’impasse sur quarante année d’intégration économique et de mondialisation des actifs, ce qui veut dire que l’économie française est valorisée sur les marchés par rapport à ses performances économiques mondiales et non plus seulement nationales, dans la mesure où le marché français ne représente plus qu’une part minime dans le chiffre d’affaires de ses fleurons dans l’industrie et les services.

      On oublie trop souvent que si les banques acceptent de financer la dette française, c’est aussi en contrepartie de la financiarisation des actifs économiques servant de sous-jacent au marché des produits dérivés avoisinant le quadrillion de dollars. En somme si la France sort de l’UE et de l’euro elle se retrouve « à poil » sans rien ou presque à mettre en face de sa monnaie nationale en termes d’actifs économiques, ce qui entraînera une dévaluation immédiate s’ajoutant au marasme résultant de la désorganisation des échanges et des flux monétaires qui ne pourront plus alimenter les besoins financiers de l’Etat obligés de faire appel à la Banque de France. Les exemples ne manquent pas pour illustrer les conséquences économiques de l’arrêt brutal du financement d’un Etat comme de son économie par les marchés. L’Ukraine à cours de subsides monétaires illustre parfaitement les limites d’un pouvoir politique privé de tous moyens d’action dès lors que les flux financiers lui échappent complètement et qu’il subit la loi des multinationales qui dominent les marchés nationaux harmonisés et unifiés à l’intérieur de zones de libre échange.

      Cela ne veut pas dire bien entendu que la France ne puisse se passent de l’euro, mains encore faut-il expliquer aux Français quelles seront les conséquences en termes de niveau de vie et de pouvoir d’achat, en particulier en ce qui concerne les catégories sociales les plus protégées par ce qu’elles sont rémunérées par la dette et non par la contrepartie monétaire de leur valeur productive. La Russie des années 90 fournit un cas d’école en la matière, comme les ex-pays du Comecon qui ont subi une dévaluation monétaire massive en même temps qu’un effondrement des salaires pendant une bonne quinzaine d’années, le temps de reconstituer leur économie et leur monnaie sur la base des capitaux offerts par l’Europe et de l’intégration économique avec l’UE. La France devra faire face à la même cure d’assainissement économique en réalisant en accéléré les réformes qu’elle s’est refusée à entreprendre ces trente dernières années, en termes de libération des forces productives sur son marché intérieur et de diminution drastique des dépenses publiques passant par l’élimination des fonctionnaires superflus, notamment au niveau des régions.

      Le rééquilibrage des échanges avec nos voisins immédiats européens ne sera pas simple étant donné que la France devra reconfigurer les termes de l’échange en se réservant une part plus importante des capacités productives européennes qui ont eu trop tendance à migrer vers l’Allemagne ou les émergents asiatiques qui risquent de ne pas être d’accord avec le rapatriement d’usines servant les marchés d’exportation. En fait d’exportations, il faudra que nos concurrents comprennent qu’ils doivent ouvrir leurs marchés pour que les entreprises françaises puissent écouler leur production, alors que nos voisins voudront faire la même chose pour rétablir la confiance dans leurs nouvelles monnaies nationales.

      Nous voilà donc revenus à la situation du début du XXème siècle, lorsque les pays industrialisés se battaient entre eux pour la conquête des marchés mondiaux. Alors pourquoi ne pas recréer une nouvelle zone économique intégrée et une nouvelle monnaie unique pour faire taire les rivalités en trouvant un terrain d’entente su la base de relations équitables?

  3. Ping : François Asselineau : "Le PS r&eacu...

  4. EMI dit :

    Joyeux Noël Edouard !!!! tu vas pouvoir t’acheter de beaux cadeaux de vendu, ton avenir est assuré…..

  5. tikehau dit :

    L’élection de ce monsieur est acquise ? si c’est vrai, nous aurons une preuve de plus de la manipulation de la démocratie représentative.

  6. Derenne dit :

    12000 15000 euros d’indemnités par mois écrivez vous!…J’ai lu quelque part que ces indemnités étaient non imposables, vrai ou pas ?…Si c’est vrai c’est alors un scandale de plus !

    • tikehau dit :

      VRAI ! Auxquels il faudra rajouter 21 000 euros qui devront être (en principe) reversés aux assistants parlementaires dont peut disposer tout élu au parlement.

      De l’évasion fiscale en Europe ?

  7. brunoarf dit :

    En Europe, nous sommes en train de vivre une régression sociale historique.

    Toutes les belles promesses des partisans de la construction européenne ont été détruites par le monde réel.

    Chiffres Eurostat d’octobre 2013 :

    Grèce : 27,3 % de chômage
    Chez les jeunes de 15 à 24 ans : 54,8 % de chômage

    Espagne : 26,7 % de chômage
    Chez les jeunes de 15 à 24 ans : 57,4 % de chômage

    Croatie : 17,6 %
    Chez les jeunes : 52,4 %

    Chypre : 17 %
    Chez les jeunes : 43,3 %

    Portugal : 15,7 %
    Chez les jeunes : 36,5 %

    Slovaquie : 13,9 %
    Chez les jeunes : 31,5 %

    Bulgarie : 13,2 %
    Chez les jeunes : 28,8 %

    Irlande : 12,6 %
    Chez les jeunes : 26 %

    Italie : 12,5 %
    Chez les jeunes : 41,2 %

    Voici quelques exemples de cette régression sociale historique :

    France : avec un million de bénéficiaires, les Restos du cœur battent un triste record d’affluence.

    C’est un bien triste record. Et tout un symbole. Un mois à peine après l’ouverture de la 29e campagne hivernale, et pour la première fois dans l’histoire de l’association, le cap du million d’inscrits a été franchi.

    http://www.rfi.fr/france/20131220-france-un-million-restos-coeur-battent-triste-record-affluence

    Grèce :

    Près d’un tiers des Grecs sans couverture sociale.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/12/09/pres-d-un-tiers-des-grecs-sans-couverture-sociale_3528051_3214.html

    Economie de guerre au Portugal.

    Le Portugal est un pays exsangue. Le chômage officiel, qui approchait les 20%, a diminué ces deux derniers trimestres «à la faveur» d’une baisse de la population active. Celle-ci est le fruit d’une émigration de masse dont les flux atteignent, voire dépassent, ceux des années 60 qui avaient vu un grand exode des Portugais, fuyant la misère, la dictature et la guerre coloniale. La moitié des chômeurs ne bénéficie pas d’allocation chômage, et on compte par milliers les exclus du revenu minimum d’insertion, des allocations familiales ou du complément social vieillesse.

    http://www.liberation.fr/monde/2013/12/10/economie-de-guerre-au-portugal_965506

    La reprise en Espagne ? Un grand nombre d’Espagnols ne la voit pas.

    « C’est bientôt Noël. Mes enfants vont me demander des cadeaux. Je fais comment ? », se désole Esmeralda Inglés venue, sans l’avouer à son mari et à ses enfants, prendre son petit déjeuner dans le centre d’accueil Caliu de Barcelone et chercher de quoi les nourrir.

    http://www.boursorama.com/actualites/la-reprise-en-espagne–un-grand-nombre-d-espagnols-ne-la-voit-pas-1f1de6234193e59438220f18c0385d12

    Italie : le patronat inquiet pour la cohésion sociale.

    Le patronat italien a mis à son tour en garde jeudi contre les risques de troubles sociaux qui menacent le pays, et ce malgré les signes d’une sortie de la crise économique.

    La Cofindustria, qui regroupe près de 150.000 entreprises italiennes, a revu en baisse jeudi ses prévisions économiques et table désormais sur une contraction de 1,8% du produit intérieur brut (PIB) cette année, contre un repli initialement prévu de 1,6%.

    « Le principal risque réside dans l’éclatement de la cohésion sociale en raison de l’augmentation des manifestations organisées par des groupes qui prônent la désobéissance et le renversement des institutions », a déclaré la branche responsable des prévisions économiques au sein de la Cofindustria.

    http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/italie-le-patronat-italien-inquiet-pour-la-cohesion-sociale-938440.php

    • L’Europe est à la recherche d’un nouvel élan qui ne peut passer que par l’éclosion d’une nouvelle civilisation. Peut-être la Providence donnera-t-elle un coup de pouce à l’Histoire afin qu’elle ne se finisse pas en champignons atomiques. Les affres de l’Europe sont largement partagés par les Etats-Unis et la Chine et peut-être plus encore car les effets de la politique structuraliste de marché ont été plus brutaux dans des pays marqués par le gigantisme des moyens étatiques et la démesure des armes de destruction massive destinées à tenir en respect l’adversaire géostratégique. Il faut regarder vers le ciel pour détecter les signes avant-coureurs de profonds changements à venir comme les comètes, les astéroïdes, les UFOS, etc. Le moment est intéressant bien que fort pénible à traverser.
      http://beforeitsnews.com/economy/2013/12/wave-of-radiation-from-fukushima-10-times-bigger-than-radiation-from-nuclear-tests-2581294.html

  8. zorba44 dit :

    @ hagen
    Bien mal me connaître !… Après le RPR (Repaire des Putes de la République) ce fût l’UPR (Union des Pantins et des Raclures) et enfin l’UMP (Union des Médiocres et des Putes)…
    Allez consulter les archives des posts du signataire relatifs aux articles d’Olivier sur les partis, la démocratie et la politique…

    Jean LENOIR

    • boris dit :

      @ zorba44

      Bonjour pourquoi dites vous Union des pantins et des raclures pour UPR ? Pouvez vous expliciter cela ?

      @ christiane

      Question fonctionnement des institutions européennes j’ai trouvé ceci :

      http://www.youscribe.com/catalogue/tous/education/cours/comment-fonctionne-l-ue-guide-des-institutions-334715

      Pg 14/56 je cite  » L’exercice du pouvoir législatif

      La procédure la plus fréquente pour adopter les actes législatifs européens est la codécision (voir plus haut «Les processus décisionnels»). Cette procédure met le Parlement européen et le Conseil sur un pied d’égalité; elle régit un large éventail de secteurs.

      Dans certains domaines, par exemple l’agriculture, les politiques économiques, les visas et l’immigration, le Conseil est seul à décider, même s’il a l’obligation de consulter le Parlement……; »

      Pg21 /56 je cite « vote à la majorité qualifiée

      Dans certains domaines particulièrement sensibles, comme la politique étrangère et de sécurité commune, la fiscalité, l’asile et l’immigration, le Conseil doit encore se prononcer à l’unanimité……. »

      Je pense que le texte se suffit à lui même tellement il est clair . Une autre Europe dans les domaines cités plus haut , n’est donc pas du ressort des parlementaires mais du conseil et ce à l’unanimité,soit 28 . Pensez y quand vous voterez.

      • zorba44 dit :

        UPR … 1) donnez moi la liste de leurs élus et vous serez surpris des antécédents d’un peu plus que de quelques-uns
        2) pour avoir été convié à une « fête » dinatoire UPR il y a bien longtemps de cela à Strasbourg et avoir eu la confirmation de ce que je savais déjà…

        Jean LENOIR

  9. boris dit :

    @ zorba44

    Vous restez bien vague hum…. A affirmation sans preuves, réfutations sans preuves ce d’autant que c’est à celui qui affirme qu’il revient de prouver la chose. On est en pleine propagande noire de mon point de vue et je ne vous suivrai pas.

    • zorba44 dit :

      Le premier à me venir à l’esprit Michel Mouillot, maire de Cannes (6 ans ferme, de mémoire)… Je ne tiens pas de comptabilité de la pouillerie et ne sais où trouver la liste des élus pour faire fonctionner ma mémoire…

      Bonne Année

      Jean LENOIR

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s